Konyks Vollo Max : un nouvel interrupteur avec réglage du rétroéclairage !

En octobre 2019, vous avez pu découvrir sur notre site l'interrupteur connecté pour volets roulants filaires de chez Konyks, le Konyks Vollo. L'entreprise française fait évoluer son produit et annonce une nouvelle version : Konyks Vollo Max. Quelles sont les évolutions vis-à-vis de la première version ? Faisons le point.

Pour moi le gros défaut de la première génération c'était le rétroéclairage des boutons : il n'était pas possible de le désactiver. Dans une chambre, par exemple, cela pouvait s'avérer gênant d'avoir une lumière bleue constante... Ce défaut est corrigé avec le Vollo Max et c'est à mon sens, la principale évolution.

Avec le Vollo Max, le rétroéclairage peut être activé, désactivé mais aussi, et ça c'est top, on peut programmer le fait de l'activer ou le désactiver en fonction d'un planning.

Au niveau du design, d'après les visuels il reste identique et les fonctions de pilotage restent les mêmes : grâce aux boutons tactiles, ou alors à partir de l'application sur mobile. Vous pouvez également intégrer le Vollo Max à vos scénarios.

L'interrupteur Vollo Max est dès à présent disponible au prix de 39,90 euros. C'était le prix de l'interrupteur Vollo, qui lui, par conséquent, passe à 34,90 euros.

Retrouvez ces produits sur la boutique Konyks

(Re)découvrez l'interrupteur Vollo avec notre test : Test Konyks Vollo

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian B.

Consultant chez Délibérata le jour, blogueur pour IT-Connect la nuit, je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 2457 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.