Domaine, arbre et forêt

Chapitre Progression:

Prenons un peu notre envole et intéressons-nous à la structure globale d’une architecture Active Directory, où l’on trouvera potentiellement plusieurs domaines, des arbres et une forêt.

Dans le chapitre précédent, nous avons déjà évoqué la notion de domaine, mais voyons ce qu’est un arbre et ce qu’est une forêt, et la position d’un domaine dans tout ça.

I. Symbolisation d’un domaine

Lorsque vous verrez des schémas d’architecture Active Directory, vous verrez les domaines représentés par des triangles. Ainsi, notre domaine « it-connect.local » pourrait être schématisé ainsi :

cours-active-directory-5

Au sein du domaine schématisé ci-dessous, on retrouvera tout un ensemble d’Unités d’Organisation remplies d’objets de différentes classes : utilisateurs, ordinateurs, groupes, contrôleurs de domaine, etc.

Vous n’êtes pas sans savoir que de nombreuses entreprises ont plusieurs succursales, ce qui implique plusieurs sites sur différents emplacements géographiques. Selon l’importance de ces sites, on pourra envisager de créer un sous-domaine au domaine principal, voir même plusieurs sous-domaines selon le nombre de succursales. Voyons un exemple.

On part du domaine de base « it-connect.local », auquel on ajoute deux sous-domaines : « paris.it-connect.local » et « londres.it-connect.local » puisque nous avons deux succursales, une à Paris, l’autre à Londres. Voici la représentation de cette arborescence :

cours-active-directory-6

Sur le cas ci-dessus, les domaines « paris.it-connect.local » et « londres.it-connect.local » sont des sous-domaines du domaine racine « it-connect.local ». On appel généralement ces domaines, « des domaines enfants ».

II. La notion d’arbre

La notion d’arbre doit vous faire penser à un ensemble avec différentes branches, si c’est le cas, vous êtes sur la bonne voie. En effet, lorsqu’un domaine principal contient plusieurs sous-domaines on parle alors d’arbre, où chaque sous-domaine au domaine racine représente une branche de l’arbre.

Un arbre est un regroupement hiérarchique de plusieurs domaines.

Par exemple, la schématisation des domaines utilisés précédemment représente un arbre :

cours-active-directory-7

Les domaines d’un même arbre partagent un espace de nom contigu et hiérarchique, comme c’est le cas avec l’exemple du domaine « it-connect.local ».

III. La notion de forêt

Si vous êtes d’accord avec moi pour dire qu’une forêt c’est un ensemble d’arbres, alors vous avez déjà compris le principe de la notion de « forêt » dans un environnement Active Directory.

En effet, une forêt est un regroupement d’une ou plusieurs arborescences de domaine, autrement dit d’un ou plusieurs arbres. Ces arborescences de domaine sont indépendantes et distinctes bien qu’elles soient dans la même forêt.

L’exemple que nous utilisons jusqu’à maintenant avec le domaine principal et les deux sous domaines représente une forêt. Seulement, cette forêt ne contient qu’un seul arbre.

Imaginons maintenant que nous rachetons la société « Learn-Online » et que nous décidons de créer un domaine racine « learn-online.local », ainsi que trois sous-domaines pour les deux succursales situées à Paris et Rennes, et un troisième sous-domaine pour un environnement de développement situé à Rennes. On obtiendra : paris.learn-online.local, rennes.learn-online.local et dev.rennes.learn-online.local. On obtiendra un arbre avec la racine « learn-online.local ».

Voici l’arbre obtenu :

cours-active-directory-8

Pour simplifier l’administration, les accès et unifier le système d’information, on peut décider de créer cet arbre « Learn-Online » dans la même forêt que celle où se situe l’arbre « IT-Connect ».

On peut alors affirmer que les différentes arborescences d’une forêt ne partagent pas le même espace de nom et la même structure.

Ainsi, on obtiendra une jolie forêt :

cours-active-directory-9

Mais alors, une forêt pour quoi faire ?

Vous devez vous dire, c’est bien joli de créer une forêt, de regrouper les domaines entre eux, mais alors qu’est-ce que ça apporte ?

- Tous les arbres d’une forêt partagent un schéma d’annuaire commun

- Tous les domaines d’une forêt partagent un « Catalogue Global » commun (nous verrons plus tard ce qu’est un catalogue global)

- Les domaines d’une forêt fonctionnent de façon indépendante, mais la forêt facilite les communications entre les domaines, c’est-à-dire dans toute l’architecture.

- Création de relations entre les différents domaines de la forêt

- Simplification de l’administration et flexibilité. Un utilisateur du domaine « paris.it-connect.local » pourra accéder à des ressources situées dans le domaine « rennes.learn-online.local » ou se connecter sur une machine du domaine « paris.learn-online.local », si les autorisations le permettent.

IV. Le niveau fonctionnel

Le niveau fonctionnel est une notion également à connaître lors de la mise en œuvre d’une infrastructure Active Directory.

À la création d’un domaine, un niveau fonctionnel est défini et il correspond généralement à la version du système d’exploitation depuis lequel on crée le domaine. Par exemple, si l’on effectue la création du domaine depuis un serveur sous Windows Server 2012, le niveau fonctionnel sera « Windows Server 2012 ».

Dans un environnement existant, on est souvent amené à faire évoluer notre infrastructure, notamment les systèmes d’exploitation, ce qui implique le déclenchement d’un processus de migration. Une étape incontournable lors de la migration d’un Active Directory vers une version plus récente et le changement du niveau fonctionnel. Ainsi, il est important de savoir à quoi il correspond et les conséquences de l’augmentation du niveau.

A. Un niveau fonctionnel, c’est quoi ?

Un niveau fonctionnel détermine les fonctionnalités des services de domaine Active Directory qui sont disponibles dans un domaine ou une forêt.

Le niveau fonctionnel permet de limiter les fonctionnalités de l’annuaire au niveau actuel afin d’assurer la compatibilité avec les plus anciennes versions des contrôleurs de domaine.

B. Pourquoi augmenter le niveau fonctionnel ?

Plus le niveau fonctionnel est haut, plus vous pourrez bénéficier des dernières nouveautés liées à l’Active Directory et à sa structure. Ce qui rejoint la réponse à la question précédente.

Par ailleurs, vous serez obligé d’augmenter le niveau fonctionnel pour ajouter la prise en charge des derniers systèmes d’exploitation Windows pour les contrôleurs de domaine. Par exemple, si le niveau fonctionnel est « Windows Server 2003 », vous ne pourrez pas ajouter un nouveau contrôleur de domaine sous Windows Server 2012 et les versions plus récentes.

Consulter le tableau des compatibilités sur le TechNet

Ce phénomène implique qu’il est bien souvent inévitable d’augmenter le niveau fonctionnel lorsque l’on effectue une migration, afin de pouvoir supporter les nouveaux OS utilisés.

À l’inverse, si le niveau fonctionnel est « Windows Server 2012 », il sera impossible d’intégrer de nouveaux contrôleurs de domaine qui utilisent un système d’exploitation plus ancien que Windows Server 2012.

De plus, vous ne pouvez pas avoir un niveau fonctionnel plus haut que la version de votre contrôleur de domaine le plus récent.

Augmenter le niveau fonctionnel du domaine via la console "Utilisateurs et ordinateurs Active Directory"
Augmenter le niveau fonctionnel du domaine via la console "Utilisateurs et ordinateurs Active Directory"

Comme note de fin, je précise qu’une fois le niveau fonctionnel défini, il est impossible de passer à un niveau inférieur. Par exemple, on peut passer du niveau « Windows Server 2003 » à « Windows Server 2008 », mais pas l’inverse. Il existe toutefois une exception, il est possible rétrograder le niveau fonctionnel de Windows Server 2008 R2 à Windows Server 2008.

C. Quel est la portée d’un niveau fonctionnel ?

Il y a deux niveaux fonctionnels différents, un qui s’applique au niveau du domaine et un autre qui s’applique au niveau de la forêt. Le plus critique étant le niveau fonctionnel de la forêt, car il doit correspondre au niveau minimum actuel sur l’ensemble des domaines de la forêt. De ce fait, il est obligatoire d’augmenter le niveau fonctionnel des domaines avant de pouvoir augmenter le niveau fonctionnel de la forêt.

V. Domaine, arbre, forêt : conclusion

Il faut garder à l’esprit qu’une forêt est un ensemble d’arbres, qu’un arbre est constitué d’une racine et potentiellement de branches qui sont représentées par des domaines et des sous-domaines.

Tous les domaines pourraient être créés indépendamment les uns des autres, mais cela compliquerait l’administration plutôt que de la rendre plus simple. En effet, le fait de créer cette arborescence et de regrouper les architectures (les arbres) au sein d’une même forêt facilite grandement la relation entre les différents acteurs.

D’ailleurs, les relations entre les différents éléments s’appellent des « relations d’approbations », mais nous verrons cela dans une autre partie du cours sur l’Active Directory.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

    Florian B.

    Co-Fondateur d'IT-Connect, je souhaite partager mes connaissances et expériences avec vous, et comme la veille techno' est importante je partage aussi des actus.

    florian has 2039 posts and counting.See all posts by florian