Le « libre » dans l’entreprise (2/3) – « libre » ne veut pas dire gratuit !

Tout a un coût, et cela s'applique encore plus dans le monde de l'informatique où il ne s'agit pas de déployer une nouvelle application pour croire que le boulot est vite fait bien fait !

Quelque soit la solution à déployer, celle-ci a un coût certain quand on veut bien faire les choses comme :

- la faire tester par un panel d'utilisateurs finaux, afin de s'assurer qu'elle correspond au moins à 80 % du besoin,

- la documenter, sur le plan de l'installation et de l'intégration dans votre S.I,

- diffuser un manuel utilisateur, même s'il est succinct,

- mettre au chaud la documentation concernant sa maintenance actuelle et future et s'assurer que l'on a un minimum de compétences en interne pour le faire...

etc...

Rien que dans les 4 « tâches » listées ci-dessus, il y a déjà pas mal de travail à faire et beaucoup de questions à se poser, comme :

- il me faut trouver un panel d'utilisateurs, qui va s'en charger...la DSI ? Gare au DRH...

- il me faut établir un bout de planning, quel outil je prends pour faire cela ?

- la documentation technique, je la mets où ? Dans un document Word qui pourrira au fond d'un serveur de fichiers et que l'on ne retrouvera plus ?

- le manuel utilisateur, je le rédige avec quoi, je le diffuse comment, je le mets à jour comment ?

- la documentation technique interne à la DSI, qui doit la faire, que doit-elle contenir, doit-elle être accessible aux personnes en charge du support ?

etc...

Waouh...quelle organisation mettre en place pour faire bien du premier coup ? Et tout cela pour une petite application « gratuite » ?

Vous l'avez bien compris, que l'application ou l'outil soit gratuit ou pas ne facilite en rien son déploiement ou sa maintenance et ce quelque soit le niveau...

Néanmoins, les applications dites « libres à utiliser » gardent un avantage indéniable sur leurs concurrentes payantes :

- on les teste quand on le souhaite, le temps que l'on souhaite, sans se laisser harceler par un commercial qui vous relance tous les jours que Dieu fait, durant la période d’évaluation, période souvent contraignante,

- les outils sont en général complètement fonctionnels,

- on peut commencer par utiliser un outil « libre » pour voir si la « sauce » prend et si oui, on passe la vitesse supérieure avec des aménagements qui peuvent être faits par des experts et du support vendu par un professionnel de ladite solution, on peut aussi s'orienter vers une solution équivalente d'un grand éditeur si cela rassure...

- on peut se rendre compte rapidement que ce n'est pas l'outil que l'on cherchait et, arrêter de l'utiliser sans l'impression d'y avoir laissé sa chemise...

Bref, que du bon sens, et du pain béni pour les PME/PMI que nous sommes et dont les préoccupations sont souvent plus terre à terre que celle d'une DSI d'une grande entreprise.

Y a t-il un risque d'utiliser une solution libre ? Pas plus que celui d'utiliser WindowsXP au delà d'avril 2014 en sachant que l'on n'aura pas le budget pour tout migrer avant cette date ! Tiens, ils ne l'on pas volé celle-là !

dsi03

Les autres parties de l'article :

 

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

LeCastillan

D.S.I autodidacte d'une E.T.I (Entreprise de Taille Intermédiaire) de 400 personnes ayant une activité internationale 24/7 - Passionné - Aime écrire - Aime les choses "simples" - Aime la Liberté - Aime l'Open Source - Curieux - Pragmatique...

lecastillan has 47 posts and counting.See all posts by lecastillan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.