Attaque du site web de l’université Johns Hopkins

Encore une preuve qu’au niveau de la sécurité, les domaines de l’éducation ne sont pas les plus protégés. En effet, le piratage de l’université John Hopkins est plutôt embarrassant. Une pirate qui dit faire partie des Anonymous semble avoir piraté avec succès le site web de l’université Johns Hopkins et a divulgué les données qu’il a récupérées dans une base de données.

Johns Hopkins university

Il semblerait que les données volées et diffusées sont celles des étudiants en biométrie, il s’agit de leur nom, leur numéro de téléphone, et leurs adresses e-mail. Heureusement, les données confidentielles comme leurs numéros de sécurité sociale, de carte de crédit, ou d’autres données confidentielles n’ont pas été récupérées lors de cette attaque. Les données concernant des commentaires d'élèves présentés pour l'évaluation de la formation d'ingénieur ont également été dérobées.
Au total, c’est plus de 1300 dossiers d’étudiants, anciens (2006-2013) et actuels qui ont été volés lors de ce piratage.

O'Shea a officiellement annoncé dans un communiqué, " Le vol d'identité ne semble d’une grande gravité». " Néanmoins , nous avons estimé qu'il était important d'informer nos étudiants, les professeurs et le personnel ainsi que les anciens étudiants. "
Les responsables de l'université ont alerté tous les élèves au sujet de la violation par e-mail. Hopkins a dit que la violation avait eu lieu en Novembre, mais ils en ont pris conscience par un tweet en Janvier dernier.

Le pirate a cependant tenté d’avoir des accès supplémentaires vers les serveurs de l’université et a menacé l’université de diffusé le mot de passe du serveur attaqué, mais l’université n’a pas coopéré.

L'Université à l'heure actuelle coopère avec le FBI et d'essayer de retirer les données divulgués sur leur site internet.
Tous les jours, nous assistons à des violations d’accès et des vols de données sur les organisations, les entreprises, les institutions, et de nombreuses personnes innocentes deviennent victimes de la cybercriminalité. Pour éviter ces vols de données, l'autorité légitime (les responsables de la sécurité des entreprises) doivent prendre des mesures de sécurité. Cependant, il est plus facile de faire des efforts nous-même en termes de sécurité que d’attendre que les autres le fasse.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Sara Wright

Sara Wright est une experte du marketing sur internet dans la société ClickSSL depuis 4 ans, elle s'occupe de plusieurs tâches comme du blog, de la construction de partenariats et de liens, de l'optimisation et du référencement. Elle aime également contribuer à la sensibilisation à la sécurité au travers des communautés sur internet. Suivez la sur Facebok, Twitter et G+

sara-wright has 3 posts and counting.See all posts by sara-wright

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.