Mise en oeuvre du Clustering à basculement avec Hyper-V 2012

I. Présentation

Ce tutoriel illustre la mise en oeuvre des fonctionnalités avancées de mobilité des machines virtuelles à l’aide d’une configuration basée sur un cluster Windows Server 2012 composé d’au moins deux nœuds. Une fois le cluster opérationnel avec le rôle Hyper-V actif, une machine virtuelle est configurée en mode haute disponibilité au sein du cluster. Nous sommes dans un modèle de type Share Nothing. Ce modèle signifie que la machine virtuelle mise en cluster ne sera active que sur un nœud à la fois mais pourra faire l’objet d’une migration rapide vers un autre nœud du cluster. Ce concept est aussi appelé actif-passif puisqu’un des nœuds est actif, tandis que le ou les autres sont passifs, toujours par rapport à une ressource donnée. La configuration de la fonctionnalité de clustering avec basculement de Windows Server 2012 est intégralement réalisée à l’aide du nouvel assistant intégré à Windows Server 2012. Ce nouvel assistant est très intuitif et donc très simple à utiliser. L’ensemble des étapes de configuration est réalisé en quelques minutes.

II. Procédure

La figure suivante montre la nouvelle console Gestionnaire du cluster de basculement.

cluster 1

Quelques opérations sont à réaliser avant de pouvoir créer un cluster de basculement fonctionnant sous Windows Server 2012. Il est au préalable nécessaire d’ajouter la fonctionnalité à l’aide du Gestionnaire de serveur - Ajout de fonctionnalités. Les noeuds du cluster doivent tous être configurés pour accéder au réseau de stockage partagé. De plus, avant de procéder à la création du cluster à l’aide de cet assistant, Microsoft recommande de réaliser la série de tests disponibles au travers de l’Assistant Validation d’une configuration. De cette manière, vous pourrez vous assurer en tout premier lieu que le matériel et les paramètres associés sont compatibles avec le clustering de basculement.

cluster2

L’assistant permet la configuration des nœuds distants ainsi que la déclaration du point d’accès pour l’administration du cluster.

cluster_3

La fenêtre qui suit permet de déclarer le point d’accès pour l’administration du cluster Windows Server 2012, lequel est composé du nom du cluster et de l’adresse IP qui lui est associée.

cluster4

La figure suivante permet à l’administrateur de confirmer la création du nouveau cluster.

cluster5

cluster6

Notez le bouton Rapport qui permet d’afficher un rapport d’activité détaillé des opérations qui ont été réalisées par l’assistant.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Oussama

Ravi de partager mes connaissances avec vous, n’hésitez pas à demander d'autres informations. Cheers !

    oussama a publié 3 articles sur IT-Connect.See all posts by oussama

    2 réactions sur “Mise en oeuvre du Clustering à basculement avec Hyper-V 2012

    • 06/10/2014 à 20:48
      Permalink

      Bonjour,

      Je viens de realiser le test et cela fonctionne tres bien.

      Mais j’ai neanmoins une question sur son fonctionnement.

      Quel est la différence entre la creation de cluster comme l’article ci-dessus, le « Déplacer » dans le gestionnaire Hyper V et le Replication dans le gestionnaire HyperV

      Merci d’avance pour votre retour

      Répondre
      • 27/11/2014 à 14:02
        Permalink

        Bonjour,

        Il n’y a pas franchement de lien, le cluster permet de mettre en place de la haute disponibilité. (bien qu’à mon humble avis il manque peut-être des notions de stockage partagé, CSV, et peut-être la partie réseau qui n’est pas si simple que ça à mettre en oeuvre lorsqu’on utilise hyper-v en cluster).
        Le cluster, une fois mis en place, permet de faire du « Livemigration », càd du déplacement de VM à chaud. Globalement il n’y a pas d’interruption de service pour les utilisateurs, dans la majorité des cas, on ne perd qu’1 ou 2 pings.

        Le « déplacer » dans le gestionnaire HyperV permet de déplacer à froid une VM d’un hyperviseur à un autre (export/import)

        Le « Réplication » permet d’aborder des notions de PRA, puisqu’il s’agit de réplication asynchrone de VM vers un autre hyperviseur.

        Voilà, en espérant avoir été clair…

        Bonne journée.

        Répondre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *