La Poste Mobile victime du ransomware LockBit 3.0 !

Le lundi 4 juillet, La Poste Mobile a subi une attaque informatique de type "ransomware" et c'est bien la souche malveillante LockBit 3.0 qui a touché l'entreprise française.

Sur son site officiel, La Poste Mobile a mis en ligne une page qui confirme la cyberattaque : "Les services administratifs et de gestion de La Poste Mobile ont été victimes, ce lundi 4 juillet, d’un virus malveillant de type rançongiciel.". Aujourd'hui encore, cette page s'affiche lorsque l'on tente d'accéder au site de La Poste Mobile, ou à son espace client. Il s'agit d'une mesure de protection, car La Poste Mobile a déconnecté les systèmes informatiques concernés par cette attaque : "Cette action de protection nous a conduit à fermer momentanément notre site internet et notre espace client.".

Voici la page du site www.lapostemobile.fr :

La Poste Mobile ransomware

Dans un premier temps, avant même que La Poste Mobile confirme l'attaque, les cybercriminels de LockBit ont mis en ligne sur leur site qu'ils avaient compromis La Poste Mobile. Une revendication très rapide, seulement quelques jours après l'attaque. Ensuite, La Poste Mobile a publié différents messages en évoquant une maintenance pour améliorer les produits et services, car des utilisateurs commençaient à rencontrer des problèmes. Probablement le temps de réaliser les premières constatations. Le vendredi 8 juillet 2022, l'entreprise française a reconnu la présence de cette attaque informatique.

Quels sont les éléments chiffrés par le ransomware LockBit ? Une bonne question à laquelle La Poste Mobile apporte quelques éléments de réponse : "Nos premières analyses établissent que nos serveurs essentiels au fonctionnement de votre ligne mobile ont bien été protégés. En revanche, il est possible que des fichiers présents dans des ordinateurs de salariés de La Poste Mobile aient été affectés. Certains d’entre eux pourraient contenir des données à caractère personnel.". Dans les prochaines semaines, les clients de La Poste Mobile pourraient faire l'objet de campagnes de phishing : méfiance. 

Il y a peu, je vous ai parlé de la nouvelle version du ransomware LockBit, à savoir LockBit 3.0, afin d'évoquer le programme de bug bounty mis en place par les cybercriminels de LockBit. Depuis plusieurs années, LockBit est un ransomware redoutable qui fait énormément de victimes.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau, cofondateur d'IT-Connect et Microsoft MVP "Cloud and Datacenter Management". Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 3946 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.