Education : la CNIL recommande de ne pas utiliser Zoom, Teams, etc.

Dans un nouveau communiqué, la CNIL appelle les établissements de l'enseignement supérieur à ne pas utiliser les outils informatiques américains tels que Zoom, Microsoft Teams, mais aussi les services de Google. La raison de cette recommandation c'est toujours la même : la protection des données personnelles.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu une forte augmentation des cours à distance, ce qui a poussé les établissements à trouver des solutions. Les solutions ne manquent pas, mais dans la majorité des cas, ce sont les outils de Google ou de Microsoft qui ont été retenus, et quand ce n'était pas eux, bien souvent c'est Zoom qui été utilisé. Une solution américaine donc. En même temps la tentation est forte, car les solutions sont facilement accessibles et bien souvent il y a des offres très intéressantes : par exemple un établissement scolaire peut bénéficier d'un tenant Office 365 gratuitement.

La CNIL a publié ce communiqué suite à une requête de deux associations : "La Conférence des grandes écoles (CGE) et la Conférence des présidents d’université (CPU) ont interrogé la CNIL sur la conformité au RGPD de l’utilisation, dans l’enseignement supérieur et la recherche, d’outils collaboratifs proposés par certaines sociétés dont les sièges sont situés aux États-Unis.".

En utilisant ces outils, les données traitées peuvent concerner de nombreux utilisateurs, aussi bien les étudiants, que les formateurs et le personnel administratif si tout le monde est rattaché à la même entité. Les données peuvent être de différents types, mais ce qui pose problème ce sont surtout les données liées à la santé, à des recherches, mais aussi à des mineurs.

Alors bien sûr, les établissements scolaires ne doivent pas arrêter d'utiliser ces outils du jour au lendemain. La CNIL en a bien conscience et parle d'une période transitoire. D'ailleurs, il est mentionné que "la CNIL apportera toute l’aide nécessaire à ces organismes afin de leur permettre d’identifier des alternatives possibles".

Dernièrement, Microsoft a annoncé vouloir travailler sur ses processus de traitement des données pour que les données des Européens restent en Europe. Il y a quelques jours, nous avons appris qu'Orange et Capgemini ont créé une société commune nommée "Bleu" dont l'objectif est d'établir un partenariat avec Microsoft. Ce partenariat aura pour objectif de proposer une solution hybride : utiliser les services de Microsoft par l'intermédiaire d'hébergeurs français partenaires.

Quoi qu'il en soit, il va maintenant falloir regarder du côté des alternatives. Pour ce qui est de la visioconférence, il y a la solution kMeet dont je vous parlais récemment.

Source

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau et cofondateur d'IT-Connect. Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian a publié 3057 articlesVoir toutes les publications de cet auteur

2 thoughts on “Education : la CNIL recommande de ne pas utiliser Zoom, Teams, etc.

  • Et dans le même temps on annonce qu’il faut aller sur le cloud et on annonce bleu qui va proposer du « azure » sur infra cloud française ( Orange et cap gemini) …

    Depuis des années o365 a1 est gratuit pour l’éducation ( comme Google suite)

    Faire et défaire c’est travailler

    Répondre
  • Heureusement IndieHosters.net et les CHATONS.org sont là 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.