Aux Etats-Unis, une centrale électrique utilise son excédent… pour miner du Bitcoin !

Une centrale électrique des États-Unis a choisi de miser sur le Bitcoin, pour utiliser l’électricité et la puissance informatique en excédent sur ses services. À l’échelle globale, il existe de plus en plus de moyens informatiques innovants de produire du Bitcoin. On fait le point sur le sujet dans cet article.

Une centrale électrique qui mise sur le Bitcoin

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. » Il faut croire que la centrale électrique Greenidge Generation, située dans la région des Finger Lakes aux États-Unis, a bien intégré cet aphorisme. Elle a en effet choisi d’utiliser l’électricité produite en excédent pour miner la monnaie numérique Bitcoin. On le sait, le Bitcoin nécessite des équipements informatiques de pointe, et un afflux d’électricité très important afin de résoudre des algorithmes complexes : c’est le concept de la “Preuve de Travail”. Ces algorithmes permettent de produire de nouvelles « pièces » de Bitcoin.

Une centrale électrique, avec ses équipements informatiques de pointe et son électricité (presque) gratuite, était donc le lieu tout trouvé pour miner du Bitcoin. Au total, la centrale électrique peut maintenant générer 5.5 pièces quotidiennement, soit au cours du Bitcoin de ce jour 38 094 euros (un peu plus de 43 000 dollars aux États-Unis). Pour cela, elle a conduit une vaste opération de rénovation, qui a permis d’installer 7 000 machines de mining, pour un coût de 65 millions de dollars. La production de Bitcoins devrait donc permettre de rembourser ce colossal investissement. Au total, ce sont 15 mégawatts sur les 106 produits par la centrale électrique qui sont destinés à cette nouvelle activité lucrative.

Des moyens originaux d’obtenir du Bitcoin

De plus en plus de moyens originaux d’obtenir du Bitcoin existent : ils viennent se substituer au mining "classique", qui est un bon moyen de sécuriser des données et des réseaux, mais qui est devenu trop coûteux pour être rentable. Tout du moins si on utilise son propre ordinateur. Les utilisateurs se tournent maintenant vers des solutions comme des pools de mining, par exemple BTC.com ou Poolin. Cela permet de mettre en commun les ressources de plusieurs ordinateurs afin de produire des pièces.

En plus de cela, de nouveaux services ont commencé à cibler ceux qui souhaitent obtenir des Bitcoins grâce à son statut d’actif financier. Il existe des robots de trading automatique comme Bitcoin Evolution ou encore Bitcoin Hero. Ces derniers sont des programmes informatiques automatiques, qui suivent en direct le cours du Bitcoin et achètent et vendent l’actif. Cela a deux avantages : d'une part, ils sont bien plus rapide qu'un humain, de l'autre, ils permettent de faire des choix pragmatiques sans sentiments. Dans une autre catégorie, des services de prêts de Bitcoin, comme le “crypto-lender” d’ampleur Compound, permettent de générer des Bitcoins en prêtant une certaine somme en crypto-monnaie. Le tout est certifié sur la base de données du réseau blockchain, afin de proposer des garanties aux utilisateurs.

Comme on le voit, le Bitcoin s’est suffisamment développé pour être utilisé avec des solutions créatives, qui associent les dernières innovations informatiques à la finance numérique. La monnaie des geeks a donc bien réussi son pari.

Sources des images : image principale et image article

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian B.

Consultant chez Délibérata le jour, blogueur pour IT-Connect la nuit, je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 2188 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.