Comment fonctionne la sauvegarde ?

Progression :

Avant d’apprendre à utiliser le logiciel de sauvegarde, on va s’intéresser à un dernier point important : le fonctionnement du processus de sauvegarde. Tout d’abord, il faut savoir que pour réaliser la sauvegarde des données, Veeam Endpoint Backup s’appuie essentiellement sur la fonctionnalité VSS de Windows.

I. VSS, c’est quoi déjà ?

Depuis Windows Server 2003, Microsoft a intégré au système d’exploitation Windows une nouvelle API permettant de réaliser des snapshots : VSS (Volume Shadow Copy Service). Ces snapshots sont également appelés clichés instantanés, et permettent d’assurer la consistance des données (et la non-modification) au moment de la sauvegarde.

VSS s’appuie sur trois composants principaux :

veb_4

De nombreux éditeurs d’outils de sauvegarde s’appuient sur cette API pour simplifier la sauvegarde des données dans Windows, comme Veeam dans ce cas précis.

II. Veeam Endpoint Backup et VSS

Comme je le disais précédemment, VEB s’appuie sur le VSS pour effectuer la sauvegarde de données.

De ce fait, en premier lieu l’application réalise un snapshot VSS des données que vous voulez sauvegarder. Attention tout de même, il y a une exception pour la partition réservée au système, puisque les données de cette partition ne sont pas censées changer pendant la sauvegarde, elles sont donc copiées telles quelles.

La deuxième étape consiste à lire les données du snapshot VSS, de les compresser et de les copier sur le stockage cible au sein d’un fichier de sauvegarde. Pour rappel, le stockage cible peut être un périphérique externe, un répertoire au sein d’un autre volume, mais aussi, et surtout un serveur de stockage.

Note : Le service Veeam Endpoint Backup utilise le compte LocalSystem

III. Les types de fichiers de la sauvegarde

Les sauvegardes représentent une chaîne de sauvegarde, étant donné qu’il y a une sauvegarde initiale et ensuite d’autres sauvegardes régulières afin de sauvegarder les nouvelles données. Bien sûr, cela dépend de la configuration de votre job de sauvegarde...

Lorsque Veeam Endpoint Backup exécute une tâche de sauvegarde pour la première fois, il crée une sauvegarde complète qui servira de point de référence. Cette sauvegarde contient l’intégralité des données que l’on a choisi de sauvegarder. Pour les sauvegardes suivantes, le logiciel sauvegardera au sein d’un fichier de sauvegarde annexe uniquement les fichiers modifiés ou les nouveaux fichiers, la sauvegarde sera alors incrémentale. Cette méthode permet de gagner du temps et d’économiser de l’espace disque.

Ainsi, on trouvera trois types de fichiers pour les sauvegardes avec VEB :

veb_5

Lors de la première exécution, un fichier de sauvegarde VBK est créé, pour les prochaines exécutions ce sera un fichier de sauvegarde VIB qui sera créé, et qui est directement lié au fichier VBK. D’ailleurs, les informations liées au job sont stockées dans le fichier VBM, qui contient notamment les liens entre les différents fichiers de sauvegarde.

Grâce à ces nombreux fichiers, on se retrouve avec une chaîne de sauvegarde, et des points de restauration. Ainsi, si vous avez besoin de restaurer vos données à un état antérieur ce sera possible.

Imaginons une sauvegarde qui se déclenche pour la première fois le lundi, et qu’elle se poursuit jusqu’au dimanche (une fois par jour). Une fois que l’on se trouve au dimanche, on se rend compte que l’on souhaite restaurer l’état au mercredi, cela sera possible avec le logiciel VEB. Attention tout de même, vous devez posséder bien entendu le fichier de sauvegarde complète (VBK), mais aussi les fichiers VIB de lundi, mardi et de mercredi.

Ceci est logique, car pour retrouver l’état des données jusqu’à mercredi, il faut cumuler les données de la sauvegarde complète, avec celles de lundi, de mardi et de mercredi.

veb_6

Bien sûr, les données ne seront pas concernées indéfiniment. Le logiciel de sauvegarde Veeam respectera la règle de rétention que vous avez configurée. Pour disposer toujours d’une sauvegarde complète (indispensable au bon fonctionnement du logiciel), il est possible qu’une nouvelle sauvegarde complète soit créée à partir de la sauvegarde complète initiale et des sauvegardes incrémentales afin de créer une sauvegarde complète plus récente, et de respecter la règle de rétention.

Vous commencez à vous lasser de la partie théorique ? Cela tombe bien, l’heure est venue de passer à la manipulation du logiciel Veeam Endpoint Backup, on va mettre en sécurité vos données !


Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

    Florian Burnel

    Co-Fondateur d'IT-Connect, je souhaite partager mes connaissances et expériences avec vous, et comme la veille techno' est importante je partage aussi des actus.

    florian a publié 1601 articles sur IT-Connect.See all posts by florian