Google : qu’est-ce que la méthode FLoC qui doit remplacer les cookies ?

Google teste actuellement une nouvelle méthode baptisée FLoC dont l'objectif est de permettre le ciblage des publicités sans utiliser les cookies. Le problème, c'est que cette initiative ne respecte pas suffisamment la vie privée des internautes.

Les cookies publicitaires permettent de proposer aux sites Internet des publicités ciblées, mais ils sont de plus en plus bloqués par les navigateurs. Cela fait plusieurs années qu'ils sont critiqués et ils devraient disparaître complètement en 2022.

Face à cette situation, la difficulté ce n'est pas forcément de proposer une solution en tant que telle, mais c'est de proposer une solution qui permet de ciblage tout en respectant la vie privée des utilisateurs. Ce dernier point est particulièrement délicat et même contradictoire avec la notion de ciblage : pour cibler, il faut tracer pour identifier les habitudes des internautes. Le ciblage de la publicité s'appuie sur de nombreuses caractéristiques : profession, lieu de résidence, centres d'intérêt, genre, etc.

Qu'est-ce que FLoC - Federated Learning of Cohorts ?

Google cherche une solution de remplacement pour permettre le ciblage des publicités sans utiliser de cookies : c'est là que la méthode FLoC (Federated Learning of Cohorts) intervient dans le cadre du programme Privacy Sandbox.

L'idée de FLoC est la suivante : effectuer le ciblage en fonction d'un groupe d'internautes et non pas en fonction d'un seul individu. Autrement dit, plutôt que d'avoir un ciblage personnalisé pour chaque internaute, Google propose d'effectuer un ciblage par groupe de quelques centaines ou milliers de personnes. Bien sûr, aux yeux de FLoC les mêmes personnes d'un même groupe ont des centres d'intérêts communs et des caractéristiques similaires.

Pour créer ses groupes ou plutôt ses cohortes pour reprendre le terme officiel, Google va associer différents attributs aux sites Internet pour les catégoriser. L'idée sera de créer un profil grâce aux sites visités par un internaute sur 7 sept jours glissants : ce qui permettra d'avoir une idée représentative des centres d'intérêt de l'utilisateur et l'assigner au bon cohorte.  Grâce à ce profilage et à l'utilisation de ses algorithmes développés en interne, Google estime qu'il est possible d'avoir une précision de 70% dans le ciblage publicitaire avec un rendement de 95% en comparaison des cookies publicitaires.

Avec FLoC, Google fait un flop auprès des éditeurs !

Google veut généraliser FLoC mais ce n'est pas gagné ! Des éditeurs ont fait savoir leur mécontentement et veulent bloquer FLoC dans le but de respecter la vie privée des utilisateurs !

Prenons le cas des navigateurs qui s'appuient sur Chromium : Brave, Edge, et Vivaldi. Brave a très vite réagi pour indiquer que FLoC sera bloqué dans son navigateur. Vivaldi a pris la même décision que Brave. Microsoft ne semble pas très emballé non plus à l'idée d'intégrer la gestion de FLoC à son navigateur. D'ailleurs, Microsoft travaille sur une alternative nommée PARAKEET où l'utilisateur serait totalement anonymisé au moment du ciblage.

Le moteur de recherche DuckDuckGo, qui milite pour le respecte de la vie privée depuis longtemps, a indiqué qu'une extension sera proposée pour bloquer FLoC dans Chrome.

En début de semaine, le géant du web WordPress a annoncé que tous les sites WordPress hébergés sous le domaine wordpress.com bénéficieront d'un blocage de FLoC. Dans le même temps, des extensions commencent à voir le jour pour bloquer FLoC sur son site Internet.

FLoC - Federated Learning of Cohorts

C'est peut-être un peu précipité, car l'avenir de FLoC n'est pas certain... À l'heure actuelle, Google effectue des tests de FLoC auprès de 0,5% des utilisateurs de son navigateur Google Chrome. Puisque vous n'êtes pas prévenu si vous en faites partie, vous pouvez utiliser le site "Am I FloCed" pour vérifier si vous servez de cobaye à Google. D'après les retours sur le net, les tests ne sont pas forcément réalisés en France mais vous pouvez tout de même vérifier.

Quoi qu'il en soit, il y a un véritable enjeu : la gratuité de nombreux sites repose sur les publicités. Il est clair que le ciblage personnalisé est dérangeant vis-à-vis de la vie privée à cause des cookies. Il est temps que les choses évoluent dans le sens des internautes dans le but que tout le monde y trouve son compte. Se battre contre FLoC est une façon d'encourager les géants de l'Internet à proposer une solution qui adopte le respect la vie privée, que l'on pourrait qualifier de ciblage anonymisé.

Quel est votre avis sur le sujet ?

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau et cofondateur d'IT-Connect. Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian a publié 2964 articlesVoir toutes les publications de cet auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.