BTS SIO : Une étape indispensable ?

Il y a quelques années, le BTS SIO se nommait encore "Informatique de Gestion", c'est d'ailleurs le nom qu'il avait quand je l'ai passé... Aujourd'hui, IG est devenu SIO pour "Services Informatique aux Organisations" mais il semble toujours aussi populaire.

logo-design65En effet, lorsque l'on décide d'entreprendre des études dans l'informatique et que l'on souhaite devenir développeur ou sysadmin, on s'oriente bien souvent vers cette formation qui a l'avantage de proposer deux spécialités :

- Solutions d'infrastructure, systèmes et réseaux

Cette spécialité vous permet de devenir Administrateur systèmes et réseaux ou technicien, mais bien sûr si vous continuez vos études après le BTS, vous pourrez viser d'autres postes.

- Solutions logicielles et applications métiers forme des spécialistes des logiciels

Cette spécialité vous permet de devenir développeur d'applications informatiques, programmeur analyste, etc...

Vous pourrez ensuite poursuivre vers une licence professionnelle ou une école d'ingénieur, tout en ayant acquis de bonnes bases au sein de ce cursus, ce qui sera crucial pour l'avenir...

Je pense que les écoles ont conscience que le BTS SIO est une formation pleine d'avenir et très recherchée par les étudiants, il y a aujourd'hui plus de 400 écoles qui proposent la formation. Eh oui, plus de 400 BTS SIO ce n’est quand même pas rien...D'autant plus qu'il est à préciser que cette formation peut-être également suivit en alternance, ce qui permettra d'acquérir de l'expérience en entreprise.

Une alternative serait de s'orienter vers les écoles d'informatique, comme par exemple l'École ENI qui est à l'origine des fameux bouquins des Éditions ENI, ou encore SupInfo, où vous pouvez suivre votre cursus du bac+2 ou bac+5.

Enfin, si je peux vous donner un conseil, ne vous arrêtez pas à ce que vous apprendrez pendant vos heures de formation, mais réservez une part de votre temps-libre pour parfaire vos connaissances, ce ne sera jamais de trop, notre domaine évolue tellement vite et cela tous les jours...

Et vous, que pensez-vous du BTS SIO ? Avez-vous suivi cette formation ?

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian B.

Consultant chez Délibérata le jour, blogueur pour IT-Connect la nuit, je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian a publié 2670 articlesVoir toutes les publications de cet auteur

10 thoughts on “BTS SIO : Une étape indispensable ?

  • Bonjour,

    Je suis actuellement en BTS SIO, en 2 ème année, la première chose que je constate c’est le déchet important entre la 1ere et la 2eme année. J’ai fait ma 1ère année dans un autre établissement que la deuxième, ettoujours le même constat. Beaucoup se trompe, sur ce qu’est le BTS SIO.

    Je pense que pour réussir, il faut juste comprendre ce qu’on fait, hélas, peu persévére.

    La fin de l’année approche rapidement et certains commencent à s’inquiéter de la suite de leur étude.

    Pour ma part, j’ai pris l’option SISR, mais cela ne bloque pas de porte pour le développement. Il suffit de pratiquer.

    Répondre
  • Cela ne me rajeunis pas tout ça ?

    J’ai effectué pour ma pars un BAC PRO MRIM avant un BTS IG qui est un pré quel du BTS pour les jeunes férus d’informatique.

    Et là je suis à SUPINFO, mais je dois avouer que quelque soit l’école ou quel’on aille, il faut se dire que l’on découvre l’informatique en cours, mais que l’on APPREND l’informatique en entreprise ou chez soit en testant des logiciels, OS, langages, etc…

    Il faut forger pour être forgeron ???

    Répondre
  • Salut,
    Pour ma part je suis en deuxième année de BTS SIO (SISR), les épreuves vont bientôt arrivées.
    C’est une très bonne formation, en première année on fait beaucoup de théorie et on étudie les généralités (un peu de prog, le modèle OSI, le routage, les calculs IP, le monitoring et la gestion de parc).
    Ensuite viens la deuxième année ou l’on pratique beaucoup plus. On découvre la plupart des services de Win Srv, on travaille sur du CISCO et du PfSense.
    Ce qui le plus intéressant c’est le PPE (projet perso) ou l’ont crée son réseau puis l’on implante les services. Cela permet de découvrir plein de choses (comme l’automatisation des tâches, un peu de script …) .
    Pour ce qui est des épreuves on a une partie pratique qui se base sur notre projet ce qui est une bonne chose si l’on connait bien son réseau.
    Sinon il y a la partie écrite ou les nouvelles épreuves sont plus « littéraires » et ou l’ont peu sans sortir sans trop entrer dans la technique.
    Il me semble que c’est à peu près pareil pour les développeurs qui travaillent sur un projet en groupe.

    Voila je n’ai pas grande chose de plus à ajouter, si ce n’est que je ne suis pas déçu d’avoir choisi SIO.

    Répondre
  • J’ai fait cette formation mais ensuite j’ai continué avec l’ENI, je suis actuellement la formation Administrateur Système et Réseaux que j’ai fait avec un contrat de professionnalisation.
    Cette une bonne formation mais il faut ensuite continué ensuite pour être sysadmin.

    Répondre
  • Le bac +2 GMSI du CESI en contrat de professionnalisation est une bonne alternative je trouve pour quelqu’un qui souhaite sortir du système scolaire classique.
    Le rythme est de 1 semaine de formation au sein du CESI pour 3 semaines en entreprise contrairement au BTS SIO qui est de 2 semaines / 2 semaines.
    Les formateurs sont des professionnels et non pas de « simples professeurs » qui n’ont pas mis les mains dans le cambouis depuis des années.
    J’ai suivi cette formation en même temps qu’un collègue qui lui était en BTS SIO, et en comparant, j’ai trouvé cette formation très théorique et manquant cruellement de gestion de projet.
    Après c’est sur ils ont des cours plus classiques qui n’ont rien a voir avec l’informatique ou la gestion de projet donc nécessitant plus d’heures de formation.
    De plus je ne voyais mon collègue que très rarement en entreprise, 2 semaines d’entreprises pour 2 semaines de formations, les congés, la semaine libérée pour les examens ex …
    Personnellement je ne regrette absolument pas d’avoir suivi la formation du CESI, la preuve, je suis actuellement la formation bac +4 RARE et je compte continuer avec le bac +5 MSI.
    Désolé pour la pub pour ce centre de formation, ce n’était pas vraiment le but souhaité, mais il fallait que j’en parle en voyant cette news ^^.
    Mais que ce soit BTS SIO ou GMSI, il est clair qu’il faut bosser un maximum sur son temps libre, ces formations n’apportent que les bases de nos métiers.

    Répondre
    • tu la fais où ta formation ? je suis aussi en bac +4 RARE (RISR maintenant) en 2ième année 🙂

      Répondre
  • « Enfin, si je peux vous donner un conseil, ne vous arrêtez pas à ce que vous apprendrez pendant vos heures de formation, mais réservez une part de votre temps-libre pour parfaire vos connaissances, ce ne sera jamais de trop, notre domaine évolue tellement vite et cela tous les jours »

    Je crois que cela résume bien le conseil que je donnerais aujourd’hui.
    Ce site en est un exemple ! 😉

    Répondre
  • Bonjour,

    Des amis ont fait le BTS SIO ( en alternance), tandis que moi j’ai fait le DUT R&T ( réseaux et telecom, mais on a fait plus d’informatique que de telecom ).

    On a fait la même licence ensemble ( ASUR ), et le manque de savoir pour eux c’est vraiment ressenti. Après je suppose bien évidemment que le rôles des profs est important, certain vont s’en foutre, à peine suivre le référentiel, alors que d’autre vont pousser plus loin la réflexion.

    Pour le coup je ne peux pas donner mon avis sur SIO, mais le panel de formation du DUT est plus large pour accéder aux métiers de l’informatique autre que technicien ( admin/net sys, dev, et plus ).

    Une chose importante pour ceux qui liront ce commentaire, c’est vraiment important de faire la licence ( en alternance ou non ), sinon vous serez bloqué dans votre carrière.

    Cordialement

    Répondre
  • Bonjour à tous.

    J’ai moi-même suivis une formation SIO en option SISR après un bac professionnel SEN (Systèmes Electroniques et Numériques) option TR (Télécomunications et Réseaux).

    Je me souviens qu’en première année la plus grosse découverte était la programmation, car les six premiers mois sont communs à tous, mais pour le parcours SISR c’était de la révision purement et simplement de mes trois ans de Bac SEN.

    La seconde année a commencé à être un peu plus intéressant durant les projets, avec la mise en place de serveurs, services, supervision, etc. le tout sur une plateforme de virtualisation. Mais comme d’autres personnes l’ont ou comme l’article le dit si bien, c’est en entreprise et sur le temps libre où nous apprenons le plus, car la formation apporte seulement une base.

    Pour conclure, je ne sais pas si c’est dû à la promotion ou à l’établissement où j’étais, mais j’en sors très déçu au final, car j’aurai appris beaucoup plus en autodidacte et en entreprise.

    Répondre
  • Salut,

    Pour ma part j’ai suivi une formation en DUT RT (Réseaux et Télécommunications) et je connais également des étudiants qui ont fait le BTS SIO.

    Après en avoir discuté et aussi d’après mon expérience les deux formations se valent si l’on regarde que la partie réseau (admin réseaux/système) et niveau volume horaire en TP pratique c’est presque la même chose. Néanmoins j’ai quand même remarqué qu’en Licence Pro RSFS les SIO avait un peu plus de mal que les RT sur les TP =P (exemple sur des config de switch ou de l’administration sur l’AD). Bien sûr c’est d’après mon expérience ce n’est absolument pas une généralité.

    Néanmoins, le gros désavantage de la formation RT est l’absence de spécialisation. Tous le monde mange du développement Web / Java et je peux vous dire que ce n’est pas la spécialité de tous le monde. Il y a également beaucoup de télécom (électronique haute fréquence / optique / réseau téléphonique et antenne). Niveau technique ça reste très basique mais le volume horaire est quand même conséquent.

    Je ne suis pas d’accord avec un point de l’article concernant la continuité du BTS vers une école d’ingénieur. Il est très difficile de changer de bord et une formation en BTS est plus valorisée pour son aspect technique. En revanche les écoles en alternance et surtout les master pro restent assez accessible. Néanmoins je trouve que ça ne colle pas trop aux attentes d’un élève de BTS. Que ce soit master ou école c’est 50% de math, de développement, d’électronique ou de télécom.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.