Réaliser une sauvegarde automatique sur TFTP d’un switch Aruba

I. Présentation

La configuration d'un switch est précieuse, et mieux vaut avoir une sauvegarde à jour quelque part de cette configuration. En cas de panne ou de perte de configuration, cela évitera de perdre un temps considérable. Si vous couplez l'utilisation de switchs Aruba avec la solution Airwave, alors il vous sera possible de récupérer les dernières configurations. Cependant, cette solution est coûteuse et nécessite une licence par équipement.


Pour réaliser une sauvegarde automatique sur un serveur TFTP (ou SFTP), nous allons pouvoir créer une tâche planifiée sur le switch Aruba avec la commande job.

II. Utiliser la commande Job sur un switch Aruba

A. Créer un job

La première chose à faire est de se connecter en SSH sur votre switch Aruba. Passez ensuite en mode configuration après vous êtes authentifié auprès de l'équipement. La commande job va nécessite plusieurs paramètres :

  • Le nom du job
  • L'heure d'exécution
  • Quand exécuter le job (une seule fois, à une date précise, tous les lundis, etc...)
  • La commande à exécuter

Pour exécuter un job tous les jours, la syntaxe est la suivante :

switch(config)#job <nom-job> at <heure-exécution> config-save "<commande-à-exécuter>"

Pour automatiser la sauvegarde de la configuration vers un TFTP, nous utiliserons la commande ci-dessous. Dans cet exemple, l'adresse du serveur TFTP est "192.168.1.100" et nous allons créer la sauvegarde sous le nom "mon-switch.cnf".

switch(config)#job backup at 20:00 config-save "copy run tftp 192.168.1.100 mon-switch.cnf"

Le paramètre "config-save" inclus ci-dessus n'est pas obligatoire, mais il permet d'indiquer que, avant l'exécution du job, la configuration doit être sauvegardée (write memory).

Je tiens à préciser également qu'à chaque fois que nous allons exécuter le job, il va écraser le fichier existant sur le serveur TFTP donc il n'y a pas de gestion du versionning au niveau des sauvegardes. Si votre TFTP est sauvegardé vous l'aurez naturellement dans vos sauvegardes, si vous souhaitez faire plus, vous pouvez créer un script sur votre serveur TFTP pour justement gérer les sauvegardes poussées par le switch. Nous pouvons imaginer que, chaque jour, juste après que la sauvegarde s'effectue, un script sur le serveur TFTP vient renommer le fichier en ajoutant la date en préfixe.

Pour revenir à la commande job, si l'on veut exécuter une tâche uniquement le 1er de chaque mois, ou uniquement le mercredi et le samedi, etc... il faudra être plus précis et inclure la directive "on".

switch(config)#job <nom-job> at <heure-exécution> on <quels-jours> config-save "<commande-à-exécuter>"

Pour les valeurs possibles sur le paramètre "on", voici quelques infos issues de l'aide :

Avant d'inclure votre commande au sein d'un job, je vous recommande de la tester manuellement pour être sûr qu'elle fonctionne 😉

B. Supprimer un job

Si un job n'a plus d'utilité sur votre switch et que vous souhaitez le supprimer, alors il suffit de préfixer la commande par "no", par exemple :

switch(config)#no job <nom-du-job>

 

C. Activer ou désactiver un job

Sans supprimer systématiquement un job comme évoqué précédemment, vous pouvez le désactiver puis le réactiver par la suite. Ceci est pratique car vous évitez de le récréer si votre souhait est de le stopper temporairement.

La syntaxe à utiliser est la suivante (activer|désactiver) :

switch(config)#job <nom-du-job> enable|disable

 

D. Voir les jobs

Enfin, pour visualiser les jobs existants, c'est tout simple mais c'est bien pratique :

switch#show job

Ce qui retourne la liste des jobs configurés sur le switch :

Job Scheduler Status and Configuration

Scheduler Status : Running

Event or Repeat Save
Name    Time    Count    Cfg    Command
------- -----   ------   ----   ------------------------------------------
backup  20:00   --       Yes    copy run tftp 192.168.1.100 mon-switch.cnf

Pour le debug ou simplement pour visualiser le statut d'un job, nous pouvons cibler un job précisément pour avoir des informations plus précises :

switch#show job <nom-du-job>

Ce qui retourne :

Job Information

Job Name : backup
Runs At : 20:00
Config Save : Yes
Repeat Count : --
Job Status : Enabled
Running Status : Inactive
Run Count : 4
Error Count : 0
Skip Count : 0
Command : copy run tftp 192.168.1.100 mon-switch.cnf
Last Run Time : Tue Jun 18 20:00:00 2019


Output from Last Run
--------------------
TFTP download in progress.
001M

Pour finir ce tutoriel, je vous propose une astuce dans la dernière partie de ce tutoriel.

E. Rebooter le switch au bout de 5 minutes

Si vous souhaitez tester une configuration mais que vous sentez que vous allez potentiellement perdre la main sur le switch, et qu'en plus vous êtes à 500 km du switch, alors il vaut mieux prendre ses précautions.

Nous pouvons créer un job sous forme de compte à rebours, qui va rebooter le switch automatiquement au bout de 5 minutes (sauf si l'on annule le job manuellement). Par exemple, pour créer le job "lost-protection" pour qu'il redémarre le switch dans un délai de 5 minutes :

switch(config)#job lost-protection delay 5 reboot

Il vous suffira de l'annuler avec un no job pour éviter que le switch redémarre si votre configuration fonctionne.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian B.

Co-Fondateur d'IT-Connect, je souhaite partager mes connaissances et expériences avec vous, et comme la veille techno' est importante je partage aussi des actus.

florian has 1906 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.