NAS ASUSTOR : Installer Windows 10 avec VirtualBox

I. Présentation

Au même titre que d'autres constructeurs, ASUSTOR propose une intégration d'une app VirtualBox sur ses NAS pour pouvoir faire de la virtualisation. Certes, ça ne transforme pas votre NAS en véritable hyperviseur et il vaut mieux, à mon avis, l'utiliser comme stockage externe d'un véritable hyperviseur tel qu'un VMware ESX ou un Hyper-V de chez Microsoft.

Cependant, ça reste intéressant pour faire quelques tests à la maison (voire même dans une petite structure). Nous allons voir dans ce tutoriel comment installer VirtualBox sur un NAS ASUSTOR, puis nous allons créer une machine virtuelle sur laquelle on va installer Windows 10.

A ce jour, VirtualBox est compatible avec les NAS Asustor des Série AS31/32/50/51/60/61/62/70.

II. Installation de VirtualBox

Tout d'abord, il faut se connecter sur l'interface web de l'ADM, et accéder à l'AppCentral. Recherchez puis installez l'application VirtualBox qui sera également accompagnée de l'installation d'un package d'extension.

asustor-virtualbox-15

Ensuite, au sein de l'interface de l'ADM, un icône doit apparaître : cliquez dessus. Vous allez être redirigé vers une interface web nommée "phpVirtualBox" où il faudra s'authentifier.

Note : phpVirtualBox est une interface web écrite en PHP destinée à contrôler VirtualBox depuis une interface web.

Par défaut, le login est "admin" et le mot de passe est "admin". Nous le changerons par la suite.

asustor-virtualbox-1

Dès que vous êtes connecté, vous obtiendrez une interface VirtualBox en mode web mais très proche de celle du client lourd VirtualBox. Cliquez sur "Fichier" puis "Paramètres".

asustor-virtualbox-2

Accédez à l'onglet "Langue" sur la gauche, il vous permet de choisir la langue pour basculer l'interface en français.

asustor-virtualbox-3

Profitez-en pour accéder à l'onglet "Utilisateurs" toujours sur la gauche, sélectionnez l'utilisateur "admin" et cliquez sur l'icône en forme de @ pour changer le mot de passe de cet utilisateur. On va sécuriser l'accès à l'interface VirtualBox, ce qui n'est pas un luxe.

Note : Vous pouvez également créer des utilisateurs supplémentaires.

asustor-virtualbox-4

Maintenant que l'on a changé la langue et le mot de passe par défaut, on va passer à la création d'une VM.

III. Création de la machine virtuelle

Au sein de l'interface VirtualBox, cliquez sur "Nouvelle" sous le menu principal, ceci permet de lancer l'assistant pour créer une nouvelle machine virtuelle.

Dans cet exemple, je vais créer une machine virtuelle qui fera tourner Windows 10. Je nomme cette VM "W10-CLI01", j'indique qu'il s'agit d'un OS de type "Microsoft Windows" puis que la version est "Windows 10 (64-bit)". Ceci est important notamment pour les services invités qu'il faudra installer dans la VM pour profiter pleinement de VirtualBox.

asustor-virtualbox-5

Pour la mémoire, indiquez minimum 2048 Mo sinon vous ne pourrez pas installer Windows 10, puisqu'il s'agit d'un prérequis.

asustor-virtualbox-6

Il s'agit d'une machine virtuelle toute neuve, donc je vais créer un disque dur virtuel en cochant l'option adéquate, puis, cliquez sur "Créer" pour le faire.

asustor-virtualbox-7

C'est l'un des gros avantages de VirtualBox : il gère plusieurs types de disques durs virtuels, que ce soit du VMware, de l'Hyper-V, du Parallels... Ou simplement le format propre à VirtualBox : VDI. Je choisis pour ma part "VHD" car je travaille avec de l'Hyper-V principalement, ceci facilitera éventuellement un export par la suite.

Note : VirtualBox ne supporte pas le format VHDX, qui est désormais le standard pour Hyper-V.

asustor-virtualbox-8

Choisissez entre une taille fixe ou dynamique, je vous laisse lire les explications de l'assistant à ce propos 🙂

asustor-virtualbox-9

Cliquez sur l'icône en forme de dossier sur la droite pour déterminer l'emplacement du disque virtuel. Indiquez également la taille du disque virtuel, 20 Go me paraît cohérent pour faire une machine cliente de test (sachant qu'on peut faire évoluer cette taille).

asustor-virtualbox-10

La machine est créée mais elle est éteinte ; Avant de la démarrer on va lui indiquer qu'on souhaite démarrer sur une image ISO de Windows 10. On sélectionne la VM et on clic sur "Configuration".

asustor-virtualbox-11

Cliquez sur l'onglet "Stockage" sur la gauche, puis cliquez sur le contrôleur SATA. Ensuite, en bas, cliquez sur l'icône de disquette et ajoutez un lecteur CD/DVD.

asustor-virtualbox-12

Cliquez sur "Choisir un disque" puisqu'on veut indiquer un ISO et indiquez le chemin vers votre ISO. Normalement, il doit se trouver déjà sur votre NAS, à moins que vous ne l'ayez pas encore copié.

asustor-virtualbox-13

Validez les différents paramètres, puis démarrez la machine virtuelle.

Bien qu'il y ait la console en ligne, qui d'ailleurs s'est montré capricieuse lorsque j'ai voulu l'utiliser, il vaut mieux se connecter avec le client "Connexion Bureau à distance" de Windows directement sur la VM. L'immersion sera meilleure en plus.

Lorsque vous sélectionnez la VM, sur la droite vous avez de nombreuses informations qui la concerne. Sur la section "Display", il y a une ligne "Remote Desktop Server Port" qui vous donne l'adresse IP et le port à utiliser pour se connecter sur la VM 😉

asustor-virtualbox-14

Voilà, il ne reste plus qu'à suivre l'assistant de Windows 10 pour procéder à l'installation, et ensuite, vous pourrez profiter de Windows 10 sur votre NAS ASUSTOR. Pensez à retirer le fichier ISO des paramètres de la VM à la fin de l'installation.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Co-Fondateur d’IT-Connect, je souhaite partager mes connaissances et expériences avec vous, et comme la veille techno’ est importante je partage aussi des actus.

florian a publié 1614 articles sur IT-Connect.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *