Créer un partage CIFS avec FreeNAS

I. Présentation

Un partage CIFS est un partage Windows, CIFS correspondant au protocole utilisé pour partager les ressources et CIFS correspond au protocole SMB.

Nous allons voir dans ce tutoriel comment créer un partage CIFS avec FreeNAS puis nous tenterons d’y accéder à partir d’un ordinateur client fonctionnant sous Windows. Le but étant de faire de notre serveur FreeNAS un serveur de partage de fichiers utilisant le protocole CIFS.

Nous ne traiterons pas la mise en place d’un serveur FreeNAS dans ce tutoriel étant donné que je l’ai déjà fait dans le tutoriel suivant : Mise en place FreeNAS. Nous allons directement attaquer la mise en place du partage CIFS.

Le groupe « informatique » contenant l’utilisateur « flo » sera propriétaire du volume et seuls les utilisateurs de ce groupe pourront donc accéder au partage CIFS. Tout d’abord, connectez-vous à l’interface web de FreeNAS.

Remarque : vous pouvez mettre l’interface en français en allant dans « Système » dans le menu supérieur puis dans l’onglet « Général ».

II. Activer le service CIFS

Nous devons démarrer le service CIFS sur le serveur FreeNAS puisque par défaut tous les services sont éteints. Dans le menu supérieur, cliquez sur « Services » puis dans les services cherchez « CIFS » et cliquez sur le bouton « OFF » pour passer à l’état « ON ».

Activer CIFS

III. Création d’un volume

Nous allons désormais créer le volume que nous souhaitons partager. Ce volume correspondra à un disque dur alloué entièrement au partage des données via le protocole CIFS.

Sur le menu latéral, cliquez sur « Storage » puis « Volumes ». Ensuite cliquez sur « View volumes » et sur l’icône « Volume Manager ». Le fait de cliquer sur « Volume Manager » va nous permettre de créer un nouveau volume.

cifs3

Un formulaire apparaît… Donnez un nom à votre volume puis dans « Member disks » sélectionnez le disque dur devant former le volume.

Pour le système de fichiers, choisissez « UFS » qui est un système de fichiers Linux. Nous n’indiquerons pas de chemin personnalisé pour le volume, on utilisera le chemin par défaut. On laisse donc le champ « Path » vide et la case « Specify custom path » décochée.

Cliquez sur « Add Volume » pour lancer la création du volume.

Remarque : s’il y a des données sur le disque dur, elles seront effacées.

cifs4

IV. Création du partage CIFS

Le service CIFS est actif, le volume est créé, il faut désormais créer notre partage CIFS. Pour cela, toujours dans le menu latéral, cliquez sur « Sharing » puis « Windows (CIFS) Shares » pour accéder à la section des partages CIFS.

Ensuite, cliquez sur « Add Windows (CIFS) Shares » pour ouvrir la fenêtre permettant de configurer un partage CIFS. Voici la signification des options (dans l’ordre) :

cifs5

- Name : nom du partage.

- Comment : une description sur le partage.

- Path : Répertoire du partage, cliquez sur « Browse » et indiquez le chemin vers le volume créé précédemment en parcourant l’arborescene.

- Export Read Only : interdire l’accès en écriture si la case est cochée (-> lecture seule).

- Browsable to Network Clients : Si la case est cochée, cela permet aux clients Windows de pouvoir naviguer dans le partage directement avec l’exploreur (il faut donc cocher cette case).

- Inherit Owner : Si vous cochez cette case, le propriétaire des fichiers et dossiers créés sera correspondra à celui du dossier parent et non au nom de l’utilisateur qui l’a créé.

- Inherit Permissions : Si vous cochez cette case, les permissions des nouveaux fichiers et dossiers sont héritées du dossier parent.

- Export Recycle Bin : Si vous activez cette option, lorsque vous allez supprimer un fichier, il ne sera pas supprimé du volume mais il sera placé dans un répertoire qui sert de corbeille.

- Show Hidden Files : Afficher ou non les fichiers cachés.

- Allow Guest Access : Autoriser l’accès aux « invités » c'est-à-dire aux utilisateurs sans mot de passe.

- Only Allow Guest Access : Oblige la connexion en tant qu’invité. Pour activer cette option, vous devez logiquement activer la précédente.

cifs6

Si vous cliquez sur « Advanced Mode » des options supplémentaires seront disponibles. Elles permettent de faire un filtrage au niveau des hôtes autorisées et des hôtes non autorisées à accéder au partage.

Note : les adresses IP ou les noms d’hôtes doivent être séparés par un espace ou une tabulation.

V. Création du groupe « informatique »

Comme je l’ai dit en début de tutoriel, le groupe « informatique » sera propriétaire du volume, nous allons donc le créer. Dans le menu latéral, cliquez sur « Compte », « Groupes » puis sur « Ajouter groupe ».

cifs7

Comme « Nom de groupe » indiquez « informatique » (ou autre chose bien entendu) et cliquez sur « OK »

cifs8

VI. Création de l’utilisateur « flo »

Toujours dans « Compte » mais dans « Utilisateurs » cette fois-ci, cliquez sur « Ajouter Utilisateur »

cifs9

Plusieurs modifications sont à effectuer pour la création de l’utilisateur. Tout d’abord, décochez « Créer un nouveau groupe primaire pour l’utilisateur » étant donné qu’on lui met « informatique » comme groupe primaire ce n’est pas utile. Comme nom d’utilisateur, entrez le nom que vous souhaitez.

Pour le répertoire personnel, indiquez le chemin vers le partage CIFS et pour les permissions c’est à vous de voir. Toutefois, vous pouvez mettre les mêmes permissions que moi.

Remplissez les champs « Nom complet » et « Mot de passe » sinon vous ne pourrez pas créer l’utilisateur.

cifs10

VII. Modifier les permissions du volume

Il faut modifier les permissions du volume pour indiquer que le groupe « informatique » est le groupe propriétaire du volume. Dans le menu latéral, allez dans « Stockage », « Volumes », cliquez sur le volume concerné puis sur « Modifier les permissions ».

cifs11

Indiquez « informatique » en groupe propriétaire et modifiez les permissions à votre guise. Dans mon cas, j’autorise tout à l’utilisateur propriétaire et aux utilisateurs du groupe propriétaire et je refuse tout aux autres utilisateurs (c'est-à-dire pas d’accès du tout).

Cochez la case « Appliquer les permissions de manière récursive » pour que ces permissions s’appliquent aux sous-répertoires et aux fichiers qui seront créés dans le partage CIFS.

cifs12

VIII. Redémarrer le service CIFS

Pour que les nouveaux paramètres soient prit en compte, il faut redémarrer le service. Passez le service en « OFF » puis en « ON » comme nous l’avons fait lors de la première étape.

IX. Tester l’accès au partage CIFS

Grâce à l’explorateur Windows tentez d’accéder au partage CIFS que nous venons de créer en utilisant un utilisateur du groupe « informatique ». Si vous avez bien suivit le tutoriel, l’accès devrait fonctionner.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian B.

Consultant chez Délibérata le jour, blogueur pour IT-Connect la nuit, je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 2335 posts and counting.See all posts by florian

12 pensées sur “Créer un partage CIFS avec FreeNAS

  • Merci pour ce tuto.

    Je découvre FreeNas depuis 2 jours et ai beaucoup apprécié cette aide.
    Mon partage fonctionne au moment où je rédige ces lignes.

    Olivier

    Répondre
  • Merci de nous éclairer 🙂

    J ai cependant un soucis d’acces au nas. Lorsque je veux y acceder par windows (w7) une fenetre « sécurité de windows » s ouvre demandant « saisi du mot de passe réseau » j’ai essayer avec le nom d’utilisateur et mdp CIFS mais ca ne marche pas mais c’est une nouvelle fenetre qui s’ouvre ne me demandant plus qu un mot de passe où le nom d’utilisateur serait « UTILISA-Y2….\seb »
    Je penche plus pour un probleme reseau ou autre W7 mais je suis noob dans ce domaine.
    Par contre il me suffit de coché « autoriser acces invité » dans CIFS et là j’ai acces mais tout en lecture seule.

    Si tu avais une idée….
    Merci

    Répondre
    • Bonjour,

      Tu devrais de t’authentifier de la façon suivante :

      NOM-SERVEUR\NOM-Utilisateur

      En remplaçant « NOM-SERVEUR » par le nom de ta machine FreeNAS pour bien indiquer qu’il s’agit d’un utilisateur situé dans la base locale de FreeNAS.

      Répondre
      • Super tuto mais dommage la fin est incomplète.

        J’ai le même problème au moment de la connexion sous W7.

        \\NAS\partage n’est pas accessible . Vous ne disposez peut-être pas des autorisations……. blablablabla

        En revanche en accès invité ça fonctionne. Pourtant j’ai donnée toutes les autorisations à mon groupe.

        Répondre
  • Bonjour et merci pour vos précieux tuto.

    Je suis en train de tester FreeNAS pour un éventuel déploiement en prod.
    J’utilise VMware, l’installation s’est passée correctement, j’arrive a accéder via l’interface web de mon serveur FreeNAS.

    Le problème c’est que je ne vois pas mon disque dur de 20G.
    Je ne sais pas c’est quoi le souci vu que je vois bien mon disque dur via ssh:

    #egrep ‘^da[0-9]’ /var/run/dmesg.boot
    da0 at mpt0 bus 0 scbus2 target 0 lun 0
    da0: Fixed Direct Access SCSI-2 device
    .
    .
    .
    da0: 20480MB (41943040 512 byte sectors: 255H 63S/T 2610C)

    Avez-vous une idée sur mon problème ?

    Merci d’avance.

    Répondre
    • Bonjour,

      Je ne suis pas sur mais il me semble qu’avec FreeNAS, il faut mettre le disque dur en IDE au niveau de la virtualisation sinon il ne le voit pas (à modifier dans la config de la VM). A tester… j’ai un vague souvenir de cette idée 🙂

      Bon courage !
      Florian

      Répondre
  • Merci Florian de ton retour rapide.

    [root@freenas] ~# egrep ‘^ada[0-9]’ /var/run/dmesg.boot
    ada0 at ata0 bus 0 scbus0 target 0 lun 0
    ada0: ATA-4 device…..
    ada0: 20480MB (41943040 512 byte sectors: 15H 63S/T 16383C)

    J’ai carrément récréé le serveur en utilisant cette fois-ci IDE pour le HDD.
    Mais je ne vois toujours pas de disque sur l’interface web.

    C’est un peu pénible, je crois qu’on va opter pour ClearOS bien que ce dernier n’offre pas les mêmes possibilités que FreeNAS.

    Merci pour tout 🙂

    Répondre
  • Bonjour,
    merci pour votre tutoriel. Pourriez vous me confirmer que la case Appliquer les permissions de manière récursive ne reste pas cochée dans les permissions du volume?

    Sur mon freenas je suis obligé de venir la recocher pour que les nouveaux dossiers créés soit modifiable.

    Merci

    Répondre
  • Merci pour jolie tutoriel ma question est ce que c’est possible utilisateur qui se identifier pour accéder à ce dossier partage avec nom utilisateur et mot de pass peut ce déconnecter du dossier car par exemple. Quand l’ordinateur et utiliser par deux personnes différentes

    Cordialement

    Répondre
  • Bonjour et merci pour ce tutoriel clair et très efficace.

    Cordialement.

    Répondre
  • Mon système n’accepte pas le chemin /mnt. Que faire ?

    Répondre
  • Bonjour,
    Un grand merci pour un tuto complet et en français c’est très rare.
    Je m’explique : Je viens du monde des synology et comme cela devient de plus en plus un gouffre financier, j’ai décide de quitter ce monde pour venir chez freenas.
    Par le passé sur syno , je crée mes répertoires partagées pour y mettre mes données (6 teras de données), (16 dossiers contenant des données de sauvegarde, de documents,de vidéos, de photos, de formations,d’ entreprise etc…), je crée mes 3 groupes (Famille, Entreprise, et Amis) avec les permissions d’accès au divers dossiers partagées et en dernier je crée les utilisateurs de mon entreprise , de ma famille et de mes amis (environs 15 utilisateurs) en les plaçant dans les groupes correspondants en affinant certaines permissions ACL si besoin.
    Sur freenas si j’ose me permettre je suis dans le potage.
    Si je comprends bien je dois d’abord crée mes 3 groupes, ensuite il faut tous crée dans les dataset, donc mes 16 dossiers et les utilisateurs.

    J’aimerais un petit point d’éclaircissement sur le sujet.
    D’autres part étant chez OVH avec dynhost et en fibre optique, je vois que sur la version 11 freenas il n’a y pas OVH dans le DNS dynamique. y a t’il via putty des lignes de commandes à ajouter pour visualiser OVH pour y mettre mon site web car en cas de changement d’ip plus d’accès.
    Cordialement

    Pascal

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.