Cybersécurité réactive ou proactive : que devez-vous choisir ?

Le dilemme entre prévenir ou guérir existe aussi en matière de cybersécurité. Toute défense d’un système informatique, qu’il soit personnel ou professionnel, doit en effet passer par deux volets. L’un est réactif et comprend tout ce qui est fait après une attaque, tandis que l’autre est proactif et rassemble tous les éléments de prévention des risques, les mesures de défense et les outils de sécurité.

Entre ces deux modes d’action, il n’y a pas vraiment de choix exclusif à faire, mais plutôt une priorité à donner pour une cybersécurité proactive. C’est elle qui vous donnera les moyens d'être toujours prêts face à différents scénarios et vous permettra d’adapter votre défense selon l’évolution des menaces.

Quelles différences entre les approches proactive et réactive en matière de cybersécurité ?

Une approche proactive de la cybersécurité comprend l'identification préventive des faiblesses en termes de sécurité et l'ajout de processus pour identifier les menaces avant qu'elles ne surviennent. D'autre part, une approche réactive consiste à répondre aux incidents tels que les hacks et les violations de données après qu'ils se produisent.

Les tâches impliquées dans la cybersécurité réactive, telles que la gestion des correctifs, la surveillance des journaux d’activité, sont principalement axées sur la rectification des incidents immédiats et la prévention des attaques répétées ou des perturbations technologiques à l'avenir. Cependant, une approche proactive utilise des tâches qui permettent à votre organisation d'identifier et d'empêcher les incidents de devenir une menace.

Pourquoi la cybersécurité proactive est-elle préférable ?

Une stratégie proactive en matière de cybersécurité présente des avantages évidents. Non seulement, les menaces numériques deviennent de plus en plus intelligentes et complexes, mais bien souvent, c'est le camp des pirates et des hackers qui possède une longueur d’avance sur vous. C'est une réalité qui doit vous encourager à être proactif.

Mettre en place une sécurité proactive vous permettra alors de :

- Comprendre les menaces auxquelles vous faites face : dans une structure, il est préférable que toutes les personnes concernées sachent exactement à quoi elles sont confrontées. Vous devrez donc passer en revue tous les types d’attaques les plus courantes dans votre secteur. Il convient d'effectuer une veille technologie régulière à ce sujet.

- Évaluer en permanence ce que vous devez protéger : les processus d’une entreprise changent sans cesse et il en va de même avec les données qui sont manipulées. Avoir un processus proactif de cybersécurité vous offre la possibilité de passer au crible les menaces recensées, ainsi que chaque nouveau type de donnée ou nouveau processus mis en place.

- Créer une base de référence : il est vital d’avoir sous la main des procédures claires en cas d’attaques et des méthodes de détection des risques. S'il n'y a rien de préparé et que cela arrive, le stress et la pression ne vous aideront pas.

Que doit inclure une défense proactive en matière de cybersécurité ?

La mise en place d’une cybersécurité proactive doit être le fruit d'un travail concerté dans l'entreprise et doit ressembler à une sorte de code de bonne conduite avec un ensemble de procédures claires et détaillées qui doivent encadrer toute l’activité. Elle doit au moins comprendre les différents éléments suivants :

- Une procédure de chiffrement et de protection des données : le chiffrement du stockage (des disques durs ou disques SSD) est essentiel pour assurer la sécurité des données. Il doit être formalisé et encadré par une procédure stricte.

- Un plan de formation à la cybersécurité : tous les salariés doivent être formés à la cybersécurité et être sensibilisés régulièrement. Les formations peuvent être complètes pour certains postes ou s’en tenir seulement à une sensibilisation pour d’autres fonctions, mais elles doivent être régulières, mises à jour et obligatoires. Sensibiliser les salariés permet de créer une barrière de sécurité supplémentaire : plus il y a de niveaux de sécurité et plus ils sont solides, meilleure sera la protection générale.

- Une procédure d’authentification multifacteurs: l’accès aux outils doit être strictement encadré et les processus d'authentification en plusieurs étapes sont ceux qui garantissent un contrôle efficace et sécurisé.

- Une connexion toujours protégée par un pare-feu ou un VPN : la sécurisation des connexions est essentielle pour garantir la sécurité des machines et du système d'information. Au sein d'une entreprise, le pare-feu appelé également UTM aura pour objectif de sécuriser votre réseau et de filtrer les flux entre le réseau local et Internet. Lorsqu'il s'agit d'un usage personnel, et en plus en mobilité, d'autres problématiques rentrent en jeu : le VPN est l’outil adapté qui vous offrira une solution pratique pour protéger vos données de manière simple et systématique. Il est toujours possible de tester un VPN avec essai gratuit puis de l’adopter sur l'ensemble de vos appareils.

- Une procédure d’évaluation des risques et de veille : face aux évolutions incessantes des menaces, il est important de prévoir qui doit s’occuper de recenser les nouveaux risques et comment ceux-ci sont intégrés dans le plan de cybersécurité.

- Une procédure pour définir les rôles de chacun en matière de cybersécurité : se protéger passe aussi par la définition des missions de chaque personne, en précisant leur champ d’intervention, leurs droits et leur niveau de responsabilité.

- Une procédure d’urgence : la prévention implique d'anticiper et de prévoir un plan précis pour réagir à des attaques inopinées. La définition du qui fait quoi et comment en fonction des menaces est essentielle pour être prêt en cas de crise.

Il n'y a pas de doute sur le fait que l'approche proactive reste la meilleure défense en matière de cybersécurité. Restez vigilants, sécurisez votre infrastructure et préparez-vous à l'inévitable.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau et cofondateur d'IT-Connect. Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian a publié 3128 articlesVoir toutes les publications de cet auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.