MOOC, mon retour d’expérience

Depuis environ deux ans, nous entendons de plus en plus parler des méthodes d’apprentissage en ligne et des MOOCs. Mais que valent vraiment ces formations ? Comment se déroule un MOOC ? C'est ce que j'ai voulu savoir, je vous écris ici mon retour d'expérience sur mon premier MOOC.

Qu'est ce qu'un MOOC ?

Il convient tout d'abord, pour ceux qui n'ont jamais entendu parler des MOOC, de rappeler ce qu'ils sont. Massiv Open Online Courses, il s'agit donc d'un cours massif (suivi par plusieurs centaines, milliers, dizaines de milliers voir millions d’apprenants), totalement gratuit et en ligne. Parmi les plateformes françaises de MOOC, on peut citer :

  • OpenClassRooms : Anciennement SiteDuZéro qui est devenu une entreprise. Les sujets traités sont à l’origine l'informatique et le développement, mais on y trouve maintenant également la science, l'entrepreneuriat, les mathématiques...
  • France Université Numérique : C'est une plate-forme créée et gérée par le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. On y trouve une grande gamme de thématique comme l'économie, le juridique, le numérique, le management, etc.
  • Solerni : Une plateforme de MOOC proposée par Orange.

J'en oublie très certainement, il en existe d'ailleurs également au niveau international, des universités comme Harvard proposent leurs propres MOOC.

Ce qu'il faut retenir lorsque l'on parle de MOOC, c'est que ce n'est pas un simple tutoriel sur un sujet technique précis, ce n'est pas non plus un cours théorique sur un outil. On parle plus de parcours autour d'une technologie, d'un sujet qui va s'expliquer en plusieurs chapitres/parties suivie de mise en pratique, d'interaction entre apprenants, le tout en ligne.

J'ai donc décidé de voir ce qu'était un MOOC de plus près et donc d'aller sur une plate-forme que je connaissais déjà de loin (OpenClassRoom) pour y voir un sujet sur lequel je voulais me former.

La plateforme OpenClassRooms

Créée il y a plus de 10 ans maintenant par un jeune homme de 13 ans qui désirait partager ses connaissances librement, SiteDuZéro a progressivement été reconnue comme une plate-forme d'apprentissage de qualité et d'entraide entre développeurs et informaticiens. Il y a quelques années, SiteDuZéro change de nom pour un nom plus "académique" et devient OpenClassRooms, cela devient une véritable entreprise dans le domaine de l'apprentissage en ligne.

OpenClassRooms propose donc des cours gratuits sur différents sujets, des vidéos, une collection d'ebooks, le tout en partenariat avec quelques universités françaises notamment.

Le cours que j'ai suivi

Un petit mot sur le MOOC que j'ai choisi de suivre : Réalisez votre site web avec HTML5 et CSS3.

Le fait est que sur mes différents sites web (dont IT-Connect), il est devenu courant d'effectuer des modifications de mise en page afin d'avoir une image qui se distingue des autres WordPress. Cela passe quasi systématiquement par une personnalisation, déjà bien entamée, du thème. Cependant, il est arrivé très souvent que je bloque sur des modifications standards, ou que pire, je casse le style du site en voulant faire une modification. J'ai donc décidé de reprendre les bases du HTML, et surtout du CSS. Après avoir parcouru rapidement les chapitres traités dans le cours, j'ai décidé de m'inscrire à ce MOOC. Histoire de faire d'une pierre deux coups, améliorer mes connaissances, et enfin voir ce qu'est véritablement un MOOC.

Déroulement de la formation

Il faut savoir que le cours était initialement prévu pour 4 semaines, j'ai été plus rapidement que cela car j'ai profité de mes vacances pour m'y mettre non-stop. Je l'ai donc fini en 4 jours.

Un MOOC n'est pas une formation à suivre à plein temps, pas celui-là du moins. Je pense que c'est pour cela que le cours a été prévu pour 4 semaines. Si j'avais fait ce MOOC sur une période de cours ou de formation (je suis en alternance), j'aurais très certainement mis plusieurs semaines à finaliser cours, quizz et activités.

La pédagogie de Mathieu Nebra, auteur de ce cours et fondateur de SiteDuZéro/OpenClassRooms est réellement excellente, on revoit les bases tout doucement pour monter peu à peu dans les notions plus complexes. Je dois dire que l'on est particulièrement bien guidé tout au long de la formation, que ce soit par les cours écrits ou les vidéos qui s'y joignent ou bien par les Quizz et activités proposées.

Lorsque j'ai commencé le MOOC, je me suis demandé : comment retenir toutes ces informations ? Je suis assez lassé de mes formations en école de master où on nous demande la plupart du temps de suivre un cours passivement, sans même être autorisé à avoir un PC sur le bureau parfois... J'ai donc décidé de suivre ce cours de façon active, à l'aide du MindMapping, avec une Map par module. Voici un extrait :

mooc-retour-experience-02

Cela permet à la fois d'avoir un mémo rapide du cours une fois que l'on veut revenir sur des notions que l'on souhaite revoir, mais l'apprentissage est également bien meilleur, car il ne suffit pas de rester passif derrière son écran, ce qui serait encore plus dur que dans une salle de cours 😉 . Pour les curieux, j'ai utilisé le logiciel xMind6.

Pour information, voici les quatres modules :

mooc-retour-experience-04

Quizz ? Activités ?

Oui, la formation entière était divisée en 4 modules qui chacun se finissaient par un Quizz et un exercice permettant de mettre en application les notions apprises. Je note que l'exercice était en plus doublement utile, car il s'agissait de mettre en HTML5/CSS3 son CV, ce qui servira toujours pour plus tard.

Un Quizz n'est rien d'autre qu'un QCM, corrigé par un robot donc et qui permet d'avoir une note à la fin. Pas plus de 10 questions généralement, rien d'insurmontable. Les exercices/activités consistaient donc, comme je l'ai dit, à mettre en application ce qui a été vu pendant les différents modules pour mettre en HTML son CV. Après avoir uploadé son travail sur la plateforme, on entre dans l'évaluation par les pairs qui permet d'avoir une moyenne, de module, puis globale pour l'attribution du MOOC.

Et voici mon œuvre  :

mooc-retour-experience-03

Ça ne casse pas la baraque me direz vous, mais j'ai croisé durant les évaluations de très beaux rendus 😉

Les activités sont progressives, on commence dans le premier module à faire notre CV en HTML, puis dans le deuxième module on le met en forme (couleur, police, mise en évidence) en CSS3, ensuite on apprend à positionner nos blocs dans le troisième module et on fini par le responsive design.

L'évaluation par les pairs

C'est un concept assez simple, comme plusieurs dizaines de milliers de personnes peuvent suivre un MOOC en même temps, il est impossible d'avoir des professeurs pour corriger les travaux ou exercices dans un temps raisonnable. Les exercices sont donc corrigés entre apprenants. Pour valider mon module, je dois également corriger les travaux de trois autres apprenants, qui feront de même à leurs tours pour trois autres apprenants, etc. J'aurais ensuite les notes que m'ont donné trois autres apprenants ainsi que des conseils si nécessaire.

L'évaluation était dans mon cas faite avec l'aide d'un barème (l'apprenant a-t-il mis telle propriété CSS qui était demandée dans l'énoncé ? par exemple). Je dois dire que c'est assez rapide de corriger, on est également incité à mettre des commentaires pour encourager et aider la personne que l'on corrige.

Cette excellente vidéo présentera mieux que je viens de le faire l'évaluation par les paires, ses avantages et son fonctionnement :

Cette vidéo l'explique très bien, le fait d'évaluer un travail, d'essayer de le comprendre et faire le lien avec un cours est extrêmement formateur. De plus, cela permet de voir des solutions auxquelles nous n'aurions pas forcément pensé.

Conclusion

Mon avis personnel sur ce premier MOOC que j'ai suivi est entièrement positif, la pédagogie sur la plate-forme OpenClassRooms est excellente et les notions étudiées très bien expliquées. L'apprentissage est facilité par le fait que l'on puisse, en devenant prémium, suivre le cours sur différents formats (ebook, style tutoriel PDF). On a également accès gratuitement aux vidéos associés à chaque chapitre des modules.

Premium ? Faut payer ! Je croyais que c'était Open ?

Il faut être clair, un MOOC est totalement gratuit, l'inscription et l'accès au cours sur OpenClassRooms et sur les autres plateformes de MOOC est totalement libre et il ne faut à aucun moment payer pour suivre ce cours en ligne, c'est tout l'avantage !

Lors des évaluations que j'avais à effectuer, je voyais donc le CV d'autres apprenants comme moi qui suivaient ce cours, des personnes qui travaillaient déjà, des chômeurs, des apprenants venant de pays où il n'y a pas forcément beaucoup de formations ou des gens n'ayant pas les moyens de s'engager dans une formation ou qui sont tout simplement refusés faute de background scolaire et également des étudiants comme moi. Voilà la puissance des MOOC, les cours sont accessibles absolument à tout le monde (ceux ayant Internet et un PC plus précisément), et cela, car c'est totalement gratuit.

Sur OpenClassRooms, il y a possibilité de devenir Premium pour avoir quelques fonctionnalités en plus (fonctionnalités dont on peut totalement se passer pour suivre les MOOC de A à Z). Pour 20€/mois, on peut télécharger les vidéos des MOOC en HD, télécharger les cours en PDF et également obtenir un Certificat de Réussite à la fin du MOOC pour avoir une "preuve" du fait que l'on ait suivi un MOOC sur cette plateforme. Pour tester le MOOC et la plate-forme jusqu'au bout, j'ai donc souscrit à un mois de Premium.

Le certificat de réussite

Le Certificat de réussite est, il me semble, un concept lancé par OpenClassRooms. Cela est simplement un papier pouvant être imprimé ou lié sur LinkedIn par exemple, permettant de prouver que vous avez bien suivi et terminé la formation. Voici à quoi ressemble le mien :

mooc-retour-experience-01

Le certificat de réussite possède un Numéro de certificat, la signature des auteurs du cours, est hébergé chez OpenClassRooms (même si on peut le télécharger pour l'imprimer) pour être consultable de tous.

OpenClassRooms incite d'ailleurs à mettre ces certificats sur son CV et à les emmener dans les entretiens d’embauche.

Que vaut ce certificat ?

Clairement, il ne s'agit pas d'un diplôme reconnu par l'État, même si certaines plates-formes de MOOC comme OpenClassRooms y travaillent. Le certificat aura devant votre employeur la valeur de la marque de l'entreprise qui vous l'a délivré. Un employeur qui ne connait pas OpenClassRooms ou qui considère que ce n'est pas une bonne plateforme d'apprentissage n'accordera pas beaucoup de valeur à votre certificat de réussite. En revanche, un employeur qui connait la valeur d'un MOOC et qui connait OpenClassRooms, la reconnaissant pour la qualité des cours qui y sont, accordera lui de la valeur à votre certificat. Cela reste subjectif et non-officiel, il faut bien le comprendre. À tort selon moi, il y aurait beaucoup à dire de certaines écoles qui accordent des diplômes un peu trop facilement à mon goût pour le peu que l'on arrive à récupérer une entreprise pour payer la formation. Parole d'étudiant !

Le fait de suivre un MOOC démontre selon moi une motivation et un intéressement particulier du candidat, tout le monde n'aura ni la motivation, ni la démarche personnelle et intellectuelle de faire un MOOC sur un sujet qui l'intéresse. La valeur d'une personne ne se trouvant pas forcément au tableau de chasse de ses diplômes, mais avant tout dans ce qu'elle sait réellement, on peut trouver dans la nature des autodidactes qui seront bien meilleurs que des bac+5, notamment en informatique...

Pour finir, ce fut pour moi une bonne expérience que de suivre ce MOOC, déjà car cela m'a permis d'améliorer mes compétences, mais aussi, car il est toujours intéressant d'observer les nouvelles méthodes d'apprentissage, surtout quand elles se basent sur le numérique.

Mon prochain objectif : Apprenez à programmer en Python

Et vous, avec vous déjà suivi un MOOC, quel retour pouvez-vous nous en faire ?

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Mickael Dorigny

Fondateur d'IT-Connect.fr et d'Information-security.fr. Auditeur sécurité chez Amossys.

    mickael has 478 posts and counting.See all posts by mickael

    14 pensées sur “MOOC, mon retour d’expérience

    • Intéressant je cherchais justement des avis sur ce sujet.
      Je trouve aussi que sur OpenClassroom, ils savent rendre l’apprentissage attractif et clair en découpant ça par modules et chapitres. Mais j’ai aussi testé FUN et là c’est une toute autre histoire… Déjà ils faut du temps à comprendre le fonctionnement du site web et comment accéder aux cours. Un gros problème de présentation et de clarté pour ma part et puis ensuite on se rends compte que les cours sont des PDF de 200 pages donc à ce moment là, la motivation redescends rapidement.
      Petite précision, sur OpenClassroom la version premium permet aussi de faire tous les cours et quiz quand on le souhaite, sinon il faut patienter une semaine pour passer à la suite.

      Répondre
    • Oui c’est exact, le fait de suivre le cours à son rythme est une possibilité aussi offerte par le premium ! 🙂

      Répondre
    • @Catrunner, vous écrivez : « on se rends compte que les cours sont des PDF de 200 pages »
      => A quel(s) cours avez-vous participé exactement ? Car parmi le large choix proposé sur FUN, certains sont composés de vidéos courtes (entre 2 et 15 minutes), de textes théoriques « digestes » (entre 100 et 500 mots), de QCM et de diaporamas (5-20 slides).

      Je vous conseille en particulier les 4 MOOCs consacrés au C2i 🙂

      Répondre
    • @Nicolas Casel C’était le cours: « Principes de réseaux de données ».

      Répondre
    • Ping :

    • Bonjour, merci d’avoir partagé cette expérience 🙂

      Pour ma part je projette d’apprendre le C++, et OpenClassrooms/SdZ me semble bien pour toutes les raisons citées.

      Cependant en lisant certains articles sur des forums orientés programmation, je suis tombés sur des avis très (vraiment très) mauvais pour certains. Le reproche courant est que certaines notions sont survolées, et que de mauvaises habitudes sont enseignées, ce qui donne de mauvaises bases aux débutants comme moi. (En opposition totales à d’autres avis qui, comme ici, parlent de cours très clairs, compréhensibles, et accessibles.)

      J’ai actuellement 15 ans et projette un avenir étroitement lié à la programmation, je pensais apprendre C++, Java puis Python grâce à ce site (ainsi que d’autres), et même si certains avis m’y encouragent, d’autres le déconseillent vivement.

      Étant donné que vous êtes (si j’ai bien compris) étudiant, et que vous avez pu suivre un de ces cours, pensez vous qu’il manque des choses, que le cours est incomplet, ou le conseilleriez-vous sans hésiter ?

      Cordialement

      Répondre
    • Bonjour,

      Le système de notation des TPs me paraît léger.
      En effet, est ce qu’il est bien raisonnable de me faire noter les autres candidats alors que moi même j’ai des difficultés parfois à comprendre telle ou telles choses et vice versa pour les candidats qui me notent. De plus même si on est guidé par les consignes pour noter, on n’a pas assez de recul et d’expériences pratiques. J’avoue que parfois, j’ai noté au PIFFFF(note au plus ou moins en générale selon l’humeur j’avoue 🙂 … navré donc …. )

      Mais au delà des notes, on n’a pas de retour surtout d’explications sur ses erreurs et on ne peut pas remettre en cause l’élève ni moi même qui a noté car, on n’a pas de vocation à être prof. et de donner les cours aux autres !!!!!

      Je pense que valider la note définitive à un TP d’un élève serait de faire vérifier au moins par quelqu’un de compétent au sein de votre société (ce serait impossible me dirait vous vu le nombre de candidats à suivre) …. ou je ne sais par quels autres moyens. De plus c’est pas très fiable une note basée sur la moyenne des 3 notes approximatives données des élèves eux même débutants !!!!!

      Je reste donc perplexe sur le système de notation. Et je m’inquiète d’avoir investi autant de temps pour suivre les cours pour des certificats auxquels je doute fort de leur valeurs sur le marché du travail.

      Sincères salutations.

      Répondre
    • Intéressant, les mooc sont de bonne qualité en effet. Mais il faut savoir que le passage de mode « gratuit » en mode « premium » annule toutes les notes acquises lors des quizz et des exercices… Il faut réfléchir avant de se lancer dans un cours gratuit !

      Répondre
      • FG, qu’entends-tu par « le passage de mode gratuit au payant annule toutes les notes acquises lors des quizz et exercices » ? En clair, il ne faut pas quizzer tant que l’on est en libre accès sinon tout s’efface dès que l’on devient premium ? Si oui, est-ce que ça disparaît aussi si on repasse de premium à libre ?
        Merci de préciser.

        Répondre
    •  » on peut trouver dans la nature des autodidactes qui seront bien meilleurs que des bac+5, notamment en informatique… »

      Je suis tout à fait d’accord avec toi.
      Il ne suffit pas de payer pour être le meilleurs, Merci pour la qualité de cet article.

      Répondre
    • Bonjour!
      Merci pour ce retour d’expérience..je vie au cameroun et je compte investir en premium pour la formation chef de projet multimédia sur openclassroom pour ce cursus je souhaiterai avoir une démarche d’authentification mais aussi une description du déroulement au quotidien de la formation. Mieux avoir des étudiants qui suivent actuellement ce cours et discuter ainsi avec eux de mon projet. Merci pour votre patience. Ps vos contacts sont ils disponibles? Mail,whatsapp, etc

      Répondre
    • 1) Openclassrooms monétise et vend un service (des cours) qu’une communauté BENEVOLE a rédigé. Ce retournement de veste est déjà moralement discutable et a fait partir bon nombre des rédacteurs (soient les personnes les plus compétentes du cours).

      2) Ces « certifications » n’ont que peu de valeurs, ils sont très faciles à obtenir -pour ne pas dire « donnés ». Aucun enseignant ni professionnel ne vous corrige, ce sont des élèves débutants comme vous qui le font. C’est une sorte de récompense pour avoir réussi un cours. Le terme « certification » n’est là que pour un but lucratif.

      Je vous invite à parcourir les forums dudit site à base de mots clés « certification valeur arnaque » pour vous en rendre compte. Je rappelle qu’à l’époque, il y avait même un MOOC sur le tabac, cours pour arrêter de fumer, qui proposait une certification… On vend ce qu’on peut…

      Répondre
    • Absolument d’accord avec UnAncienZero, OpenClassrooms te vends du rêve, ils ont une super com, ils font beaucoup de pub, mais c’est pas mal de poudre aux yeux, super mauvaise expérience chez eux, je déconseille vraiment, je me suis inscrite par curiosité, je n’ai pas trouvé le contenu très intéressant je me suis désinscrite et ça a été l’enfer après ça pour pouvoir me désabonner, ils m’ont prélevés pendant des mois et des mois même après ma clôture de compte, voilà donc faites gaffe

      Répondre
    • autre problème majeur avec open-classrooms: un site coopératif (genre wikipedia) doit avoir un système de modération pour empêcher de publier des inepties. OR celui de open-classrooms ne fonctionne absolument pas: au début j’ai signalé des fautes gravissimes dans les cours (les rédacteurs sont parfois des « spécialistes » auto-proclamés) mais il n’a pas été tenu compte de mes critiques (pourtant à propos de sujets sur lesquels je sais argumenter). Après je raconte pas les degats qu’il faut récupérer chez ceux qui sont passés par cette filière!
      L’enfer est pavé de bonnes intentions! (et le marketing ramollit la cervelle!)
      PS: les « certifications » quelle qu’elles soient c’est vraiment du n’importe quoi monétisé. Si une boîte se fie uniquement à ce genre de mesure pour embaucher c’est pas la peine de candidater!

      Répondre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.