OVHcloud : des millions de sites indisponibles, un onduleur en cause ?

Alors que certains pensaient peut-être que le Cloud était intouchable, l'incident qui a eu lieu cette semaine est une piqure de rappel dramatique : 3,6 millions de sites seraient indisponibles. L'occasion de rappeler l'importance des sauvegardes.

Ces chiffres sont rapportés par le site Netcraft qui précise qu'il y aurait 3,6 millions de sites indisponibles et correspondants à 464 000 domaines différents. Ce qui semble bien loin des chiffres annoncés par OVH : entre 12 000 et 16 000 clients. OVH ne pourra pas récupérer les données des serveurs du bâtiment SGB-2, complètement partie en fumée. Pour les entreprises n'ayant pas prévu de sauvegardes de leurs sites et applications, c'est dramatique et cela s'annonce coûteux. Dans les 48 heures à venir, OVH va communiquer sur la situation de chaque client, notamment en termes de sauvegarde même si dans certains cas les sauvegardes sont stockées dans le même datacenter.

Le lundi 15 mars, les datacenters de Strasbourg mis à l'arrêt pour des raisons de sécurité seront relancés partiellement et progressivement. Dans le même temps, dans les semaines à venir OVH va acheminer 10 000 serveurs depuis ses stocks en France, notamment à Roubaix et Gravelines où OVHcloud dispose d'autres datacenters.

Moi le premier, je ne pensais pas qu'un incident d'une telle ampleur pouvait arriver à OVH, qui est quand même un acteur majeur du Cloud. Surtout, c'est l'ampleur de cet incident qui me surprend et me pousse à m'interroger sur le bon fonctionnement des protections anti-incendie. Dans une vidéo réalisée et publiée par Octave Klaba en personne, il explique que les alertes incendies ont bien fonctionné, mais que le feu s'est répandu trop rapidement. Dès le début de l'incendie, les pompiers ont pu détecter deux onduleurs en feu dans le bâtiment SGB-2, tout en sachant qu'il y en a un qui a fait l'objet d'une intervention le jour même, dans la matinée, puis il a été remis en service dans l'après-midi.

Une enquête est en cours pour déterminer la cause exacte de l'incendie. OVHcloud compte 300 caméras de surveillance pour couvrir ses infrastructures à Strasbourg. Les enregistrements seront précieux pour déterminer la cause de cet incendie. Octave Klaba précise également que SGB-2 repose sur une technologie qui remonte à 2011, tandis que SGB-3 est de 2016 et que sa technologie plus évoluée lui a évité de s'embraser. Bien sûr, il en profite également pour s'excuser auprès des clients.

⭐ À lire : la règle 3-2-1 pour la sauvegarde

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau, cofondateur d'IT-Connect et Microsoft MVP "Cloud and Datacenter Management". Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 3275 posts and counting.See all posts by florian

One thought on “OVHcloud : des millions de sites indisponibles, un onduleur en cause ?

  • Comme tu le dis, c’est bizarre de voir tout un batiment protégé contre l’incendie prendre feu entièrement
    le gaz a l’argon na pas réussi à se propager ?
    En même temps un bon datacenter se fait avec des murs en béton pour éviter l’apport d’oxygène pouvant venir de l’extérieur non (car si les murs fondent l’argon n’a plus d’intérêt)?
    c’est possible qu’il perdre un max de clients, déjà parce-qu’il n’était pas top en sav. Mais si en plus tu ne peux plus faire confiance à une entreprise qui est censée être sécurisée contre le feu et les coupures de courant autant auto-hébergé ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.