DHCP : Présentation et définitions

Progression du Module
0% Terminé

Le protocole DHCP a été utilisé la première fois en 1993. IL est défini par la RFC1531 et a été, par la suite modifié et complété par les RFC1534, RFC2131 et RFC2132. Ce protocole fonctionne aussi bien en IPv4 qu’en IPv6. Dans ce cas, il s’appelle DHCPv6 et les adresses peuvent être auto configurées, sans DHCP.

Le protocole fonctionne en mode client/serveur et s’appuie essentiellement sur un mécanisme de requêtes DHCP, traitées par le serveur et émises par les clients. Le moteur principal de ce protocole est adossé à la communication BOOTP (utilisant des trames UDP).

REMARQUE : lorsqu’une machine est démarrée, elle ne possède alors aucune information concernant sa configuration réseau. L’utilisateur n’a rien de spécial à réaliser pour obtenir une adresse IP. C’est le système de diffusion (ou broadcast) des trames qui vont servir à trouver et à dialoguer avec un serveur DHCP.

La machine cliente ne fait qu’émettre un paquet spécifique de broadcast (à destination de l’adresse 255.255.255.255), en mentionnant d’autres paramètres, tels que le type de requête, les ports de connexion…etc.  Le tout est envoyé sur le réseau local.

I. Les différents types de paquets

Lorsque le serveur DHCP reçoit le paquet de diffusion, il renvoie alors un nouveau paquet de broadcast contenant les informations requises par le client. En réalité, un seul paquet n’est pas suffisant pour traiter la requête. Il existe plusieurs types de paquets DHCP susceptibles d’être émis par un client  à destination du ou des serveurs, ou d’un serveur vers ses clients. Il existe essentiellement huit catégories de paquets :

  • DHCPDISCOVER : permet de localiser les serveurs DHCP disponibles.
  • DHCPOFFER : réponse du serveur DHCP à un paquet DHCP DISCOVER.
  • DHCPREQUEST : diverses requêtes du client.
  • DHCPACK : réponse du serveur contenant les paramètres réseau.
  • DHCPNAK : réponse du serveur signalant au client que le bail est échu.
  • DHCPDECLINE : annonce du client que l’adresse fournie est déjà utilisée.
  • DHCPRELEASE : libération de l’adresse IP de la part du client.
  • DHCPINFORM : demande de paramètres locaux de la part du client (ayant déjà son IP).

Ainsi, le premier paquet émis par un client est de type DHCPDISCOVER. Le serveur identifié répond alors par un paquet DHCPOFFER afin de soumettre une adresse IP à ce même client. Ce dernier établit alors sa configuration et émet un paquet DHCPREQUEST afin de valider sa nouvelle adresse IP.

ATTENTION : cette dernière requête  est en mode diffusion car, en réalité le paquet DHCPOFFER ne contient pas l’adresse IP.

Après quoi, le serveur répond à cette demande par l’émission d’un paquet DHCPACK, confirmant alors l’adresse IP précédemment attribuée. Normalement, ce fonctionnement est suffisant pour que le client obtienne une configuration réseau efficace. Mais, l’opération peut durer plus ou moins longtemps, selon que le client accepte ou non l’adresse IP qui lui a été soumise.

II. Notion d’étendue

On parle d’étendue d’adresses pour définir une plage d’adresses IP disponibles pour un bail spécifique. En règle générale, une étendue s’appuie sur les adresses d’un sous-réseau particulier.

REMARQUE : on peut aussi trouver la notion de superétendue. Cela consiste en une collection d’étendues, regroupées dans un ensemble administratif. Les clients peuvent ainsi recevoir une adresse IP de la part de plusieurs sous-réseaux logiques, même en résidant sur un même sous-réseau physique.

III. Réservation d’adresses

On parle de réservation d’adresses DHCP lorsqu’une adresse IP, au sein d’une étendue est écartée afin d’être utilisée par un client DHCP spécifique.

IMPORTANT : en ce qui concerne l’attribution des adresses IP des serveurs et des imprimantes, il est conseillé de leur attribuer une adresse IP fixe. Ainsi, les adresses contenues dans une étendue prédéfinie ne seront pas affectées par inadvertance, à un autre périphérique.

Par ailleurs, les périphériques ayant déjà fait l’objet d’une réservation disposeront alors à coup sûr d’une adresse IP, lorsqu’une étendue vient à arriver à court d’adresses. Le fait de configurer des réservations, permet de centraliser la gestion des adresses IP fixes.

Lorsque l’on configure des étendues DHCP et des options d’étendue, on doit bien évidemment tenir compte du nombre d’adresses IP que l’on doit assigner et de la façon dont on implémentera la tolérance aux pannes. Il est d’ailleurs fortement recommandé de disposer de plusieurs serveurs DHCP, au sein du réseau. Ainsi, en cas de panne, il y aura toujours un serveur de secours pour distribuer les adresses IP.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Philippe PIERRE

A exercé de nombreuses années en tant qu'administrateur de base de données et comme administrateur Système Unix/Linux. Il a enseigné les réseaux au CNAM (Paris). Aujourd'hui, employé en tant qu'ingénieur infrastructure, au sein d'un laboratoire pharmaceutique et administrant un cluster de calculs HPC, il connaît parfaitement les environnements GNU/Linux dans le cadre d'une entreprise et des systèmes de haute disponibilité. Il aime partager son expérience.

philippe-pierre has 68 posts and counting.See all posts by philippe-pierre