A partir du 1er janvier 2021, l’indice de réparabilité fera son apparition !

A partir du 1er janvier 2021, l'indice de réparabilité des appareils électroniques sera obligatoire en France, dans la continuité de la loi anti gaspillage votée en fin d'année dernière. Qu'est-ce que cela signifie ?

Cet étiquetage devra permettre aux consommateurs de connaître l'indice de réparabilité d'un appareil, avec une note allant de 1 à 10. La note est obtenue initialement sur 100 pour être ramenée ensuite sur 10. Nous allons retrouver cet étiquetage sur les appareils électroniques, notamment les ordinateurs, les TV, les smartphones, les tablettes, etc... ainsi que tout ce qui est électroménager.

Concrètement, comment sera attribuée la note ? Différents critères seront évalués pour déterminer la note finale...

  • La facilité de réparation : peut-on se procurer les outils facilement ? Peut-on démonter facilement l'appareil ? La documentation fournie par le fabricant est-elle claire ?
  • Disponibilité et tarif des pièces détachées
  • Des critères spécifiques seront évalués en fonction du type d'appareil, par exemple le support logiciel sur un smartphone

Si les constructeurs cherchent à obtenir la meilleure note possible, cela sera forcément bénéfique pour les consommateurs et permettre de réparer plus facilement, par ses propres moyens ou à l'aide d'un professionnel, un appareil en panne. Plutôt que de changer d'appareil, la durée de vie sera augmentée !

Une bonne nouvelle pour lutter contre le gaspillage et l'obsolescence programmée des appareils, en allant plus loin que de devoir simplement indiquer pendant combien de temps les pièces détachées seront disponibles.

Source

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau et cofondateur d'IT-Connect. Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian a publié 3038 articlesVoir toutes les publications de cet auteur

5 thoughts on “A partir du 1er janvier 2021, l’indice de réparabilité fera son apparition !

  • Bonjour,
    La démarche part d’un bon sentiment.
    Néanmoins les gens ne voudront pas réparer eux même. Je travail dans un magasin d’informatique. Les clients ne veulent déjà pas comprendre comment fonctionne leur pc alors quand je leur explique qu’ils peuvent réparer eux même la panne, ils paniquent et disent qu’ils ne se sentent pas capable de le faire eux même.
    Donc ce nouveau système de notation facilitera le travail des réparateurs en nous faisant gagner du temps et non des clients finaux. Les clients continueront de nous payer car ils ne veulent plus faire l’effort de réparer eux même.
    De plus, quand le coût en réparation dépasse la moitié de la somme investi dans l’appareil et que ce dernier a déjà plus de 2 ans, les clients ont tendance à se tourner vers du neuf pour la garantie de 2 ans et de peur d’avoir une autre pièce qui lâche entraînant de nouveau frais dans les semaines/mois à venir.
    Bien entendu je ne parle pas des pc à 200€ qui lorsqu’ils tombent en panne sont irréparable.
    Voilà ce n’était que mon avis et je suis prêt à entendre mes détracteurs afin d’ouvrir mon esprit sur la question.

    Répondre
    • Bonjour Pinuxfr,

      Je te rejoins sur ton avis sur les clients qui viennent dans ton magasin.
      En revanche, là ou je trouve la démarche utile, c’est pour les personnes ayant l’habitude de réparer/bidouiller.
      Savoir si tel ou tel appareil est plus facilement réparable comparé à d’autres peut rentrer en compte dans les critères d’achats de ces personnes là. Et quand bien même tu n’est pas un mécano dans l’âme, savoir qu’un appareil est réparable même par quelqu’un d’autre « d’expérimenté » peut rentrer en ligne de compte.
      Après, est-ce que ce type de démarche sera adopté par la plupart des gens ? Je dirai que non. . . au début. Jusqu’à ce que la majorité des gens, en plus d’avoir conscience des problèmes écologiques qu’il existe, franchissent le pas de contribuer à freiner voire résoudre ces mêmes problèmes 🙂

      Répondre
  • Bonjour,

    Pas sûr que cela puisse lutter contre l’obsolescence programmée sachant que ce n’est pas parce que l’appareil est réparable facilement qu’il ne va pas tomber en panne au bout d’un temps donné.

    Mais cela reste en effet une bonne initiative contre le gaspillage 😉

    Répondre
  • Intéressant, par contre, qui fixe la note ? Un organisme indépendant ou les constructeurs directement selon des critères définis ?

    Répondre
  • Bonjour, c’est déjà une bonne chose d’orienter l’achat des clients. Je lis que le support logiciel sera un critère pour les smartphone, j’espère que les smart tv et autres machines connectées seront évaluées de la même façon.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.