kMeet : l’alternative européenne et écologique à Zoom et Teams

Si vous cherchez une alternative à Zoom ou Microsoft Teams, cet article devrait vous intéresser tout comme la solution dont je vais vous parler aujourd’hui : kMeet. 

Derrière ce nom se cache la solution de webconférence proposée par la société Infomaniak. Souvenez-vous, il y a quelques mois, je vous parlais de la possibilité d’obtenir une adresse e-mail gratuite chez eux, via le service ik.me.

Pourquoi devrait-on s’intéresser à la solution kMeet ? 

Le développement de la solution kMeet est constant et de nouvelles fonctionnalités sont ajoutées très régulièrement. Vous allez me dire, comme les autres solutions en fait. Oui, c’est vrai, mais c’est important de le signaler malgré tout. 

La solution kMeet d’Infomaniak est différente des autres. Pourquoi ? Parce qu’elle est gratuite, sécurisée notamment par du chiffrement bout-en-bout, sans publicités et elle peut s’utiliser sans inscription. Ah oui, et aussi, elle se veut respectueuse de votre vie privée. De manière générale, le respect de la vie privée est au cœur des préoccupations de la société Infomaniak avec tous ses produits. 

Autant d’avantages gratuitement, c’est bizarre non ? En tout cas, pouvoir réaliser une visio gratuitement sans réaliser la moindre inscription ou fournir d'informations à son sujet, c'est attrayant ! En fait, cette gratuité et les autres avantages associés se justifient par le fait que cette solution gratuite est financée par les services payants d’Infomaniak, notamment les hébergements web, le stockage en ligne, etc. De toute façon, Infomaniak le clame haut et fort : vous n’êtes en aucun cas le produit. 

Les fonctionnalités de kMeet

Comme je le disais kMeet est en constante évolution et bénéficie d'une toute nouvelle interface. Parmi les dernières nouveautés ajoutées, on retrouve notamment la gestion d’une salle d’attente, la possibilité d’enregistrer les sessions et de les stocker dans kDrive (solution de stockage en ligne de Infomaniak), flouter ou modifier l’arrière-plan de votre caméra, la synchronisation des réunions avec votre calendrier, etc.

Dès le 31 mai prochain, deux nouvelles fonctionnalités seront intégrées : la possibilité d'effectuer des annotations lors d'un partage d'écran et le contrôle à distance pour macOS et Windows.

Puisqu'un schéma vaut mieux qu'un long discours, voici un tableau de comparaison - proposé par Infomaniak - avec les principales solutions concurrentes :

La solution kMeet est disponible sur ordinateur à partir d'un navigateur, mais aussi sur mobile, que ce soit Android ou iOS, à partir d'un navigateur ou de l'application officielle.

➡ Chez Infomaniak, le stockage des données est effectué en Suisse, que ce soit pour kMeet, kDrive ou tout autre service proposé par cette société suisse.

kMeet une solution écoresponsable ?

Oui, car d'après les informations fournies par Infomaniak, l'entreprise utilise exclusivement de l’électricité issue d’énergies renouvelables et elle compense à 200% ses émissions de CO2. Par ailleurs, au sein de ses datacenters elle est en mesure de prolonger la durée de vie de ses serveurs jusqu’à 15 ans.

Bien que kMeet soit une solution jeune puisqu’elle existe depuis avril 2020, elle montre une belle progression. Chaque mois, plus de 500 000 sessions sont initiées sur kMeet. Clairement, kMeet est une solution de webconférence souveraine et elle mérite qu’on en parle et qu’on l’essaie, alors si ça vous tente, voici le lien : essayer kMeet

Source : communiqué de presse

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau et cofondateur d'IT-Connect. Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 3219 posts and counting.See all posts by florian

One thought on “kMeet : l’alternative européenne et écologique à Zoom et Teams

  • Dimensionnée pour supporter des millions de connexions ?
    Quel business model ? Impossible d’être gratuit sur des technos pareilles, sauf si elles s’écroulent dès qu’il y a un peu de monde (cf. l’expérience ma classe à la maison…).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.