Debian : résoudre l’erreur « sudo: unable to resolve host »

I. Présentation

Si vous rencontrez l'erreur "sudo: unable to resolve host" lors de l'exécution de la commande "sudo" sur une machine Linux, en l'occurrence Debian dans mon cas, je vous invite à suivre ce tutoriel pour obtenir la solution à ce léger problème. La bonne nouvelle, c'est que ça va être très rapide !

Tout d'abord, il y a des chances que ce problème soit survenu sur votre machine après avoir renommé le système. Une opération anodine en soit, qui va venir modifier le contenu du fichier "/etc/hostname". Alors, pourquoi cette erreur est-elle obtenue ?

II. Corriger l'erreur "unable to resolve host"

Tout d'abord, il faut récupérer le nom actuel de la machine, via la commande suivante :

hostname

Le nom de l'hôte sera retourné, par exemple "nom-serveur". Quant au message "unable to resolve host", il signifie qu'il n'est pas possible de trouver l'adresse IP correspondante à la machine "nom-serveur". Donc, puisque le nom d'hôte de la machine n'est pas forcément renseigné sur un serveur DNS, il faut s'appuyer sur la résolution de nom locale via le fichier "/etc/hosts" pour s'attaquer à la résolution de ce problème.

Ensuite, passez en root sur le serveur :

su -

Puis, ouvrez le fichier hosts :

nano /etc/hosts

Dans ce fichier, il y a des chances pour que vous ne voyiez pas le nouveau nom de votre serveur ! Peut-être que vous avez ceci :

127.0.0.1    localhost

ou encore ceci :

127.0.0.1    localhost
127.0.0.1    ancien-nom

Unable to resolve host Debian

Il va falloir apporter une modification au fichier afin d'indiquer que le nom du serveur, en l'occurrence "nom-serveur", corresponde à l'adresse IP "127.0.0.1" pour que la machine puisse se trouver elle-même via le nom grâce à son adresse IP de loopback. Il suffit d'ajouter la ligne à la suite de celle "localhost" qu'il faut conserver impérativement :

127.0.0.1    localhost
127.0.0.1    nom-serveur

Ce qui donne :

Si l'ancien nom du serveur se trouve dans le fichier "hosts", remplacez-le directement par le nouveau nom plutôt que d'ajouter une ligne.

Voilà, enregistrez le fichier et le tour est joué ! Désormais, la commande "sudo" ne doit plus retourner cette erreur!

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau, cofondateur d'IT-Connect et Microsoft MVP "Cloud and Datacenter Management". Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 4067 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.