Point sur la 5G : déploiement, intérêts, impacts et fausse 5G

La 5G, c'est-à-dire la cinquième génération de réseaux mobiles, est en cours de déploiement dans le monde entier et notamment sur le territoire français. Les premières offres sont disponibles chez les opérateurs. Mais au fait, où et quand sera déployée la 5G ? A quoi sert vraiment la 5G ? Est-ce qu'il y un impact sur le réseau existant ? Faisons le point ?

Qu'apporte la 5G ?

Grâce à la 5G et en comparaison des générations précédentes, nous allons pouvoir profiter d'un débit encore plus performant et les antennes disposent d'une capacité plus grande. Autrement dit, il peut y avoir une quantité de données échangées beaucoup plus importante qu'avec la 4G sans risquer d'engorger le réseau. Mais en fait, il faut avouer qu'au quotidien, sur son smartphone, la 4G est bien suffisante, vous ne croyez pas ? Puisque la 5G permet une montée en charge plus importante sans saturer, ceci va profiter à l'Internet des objets (IoT) et au monde toujours plus connecté dans lequel nous vivons.

Nous pouvons citer quelques exemples : gestion du trafic de véhicules, véhicules autonomes, télémédecine, pilotage à distance, etc. Si l'on veut pouvoir continuer à répondre à l'augmentation continue du trafic, la 5G semble indispensable, malgré le fait qu'il y ait des effets de bords. Tout est beau, tout est rose... cela n'existe pas.

Pour répondre aux différents usages, la 5G va s'appuyer sur plusieurs bandes de fréquences (comme la 4G en fait, mais avec des bandes de fréquences différentes). Certaines bandes de fréquences ont une portée plus importante, mais un débit plus faible, alors que pour d'autres ce sera l'inverse. Par exemple, la bande de fréquence 700 MHz pénètre mieux à l'intérieur que la bande 26 GHz qui propose un débit très important à faible portée. La 5G s'appuie également sur la bande de fréquences 3.5 GHz.

Le déploiement de la 5G en France

C'est un démarrage pour tout le monde. Précisons tout de même qu'au niveau mondial, la Corée du Sud est le pays le plus avancé dans le déploiement de la 5G. Les États-Unis déploient également la 5G, mais sur des fréquences différentes vis-à-vis de l'Europe. Sur le vieux continent, ça avance également en Espagne, en Allemagne, au Royaume-Uni ainsi qu'en France.

SFR, Bouygues et Orange déploient actuellement la 5G. Free ne devrait pas tarder à s'y mettre. Fin novembre, SFR a lancé la 5G dans les villes de Nice, Marseille et Nantes en promettant en parallèle de proposer la 5G dans 120 communes d'ici la fin de l'année. Dans la foulée, Bouygues a entamé le déploiement de son réseau dans une vingtaine de villes comme Le Havre, Lyon, Rouen ou encore Toulon et Avignon. Enfin, Orange avance bien également et prévoit de déployer le réseau mobile de cinquième génération dans 150 communes supplémentaires d'ici le 15 décembre, en plus de celles déjà déployées, à savoir Marseille, Clermont-Ferrand, Pau et Montpellier notamment. Bien sûr, la région parisienne est également un terrain privilégié par les opérateurs.

Tous les opérateurs ont un objectif commun : 2030, pour une couverture totale en 5G du territoire français.

Les forfaits 5G

En coulisse, les opérateurs œuvrent donc pour couvrir le territoire en 5G.  Si seulement quelques villes profitent pour l’heure des balbutiements de la technologie, les opérateurs n’ont néanmoins pas tardé à commercialiser tour à tour leurs forfaits 5G. Et il y a encore du suspens à ce niveau-là. En effet, Free n'a pas encore dévoilé ses tarifs et l'on sait que Xavier Niel est le spécialiste lorsqu'il s'agit de casser les prix.

Avec les offres 5G déjà commercialisées, les premiers forfaits sont disponibles avec 130 voire 150 Go de données en 4G/5G avec des prix assez variables. Disposer d'un forfait 5G c'est une chose, mais n'oubliez pas que vous devez également avoir un smartphone compatible 5G sinon cela ne sert à rien.

Attention à la fausse 5G !

La 5G est l'occasion pour les opérateurs de se démarquer, de montrer leur puissance vis-à-vis de la concurrence. Forcément, cela amène à tricher un peu... On pourrait dire qu'il y a la vraie 5G et la fausse 5G. Pourquoi ?

Le processus de déploiement de la 5G en France s'annonce long, notamment parce qu'il y a plusieurs dizaines de milliers de sites à mettre en service. Pour gagner du temps et séduire les Français, les opérateurs vont faire passer la 5G par la 4G. Comment est-ce possible allez-vous me dire ? En fait, la 5G a des bandes de fréquences en commun avec la 4G : 2.1 GHz et 700 MHz. Grâce à une mise à jour logicielle effectuée à distance, les antennes 4G déjà en service vont être en mesure de diffuser de la 5G. Nous parlons alors de 5G DSS pour Dynamic Spectrum Sharing, en français "Partage dynamique du spectre".

Bien qu'elle soit légale et validée par l'Arcep, le gendarme des télécoms, et l'ANFR, agence nationale des fréquences, cette pratique n'apporte pas les véritables bénéfices promis par la 5G telle qu'on nous la vend. Certes, les opérateurs peuvent afficher de jolies cartes 5G avec une couverture encourageante. Dans la pratique, lorsque cette technique est employée, le débit est légèrement supérieur, voire inférieur dans certains cas. D'après Orange, cela pourrait même impacter de manière négative le réseau mobile existant ! Quoi qu'il en soit afin d'informer correctement le client final, l'Arcep oblige les opérateurs à intégrer sur leur site une carte de couverture 5G en précisant à chaque fois quel est le type de couverture : 5G ou 5G DSS. Sans cette information, ce serait flou puisqu'au niveau de votre mobile, il y aurait un beau logo 5G qui n'en dit pas plus...

L'impact de la 5G sur le WiMAX

Le WiMAX s'appuie sur les ondes hertziennes pour diffuser son signal et cette technologie profite à des milliers de Français pour avoir un accès à Internet. Le problème, c'est que la 5G a besoin que certaines fréquences du WiMAX soient libérées pour être utilisées sur le réseau de données mobiles. Les habitants qui utilisent le WiMAX vont perdre leur accès à Internet et ont déjà reçu un courrier pour les prévenir !

Ce n'est pas sûr qu'ils puissent le récupérer avec la 5G en contrepartie puisque la portée est inférieure donc il y aura forcément des perdants. En fait, on ne leur propose pas de solutions réelles pour le moment : pour le télétravail, ça va être génial ! Disons qu'il serait possible d'utiliser une antenne satellite, mais c'est coûteux ou alors d'utiliser une Box 4G.

Le mot de la fin

Finalement, on se rend compte que la 5G répond à de réels besoins pour continuer de progresser dans la technologie (est-ce vraiment indispensable ?), mais en contrepartie il y a des impacts négatifs. Perturbations sur le réseau existant, que ce soit le réseau 4G ou le WiMAX, 5G de mauvaise qualité, sans parler de l'éternel débat autour des ondes et sur lequel nous n'avons pas de recul vis-à-vis de la 5G. La 5G n'a pas terminé de faire polémique...

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau, cofondateur d'IT-Connect et Microsoft MVP "Cloud and Datacenter Management". Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 3279 posts and counting.See all posts by florian

One thought on “Point sur la 5G : déploiement, intérêts, impacts et fausse 5G

  • et une augmentation des failles de sécu par la même occasion 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.