Les commutateurs virtuels sous Hyper-V

I. Présentation

Dans le monde de la virtualisation, on ne virtualise pas seulement des machines mais également des switchs, d’ailleurs VMware propose les « vSwitch » et Microsoft quant à lui propose les « commutateurs virtuels » dans Hyper-V. Nous allons voir dans ce tutoriel la création et la configuration d’un vSwitch sous l’hyperviseur de Microsoft.

Ces commutateurs virtuels sont des switchs de niveau 2, c’est-à-dire qu’il détermine le chemin que doit prendre un paquet Ethernet à l’aide des adresses MAC des équipements.

L’intégration d’Hyper-V à Windows 8 puis Windows 10 implique que l’hyperviseur peut être présent sur différents types de machines et pas uniquement sur des serveurs, mais notamment sur des ordinateurs portables. De ce fait, les commutateurs virtuels doivent pouvoir être liés non pas à une carte réseau physique uniquement, mais également à une carte réseau Wi-Fi. La dernière version d’Hyper-V permet donc cela.

Note : Ce tutoriel est réalisé avec Hyper-V sous Windows 8 mais la procédure reste la même sur Windows 10

II. Les types de commutateur virtuel

Hyper-V offre la possibilité de créer trois types de commutateur virtuel différents, les voici :

  • Externe : Comme son nom l’indique, ce type permet de lier le commutateur virtuel à une carte réseau physique de votre machine afin de communiquer avec les autres ordinateurs du réseau. Autrement dit, toutes les machines connectées sur ce type de commutateur virtuel accèdent au réseau physique comme n’importe quel hôte physique.
  • Interne : A l’inverse ce type de commutateur virtuel ne permet de connecter avec le réseau physique, on reste en interne, c’est-à-dire que la communication sera uniquement possible entre les machines virtuelles connectées à ce type de switch. Toutefois, la machine faisant office de serveur Hyper-V sera la seule machine physique à pouvoir communiquer avec les VM d’un commutateur virtuel interne.
  • Privé : Reprend le même principe que pour le type « interne » sauf que là la communication avec l’hôte physique jouant le rôle de serveur Hyper-V n’est pas possible. La communication est donc exclusivement inter-VM.

Le choix du type de commutateur lors de la création n’est pas définitif puisqu’on basculer d’un type à l’autre facilement à partir de la configuration du commutateur virtuel.

Sous Windows 10, Hyper-V crée directement un commutateur virtuel nommé "Default Switch" qui est Interne mais avec un fonctionnement spécifique. En effet, il fonctionne en mode NAT : votre PC va pouvoir accéder à Internet en passant par votre PC physique grâce à du NAT. Cela signifie que votre VM sort sur le réseau local en utilisant une adresse IP fournie par votre PC et non pas directement avec l'adresse IP de la VM, contrairement à un commutateur virtuel externe.

III. Création d’un commutateur virtuel

La gestion des commutateurs virtuels se fait via le Gestionnaire Hyper-V. Je vous invite à vous y rendre afin de cliquer sur « Gestionnaire de commutateur virtuel… » disponible dans le menu des Actions sur la droite de la console.

commutateur1

Dans le cadre de ce tutoriel, je choisis un commutateur virtuel de type « externe » mais cela importe peu puisque les paramètres restent les mêmes, et, le but étant pour moi de vous expliquer dans le détail ces paramètres.

Sur la gauche, cliquez sur « Nouveau commutateur réseau virtuel » et choisissez le type de commutateur qui vous convient le mieux. Une fois votre choix effectué, cliquez sur « Créer le commutateur virtuel ».

commutateurs virtuels hyper-v
Dans un premier temps cliquez sur votre commutateur virtuel dans le menu de gauche afin d’accéder au paramétrage. Afin de commencer en douceur, donnez-lui le nom que vous souhaitez en remplissant le champ « Nom », et, éventuellement saisissez une description dans la zone « Notes ».

commutateur3

Ensuite, vous apercevez la zone « Type de connexion » qui revient en fait à sélectionner si vous souhaitez un commutateur virtuel de type « Externe », « Interne » ou « Privé » donc à tout moment si vous souhaitez modifier le type, vous devrez le faire ici.

En ce qui concerne l’option « Autoriser le système d’exploitation de gestion à partager cette carte réseau », lorsqu’elle est active, vous serez autorisé à accéder à la machine physique ayant le rôle d’Hyper en passant par la carte utilisée par le réseau externe (c’est-à-dire celle sélectionnée dans la liste déroulante). Dans le cas où la case est décochée, vous devez utiliser une autre interface physique que celle utilisée par le commutateur virtuel pour accéder à votre serveur Hyper-V.

Pour en finir avec cette fenêtre de configuration, la zone « ID du réseau local virtuel » et plus précisément l’option qu’elle contient permet d’indiquer un numéro de LAN virtuel (VLAN) devant être utilisé pour la communication avec le serveur Hyper-V, dans le cas où l’option est active et si la carte réseau physique gère les VLANs.

Vous pouvez désormais cliquez sur « Appliquer » afin que les paramètres soient appliqués et que le commutateur virtuel soit finalisé.

Si comme moi vous avez choisi d’utiliser un commutateur de type « externe », vous obtiendrez le message suivant lorsque vous allez appliquer les paramètres :

commutateur4

Ceci s’explique par le fait qu’Hyper-V doit créer une connexion réseau sur votre système d’exploitation Windows et aussi mettre en relation la connexion correspondante au commutateur virtuel externe avec la carte réseau physique qui lui est attachée. De ce fait, vous allez voir votre connexion réseau se déconnecter puis redevenir disponible, de manière très rapide.

commutateur5

IV. Les extensions

Cliquez sur le petit « plus » à côté du nom de votre commutateur virtuel, vous verrez apparaître le sous-menu « Extensions », mais alors qu’est-ce que c’est ? Vous pouvez ajouter des extensions à votre commutateur virtuel qui deviendra ensuite un « commutateur virtuel extensible », ceci dans le but de permettre le développement d’extensions qui permettront d’émuler les fonctionnalités d’un switch physique.

Vous verrez que par défaut il y en a deux : « Capture NDIS Microsoft » qui est une extension d’analyse qui permet d’activer le pilote de capture NDIS Microsoft afin de faire de la capture de trafic réseau; Quant à l’extension « Plateforme de filtrage Microsoft Windows » elle permet globalement d’effectuer du filtrage en filtrant ou modifiant les paquets TCP/IP et en analysant ou en autorisant les connexions.

commutateur6

V. Plage d’adresses MAC

Dans le gestionnaire de commutateurs virtuels, dans le menu de gauche sous la partie « Paramètres du réseau global » vous verrez « Plage d’adresses MAC ». Cliquez dessus. Dans la partie centrale vous verrez apparaître deux champs « Minimum » et « Maximum », en fait vous pouvez définir ici une plage d’adresses MAC c’est-à-dire un début de plage (minimum) et une fin de plage (maximum) pour les adresses MAC qui doivent être attribuées aux cartes réseaux virtuelles. Autrement dit, aux cartes réseaux de vos machines virtuelles puisque ce seront-elles qui auront les cartes réseaux virtuelles.

commutateur7
Vous remarquerez la note de Microsoft dans la fenêtre qui précise que la plage que vous définissez ne s’appliquera pas sur les cartes réseaux virtuelles déjà attachées à des machines virtuelles. Pour que votre carte réseau virtuelle ait une adresse MAC faisant partie de cette plage, vous devez supprimer et rajouter la carte. Sinon ajouter-la une fois la plage définie dans le cas où vous n’avez jamais attaché de carte réseau virtuelle à une VM.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau, cofondateur d'IT-Connect et Microsoft MVP "Cloud and Datacenter Management". Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 3285 posts and counting.See all posts by florian

6 thoughts on “Les commutateurs virtuels sous Hyper-V

  • Bonsoir

    Je débute sur 2012 et je commence juste à m’intéresser à la virtualisation.
    Suite à quelque soucie (le serveur hote ne communique plus avec l’exterieur si je ne si je ne suis pas en DHCP). J’ai cherché des sites qui pouvaient m’aider.
    Content de vous avoir trouvé.

    Cdt

    Répondre
    • si ta pas de dhcp, tu dois sur ton ordinateur client rentré l’address de ton serveur dans address dns

      Répondre
  • Bonjour,

    Merci pour ce tuto c’est très intéressant.
    Cordialement

    Répondre
  • Merci beaucoup pour ce tutoriel. Moi ma question est de savoir comment je peux me logger en utilisateur sur mon serveur à partir de ma machine virtuelle. Au faite sur mon serveur, j’ai créer des users avec l’ad ds et installer un server DNS. Ça ne marche pas quand je veux me connecter à partir d’un utilisateur. Besoin de votre aide.

    Répondre
  • Comme d’habitude ; très bon tuto ; bien expliqué
    Un grand Merci !!!

    Répondre
  • Bonjours,

    Depuis la dernière mise à jour de windows 10, je n’arrive pas accéder sur mes machines virtuels sur l’Hyper-V. Apparemment ces du aux commutateur virtuel.
    Message d’erreur : « Une erreur s’est produite lors de la tentative de récupération d’une liste de commutateur virtuels » « Echec de l’opération sur l’ordinateur_______ «  »Echec Générique »

    Répondre

Répondre à seb18682 Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.