Pourquoi installer Windows Server Core ?

Lorsque l’on installe Windows Server, deux options s’offrent à nous : une installation complète comprenant l’interface graphique, et une installation minimale – presque – sans interface graphique (core).

Installer Windows Server en mode « core » ne signifie pas qu’on pourra faire moins de choses avec son serveur. La base du système d’exploitation reste identique, c’est la manière de l’utiliser qui va changer et se rapprocher un peu plus de l’approche Linux, en manipulant la ligne de commande. PowerShell va devenir votre meilleur allié au quotidien et c'est surement grâce à lui que Microsoft a pris la décision de créer une version de Windows Server sans interface graphique.

Encore que, même avec Windows Server Core il est possible d’accéder à certaines interfaces, ou de gérer à distance son serveur par les Outils d’administration ou un outil comme Windows Admin Center qui est relativement récent.

Installer Windows Server Core présentera plusieurs avantages par rapport à une installation standard :

cours-windows-core-1

Faisons le point sur les trois points cités ci-dessus.

I. Système plus léger

Une installation minimale de Windows Server étant une version complète avec des composants en moins, donc le système Windows est plus léger.

En effet, d’une part il n’y a pas d’interface graphique, mais cela implique également la suppression de tous les outils et logiciels installés de base et qui s’appuie sur cette interface. À titre d’exemple, on pourrait citer : Internet Explorer, la console MMC, l’Observateur d’événement ou encore l’Explorateur.

Néanmoins, le rendu graphique reste présent puisqu’il est possible d’accéder à divers outils natifs de Windows : Bloc-Notes, l’éditeur de registre, ou encore certains panneaux de configuration.

En conséquence, le système requiert moins d’espace disque par rapport à une installation complète. C’est ce que nous allons voir dans le second point.

II. Économie des ressources

Moins de services signifient moins de processus, et donc moins de ressources consommées. Ainsi, deux éléments de votre serveur seront les premiers satisfaits : la mémoire vive (RAM) et le disque dur.

La mémoire vive sera moins sollicitée et le disque dur se remplira moins vite, déjà car l'installation de base est plus légère. Le gain de ressources avec Windows Server Core est réellement intéressant et permet d’optimiser au mieux l’utilisation des ressources pour des services plus importants.

III. Réduction de la surface d’attaque

La surface d’attaque représente tous les points d’entrées possibles sur votre serveur, c’est-à-dire qui peuvent être potentiellement utilisé par un attaquant pour compromettre votre serveur. Grâce à une installation en mode core, la surface d’attaque logicielle sera réduite puisqu’il y a moins de composants d’installer, donc moins de points d’entrés.

À titre d’exemple, des vulnérabilités sont découvertes régulièrement au sein du navigateur Internet Explorer, comme il n’est pas installé lors d’une installation core, vous n’êtes pas concerné. De ce fait, la surface d’attaque est réduite.

En résumé, Windows Server Core améliore la sécurité du système en réduisant le nombre de composants installés.

IV. Comment gérer un serveur sans interface graphique ?

Au sein de ce cours, nous allons apprendre à gérer un serveur Windows sans interface graphique, mais alors qu’allons-nous utiliser ?

- SCONFIG : Un utilitaire intégré à Windows Server Core et qui permet d’effectuer des actions de configuration basiques.

- PowerShell : La console PowerShell sera votre meilleur allié pour gérer votre serveur en ligne de commande, un incontournable

- La gestion à distance : Les outils d’administration Windows permettent de gérer un serveur à distance, notamment grâce à la console MMC.

- Outils tiers

V. L'alternative Nano Server

Avec la sortie de Windows Server 2016, Microsoft a introduit un nouveau mode d'installation encore plus léger que la version "Core" : Nano Server. Une image encore plus épurée, avec le strict minimum au niveau des composants : une image de Nano Server fait environ 500 Mo !

Avant, il était même possible d'installer un serveur avec Windows Server "Nano" directement, mais avec Windows Server 2019, les choses ont changées. Désormais, cette version ne s'installe plus en mode bare-metal et elle est destinée exclusivement à la création de containers.

Pour mettre en place un serveur de production, il est préférable d'utiliser Windows Server Core.

VI. Conclusion

Les serveurs Windows Core sont principalement utilisés en tant qu’hyperviseur Hyper-V (virtualisation), en tant que contrôleur de domaine (voir même RODC dans une succursale), mais aussi en tant que serveurs de fichiers ou d’impression.

Maintenant que vous savez ce qu’est Windows Server Core, on va commencer les choses sérieuses et passer à la pratique ! Il vous suffit de poursuivre vers le chapitre suivant.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau, cofondateur d'IT-Connect et Microsoft MVP "Cloud and Datacenter Management". Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 3496 posts and counting.See all posts by florian