RTX 3090 : un GPU redoutable pour cracker les mots de passe

Mauvaise nouvelle : la puce graphique Nvidia Geforce RTX 3090 est d'une telle puissance qu'elle va être redoutable pour cracker les mots de passe avec une attaque par brute force.

Voilà une raison de plus pour utiliser des mots de passe complexes d'une part, mais également activer la double authentification à chaque fois que cela est possible.

En effet, la dernière mise à jour de l'outil Passcovery permet d'exploiter au mieux la puissance des cartes graphiques, notamment la Nvidia Geforce RTX 3090 qui est la dernière carte graphique de chez Nvidia. Son processeur est doté de 10 496 cœurs accompagnés par 24 Go de RAM GDDR6X : une vraie bombe. Bien sûr, cette carte graphique a pour objectif d'augmenter les performances pour les jeux vidéos, les créations multimédias, et surtout pour ce qui tourne autour de l'Intelligence artificielle.

D'un autre côté, les hackers comptent bien profiter de la puissance de cette carte graphique pour cracker les mots de passe par le biais d'attaques brute force ou à l'aide de dictionnaires. Ce qui est dangereux, c'est que le logiciel Passcovery Suite 20.09 peut utiliser l'accélération GPU des cartes de la série 3000 de chez Nvidia, dont la RTX 3090. Ce logiciel est utilisé pour brute forcer les mots de passe sur des archives ZIP, des documents Office, OpenOffice, etc...

Avec la dernière version de Passcovery, l'éditeur précise qu'il arrive à tester 669 millions de mots de passe par seconde avec une carte Nvidia GTX 1060. Avec la version précédente du logiciel, à savoir la version 3.80, c'était 3,4 millions de mots de passe par seconde. Quand on sait que les performances de la RTX 3090 sont 270% supérieures à celles de la GTX 1060, je vous laisse imaginer ce que ça peut donner.

Concrètement, si le mot de passe n'est pas complexe, il ne faudra que très peu de temps pour le trouver et accéder au document. La meilleure solution reste d'utiliser des mots de passe complexes et longs, mais également d'avoir un mot de passe différent pour chaque service. Pour vous en sortir, vous pouvez utiliser un gestionnaire de mots de passe tel que Keepass ou LastPass.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian B.

Consultant chez Délibérata le jour, blogueur pour IT-Connect la nuit, je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 2504 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.