L’abandon de Windows XP, c’est fait chez vous ?

A fin 2013, il reste encore à peu près 30 % des machines, du parc mondial sous Windows, qui tournent sous XP...d'après différentes études glanées par-ci par-là...(exemple : Source NetMarketShare - via ZDNet.fr/chiffres-cles publiée début janvier 2014).

cover-windowsxp

Pour ma part, c'est 70 % de mon parc de postes de travail qui est encore en XP, 15 % en Seven et 15 % sous Linux... Erreur ? Inconscience ? Oubli ? Choix affirmé ? Difficulté à trouver LA solution ? Pas de budget ? En fait c'est un peu de tout cela à la fois...et franchement ça me « gonfle » de devoir gérer cela au lieu de faire évoluer les applications et outils métier de mon entreprise... Non mais, XP c'est pas si mal que cela non ?

Alors, le lundi, je me dis : « Quitte à changer, suis-je obligé de rester sous Windows ?».

Le mardi, je me dis : « Et si je passais tout en VDI, ou en client léger? ».

Le mercredi, je me dis : « Pfff, j'ai pas envie de mettre tout mon budget 2014 là-dessus... ! ».

Le jeudi, je me dis : « Continuons à utiliser nos machines XP, en renforçant de manière drastique la sécurité...au cas où...».

Le vendredi, c'est la fin de la semaine, je suis vanné et je n'ai plus d'idées...

Le samedi, c'est ma femme qui me monopolise …la tête avec ses idées farfelues, les bras pour certaines tâches ménagères hors de sa portée et les jambes pour les magasins...

Le dimanche matin c'est plus calme et je me remets à réfléchir et je me dis : « Et si on faisait un « mix » de tout cela, histoire d'acquérir un peu d'expérience sur toutes ces solutions, d'élargir son horizon, de parfaire sa curiosité, et de voir quelles sont les difficultés que nous allons rencontrer, services par services ? Ben oui, mai c'est sûr, le poste de travail du contrôleur de gestion ne peut pas être le même que celui du commercial et encore moins celui de l'ouvrier en production...

De toutes façons, il y a pléthore de solutions, pour les petites bourses, les plus grosses, les gens pressés, ceux qui ont le temps, les aventuriers, les anxieux, les peureux, les originaux voire les marginaux...

Encore une fois, c'est le pragmatisme qui doit l'emporter : trouver une solution qui marche, qui convient aux utilisateurs finaux, qui se maintient facilement et qui correspond au budget que l'on s'est fixé...le tout dans l'ordre, tout le reste n'est que fumée, politique et marketing...est-ce que vous avez déjà vu quelqu'un se moquer d'un autre parce que sa tablette n'était pas sous Windows ? Et pan !

Franchement, les Systèmes d'Exploitation, ce n'est pas vraiment un sujet qui passionnent nos utilisateurs finaux, n'est-ce pas ? Aujourd'hui ils utilisent du Windows, du Linux, de l'IOS, du MacOS, de l'Android, du Blackberry (plus pour longtemps à priori...)...sans même s'en apercevoir... Par contre, quand le DAF ne possède pas le rapport sur l'activité de la veille dès 9h45 pétantes sur son bureau (Ouais, il n'est pas très matinal le DAF chez nous...) là, il se dit...bof bof pas très au point notre S.I...

Pire quand le DG ne reçoit pas, dans les secondes qui suivent son émission, le mail en provenance de la présidence du groupe alors là, ce sont toutes les années, que vous DSI avez passées à construire ce beau système d'informations qui s'écroulent et qui se terminent par une phrase du style « Bon de toutes façons cela ne marche jamais l'informatique ici n'est-ce pas ? »... Ce à quoi je réponds, oui Patron, ici tout est informatisé alors quand quelque chose ne marche pas, c'est forcément à cause de l'informatique...hi...hi...hi !

Bref, ils ont un « poste de travail », avec un bouton ON/OFF et quand ils appuient dessus (sur ON...pas sur OFF!), ils ont de l'image, du son, des données (les bonnes), des outils pour leur métier mais bon sang, faut que ça marche tout le temps !

Désormais, quand quelqu'un a besoin d'un poste de travail, mes premières questions sont :

- mobile, fixe ou les 2 ?
- combien d'écrans, tactiles ?
- quelles tailles pour les écrans ?

Et c'est tout !

Quant aux caractéristiques techniques du poste de travail, je connais le métier de tous les collaborateurs de l'entreprise et je sais exactement les applications qu'il faudra faire tourner dessus...et dans quelles conditions il faudra les faire tourner...

Alors, on migre tout sur « Seven », sur « Eight », sur « Eight Point Un » ? Cela me paraît un tantinet réducteur...pas vous ?

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

LeCastillan

D.S.I autodidacte d'une E.T.I (Entreprise de Taille Intermédiaire) de 400 personnes ayant une activité internationale 24/7 - Passionné - Aime écrire - Aime les choses "simples" - Aime la Liberté - Aime l'Open Source - Curieux - Pragmatique...

lecastillan has 47 posts and counting.See all posts by lecastillan

9 pensées sur “L’abandon de Windows XP, c’est fait chez vous ?

  • On sandbox ie, firefox, chrome, on autorise les programmes qui doivent se connecter à l’Internet au coup par coup avec un firewall, on fait bien les mises à jours flash, java, reader, …, un antivirus, et XP devrait vivre encore quelque années 🙂

    Répondre
  • Je me dis surtout que ce n’est pas un projet que l’on commence en 2014.

    Pour notre part, les applications « legacy » nécessitant Windows XP sont maintenant sur des postes virtualisés et coupés d’internet. Cela n’a plus de sens aujourd’hui de mettre des machines Windows XP sur Internet, ni qu’elles soient physiquement accessibles.

    Installer un antivirus, une sandbox, un IPS ou tout autre protection ne changera rien à la vulnérabilité de l’OS sur Internet. Si une faille est découverte sur le pile TCP/IP (ça été le cas) alors Windows XP sera vulnérable dans tous les cas.

    Répondre
  • XP, 7, 81… pour moi qui suis « né » avec Dos 2.0 :-!!
    Il y a un opensource XP like (reactOS) qui pourrait prendre le relais (Si MS veut et s’il a un bon suivi anti bug).

    Pour moi, l’avenir est à Linux (j’y bricole un peu), car ils ne vont pas changer sans arrêt les raccourcis et la structure de la machine rien que pour embêter les 3èmes sources. Je suis même d’accord pour un « abonnement » si cela permet d’accélérer le perfectionnement. Mais je n’ai pas besoin d’une Mercedes, un 2CV me suffit.

    Répondre
  • Je suis d’accord avec @tsez, un xp connecté internet sera de plus en plus vulnérable a la longue, et il va forcement y avoir un probleme de sécurité au bout d’un moment (les black hat ne s’arrêtent jamais)

    En lisant cet article, je me retrouve complètement, je suis exactement dans la même situation: un parc avec 65% encore sous xp, 25% sous seven et 10% sous linux (les serveurs et mon pc!).

    Tout virtualiser et passer tous les clients en thinclient m’a d’abord titillé, l’idée d’une centralisation est je pense le reve de tout DSI, installation de nouveau poste en quelque clic, remplacement de poste défectueux en 2 minutes, que du bonheur.
    Je me suis donc renseigné, et vite déchanté, le prix d’une tel migration est exorbitant, le gain sur le poste client (environ 200E par thinclient) est vite rattrapé par les licences. A savoir qu’il faut non seulement acheter les licences du VDI (de type ZEN ou autre), plus les licences microsoft par poste (licence special virtualisation qui sont a renouveler chaque année!).
    Ce type de system n’est donc pas valable pour des parc de moins de 150 a 200 postes clients.

    Ensuite, Il y eu la réflexion sur passer tout le monde sous linux, un reve qui n’est malheureusement pas faisable pour la simple raison que les utilisateurs finaux n’aime pas être « bousculé » de ses habitudes. (sans leur word et excel, les utilisateurs sont perdu!), mais aussi car certain logiciel spécialisé (je pense notamment a Autocad) ne tourne que sous microsoft
    Qu’a cela ne tienne, les postes clients resterons sous microsoft (passage en seven pour tout le monde) mais niveau server de domaine, on abandonne micosoft server pour un controller de domaine sous linux, Samba 4 arrivant a maturation, pourquoi ne par migrer vers du open sources.
    Teste de plusieurs configuration:
    – Debian 7, samba 4, postfix, openLDAP… un peu galéré pour configurer tout ca mais ca fonctionne.
    J’ai même tester des distrib specialisée, celle qui m’as le plus séduit etant ZENTIAL, excellente distrib qui peut parfaitement remplir le rôle d’un server microsoft.
    Mais, parcqu’il y a toujours un mais, comme toute société, certain logiciel de gestion ne tourne QUE sous server microsoft. On en reviens donc au point de depart!

    Pour finir, après moulte recherches et prise de tête, il faut parfois ce résigner a la solution la plus simple (qui est aussi la plus couteuse), a savoir le passage en Windows server 2012 et windows 7 pro pour tout le monde!.

    Le devis est sur mon bureaux, il ne me reste plus qu’a expliquer le pourquoi du comment a la direction et leur faire accepter de dépenser une somme assez conséquente (dans mon cas presque 20000Euros) pour garder un parc informatique un minimum sécuriser a long terme.

    Pascal

    Répondre
  • Je suis en dual-boot XP SP3 – Xubuntu 12.04 LTS, utilisant Windows XP pour les logiciels ne tournant pas sur Linux (Les jeux et applications exclu M$ principalement) et le reste du temps sur Xubuntu (le temps de mieux me famiiariser avec Linux), mais j’ai un ordinateur portable Asus X51R qui va vers ses 8 ans, anciennement sous Windows Vista que j’ai viré, autant dire que j’ai abandonné toute idée de migration vers un OS supérieur dès le départ.

    Sur le plan de la sécurité, malgré le SP3 et les nombreux correctifs, Win Xp est bourré de failles, mais il faut penser à mettre ses données sensibles dans un HDD chiffré, au moins pour les données, c’est toujours ça de pris.

    Il faut savoir aussi que tout dépend de la configuration du park informatique.. J’ai dernièrement reçu en « cadeau » un exemplaire de Pc fixe du RSI, et je comprends désormais pourquoi il y a tant de retard de traitement, ou encore de soucis sur la stabilité du park. Je crois que même mon ordinateur perso que j’avais en 2002, dernier cris de l’époque, sortant enfin de Win 98 pour l’OS promis, Xp, était largement supérieur à celui-ci. Ou, tout du moins, le matériel était bien plus performant (Pc monté).

    Répondre
  • Hummm et dans 6 ans rebelote plus de Windows 7. Faut passer les utilisateurs à Linux de force, mais oui les logiciels métier ne suivent pas. Bref tant que les développeurs se concentre sur MS, il y aura que cela pour les utilisateurs…

    Répondre
  • Chez nous nos 400 postes sont migré 380 en 2013 les 20 derniers en juin 2014 fautes à la migration d’une application de gestions de livres.

    début du projet janvier 2012, début de la migration novembre 2012 pour les applications et serveurs, février 2013 pour les stations de travail et la formation utilisateurs.

    il reste un poste Windows 2000 oui oui vous avez bien vu qui sera éliminé et remplacé par un accès TS

    Répondre
  • Je lis cet article un peu tard mais personnellement je n’aime pas trop linux à cause de l’incompatibilité de beaucoup de logiciel. La majorité (pour pas dire tous) sont développés sous Windows. Personnellement, j’utilise un Windows Server 2016 et des machines tournant sur Windows 10 et certaines sous Windows 7 (mais moins de 10%). Je n’ais jamais aimé Windows 8 (ni 8.1). Mais je suis resté longtemps sous XP faute de moyens et vu que les machines marchaient.

    Répondre
  • Bonsoir

    J’ai lu avec attention tous vos commentaires.
    J’aimerais passe un Pc qui tourne sous Windows XP en virtuelle sous Windows 10 Enterprice.
    Les logiciels qui sont sur ce Pc XP ne tourne pas en Windows 7 ou 10. D’ou l’idee de virtualiser ce PC XP.
    Quel est la meilleurs maniere de le faire ?
    VM VirtualBox OU VMWare Workstation. Peut importe
    Et comment je converti mon Pc XP en Virtuel ???

    Merci d’avance
    Francis

    Répondre

Répondre à tsez Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.