Mise en place d’une Seedbox avec Transmission Daemon

I. Présentation

Dans ce tutoriel, nous allons voir comment mettre en place une Seedbox avec Transmission Daemon. Tout d’abord une Seedbox est une machine dédiée au téléchargement BitTorrent. Il est évident que je ne cautionne pas le téléchargement illégal de fichiers. Mais de nombreux logiciels, contenus libres, qui sont sous licence libre et sous Licence de Libre Diffusion (LLD).

II. Téléchargement et installation

L’installation de Transmission Daemon se fait directement depuis les dépôts. Dans un premier temps, nous allons mettre à jour la liste des paquets disponibles :

aptitude update

Puis, nous allons téléchargeons le paquet :

aptitude install transmission-daemon

TrasmRemote02

Une fois installé, nous allons passer à la partie configuration.

A. Configuration

Avant de configurer le fichier de configuration de Transmission, on va stopper le service, sinon vos modifications serons écrasées :

/etc/init.d/transmission-daemon stop

Avant de modifier le fichier, nous allons créer le dossier où seront stockés les fichiers téléchargés par Transmission Remote:

mkdir /home/download
mkdir /home/download/temp
chmod –R 771 /home/download

Nous allons au préalable faire une copie de du fichier de configuration avant de le modifier :

cp -a /etc/transmission-daemon/settings.json /etc/transmission-daemon/settings.json.orig

Puis :

vi /etc/transmission-daemon/settings.json

Modifier les paramètres principaux suivants :

  • « download-dir »: « /home/download » => Chemin dans lequel les fichiers terminés seront enregistrés.
  • « incomplete-dir »: « /home/download/temp » => Chemin dans lequel les fichiers fichiers temporaires seront stockés.
  • « incomplete-dir-enabled »: true => signifie que les torrents en cours seront stockés dans /home/download/temp
  • « rpc-authentication-required »: true => Active l’authentification pour le contrôle distant.
  • « rpc-enabled »: true => Active le contrôle à distance.
  • « rpc-password »: « mot de passe » => Choisir le mot de passe pour l’accès distant.
  • « rpc-port »: 9091 => Port pour l’accès distant.
  • « rpc-username »: « nom d’utilisateur » => Choisir le login pour l’accès distant.
  • « rpc-whitelist-enabled »:false => Désactiver la liste blanche pour se connecter de partout.

Une fois le fichier modifié, et après avoir enregistré les modifications il ne reste plus qu’à démarrer le service.

B. Accès à l’interface Web

Pour accéder à Transmission, il faut ouvrir un navigateur et taper l’adresse suivante : http://adresse_ip_du_serveur:9091

C. Configurer un client lourd sous Windows

Télécharger le client Transmission Remote via le lien suivant : http://code.google.com/p/transmisson-remote-gui/downloads/list. Une fois installé, ouvrez ce dernier et voir ci-dessous pour la configuration du client lourd :

TrasmRemote01

A présent il ne vous reste plus qu’à ajouter vos torrents !

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Arnaud Baumard

Adepte des nouvelles technologies, passionné d'informatique et plus particulièrement dans l'administration systèmes et réseaux, je viens partager mes connaissances, mes trouvailles, mes projets.

arno a publié 35 articles sur IT-Connect.See all posts by arno

6 réactions sur “Mise en place d’une Seedbox avec Transmission Daemon

  • 21/01/2014 à 00:03
    Permalink

    Il serait intéressant de voir comment ajouter un OpenVPN sur tout ça, avec autorisation du trafic hors VPN sur les ports d’accès à la seedbox.

    Un volontaire ? 🙂

    Répondre
    • 21/01/2014 à 08:55
      Permalink

      A travailler ! C’est une proposition intéressante en effet, ça viendra surement dans notre To Do List. Merci =)

      Répondre
  • 21/01/2014 à 09:52
    Permalink

    Bonjour Ohax,
    Je comprend pas trop l’intérêt d’ autoriser le trafic hors VPN sur les ports d’accès à la seedbox, enfin c’est pas clair pour moi … Peux tu m’en dire plus afin que je puisse travailler sur ta proposition et en faire un tuto ^^

    Répondre
  • 29/06/2014 à 18:01
    Permalink

    Bonjour

    S’il vous plait, PAS de « chmod 777 » sur un répertoire sans très bonne raison !
    S’il faut autoriser plusieurs utilisateurs, créer un groupe ‘dlg’ (par exemple), et faire un « chgrp dlg /home/download && chmod 771 /home/download » (ou 775 à la rigueur).

    Sinon, merci, ça m’a permis de voir le bug dans ma config.

    Répondre
    • 29/06/2014 à 18:10
      Permalink

      Bonjour Bofh,

      Je suis d’accord c’est un peu violent et dangereux … je viens de modifier mon artivle 😉

      Répondre
  • 05/03/2017 à 03:48
    Permalink

    Bonsoir,
    Le tutoriel date de 3 ans, et j’ai réussi à installer ma seedbox grâce à ce tutoriel. Un grand merci pour ce tutoriel et je me suis permis de faire un petit article sur mon blog en vous citant avec le lien qui redirige vers votre tutoriel 😉

    Encore merci.
    Cordialement,

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *