Du MCD au Modèle Logique des Données

I. Présentation

La traduction du MCD vers le MLD a pour but de rendre plus clair les liaisons entre les entités. Le MLD permet de mettre en évidence les associations n,n qui donnent alors naissance à des entités à part entière.

Il permet aussi de mettre en évidence les clés étrangères et donc les interactions entre les entités. La construction du MLD se fait à partir de la lecture du MCD. Chaque Entité donne une ligne où l’on détaille la clé primaire par le nom de l’attribut qui sera alors souligné. Les clés étrangères sont identifiées par un # avant le nom de l’attribut.

II. Exemple

Sans titre2

Il s’agit des entités T_Switchs, T_Batiments et T_Fabricants

T_Batiments(Bat_Num, Bat_Nom);
T_Fabricants(F_Num, F_Nom);
T_Switchs(Sw_Num, #Sw_NumFabr, #Sw_NumBat, Sw_Modele, Sw_NbPortsMb, Sw_NbPortsGb);

Les attributs Sw_NumFabr et Sw_NumBat sont des clés étrangères des attributs F_Num et Bat_Num. Elles indiques une liaison entre ces tables.

Plus simplement, un switch est fabriqué par le fabricant X et est implanté dans le bâtiment Y. Ces informations sont directement dans l’entité Switch car elles sont propres et différentes pour chaque switchs.

Dans la présentation d’un MLD, il parait logique de mettre les clés étrangères seulement si les clés primaires auxquelles elles font références sont déjà déclarées.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Mickael Dorigny

Co-fondateur d'IT-Connect.fr. Auditeur en sécurité des systèmes d'information chez Amossys

mickael a publié 510 articlesVoir toutes les publications de cet auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.