Kaspersky et China Telecom sur liste noire aux Etats-Unis !

La FCC (Commission fédérale des communications) des Etats-Unis vient d'ajouter trois entreprises à sa liste noire : l'éditeur de solution de sécurité Kaspersky Labs, d'origine russe, et deux entreprises chinoises : China Telecom et China Mobile.

Quand on prend connaissance de cette décision, on pense directement au conflit entre l'Ukraine et la Russie, puisque Kaspersky Labs est un éditeur russe, bien que ce soit aujourd'hui une multinationale. Pour la Chine, c'est un peu différent, car les relations entre les États-Unis et la Chine sont un peu tendues depuis un moment... Et ce ne sont pas les premières entreprises chinoises à être ajoutées à cette liste (Huawei, ZTE, etc.) ! Contrairement à Kaspersky qui est à la première entreprise russe ajoutée à la fameuse liste noire des États-Unis. Il est reproché à ces entreprises d'être trop proches de leurs gouvernements respectifs.

Pour justifier cette décision, Jessica Rosenworcel, présidente de la FCC indique que l'objectif est de "renforcer les réseaux de communication américains contre les menaces à la sécurité nationale". Même si cette décision pourrait sembler justifiée compte tenu de la situation géopolitique actuelle, cela fait un moment que Kaspersky n'est pas très apprécié aux États-Unis. Enfin, par les autorités et le gouvernement, en tout cas. En effet, depuis 2017, il est strictement interdit d'utiliser Kaspersky dans les systèmes d'information fédéraux. Quelques années plus tard, Kaspersky continue d'affirmer que cette décision est injustifiée.

Suite à cette annonce de la FCC, l'éditeur Kaspersky a publié un nouveau communiqué avec une réponse plutôt intéressante. Au-delà d'exprimer une certaine déception, il est précisé que : "Kaspersky continuera à rassurer ses partenaires et clients sur la qualité et l'intégrité de ses produits, et reste prêt à coopérer avec les agences gouvernementales américaines pour répondre aux préoccupations de la FCC et de toute autre agence de régulation.". Lorsqu'il s'agit d'évoquer les interdictions, Kaspersky parle d'interdictions inconstitutionnelles fondées sur le climat géopolitique actuel.

La FCC précise que cette restriction concerne tous les produits de Kaspersky, mais aussi les filiales et les entreprises affiliées. Dès à présent, les administrations américaines ne peuvent plus acheter de produits ou de services vendus par Kaspersky et les autres entreprises de cette liste. Personnellement, je trouve que l'on y va un peu fort à l'encontre de Kaspersky en l'état actuel des choses.

Source

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau, cofondateur d'IT-Connect et Microsoft MVP "Cloud and Datacenter Management". Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 4110 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.