SEO : changer son nom de domaine sans perdre son référencement

I. Présentation

Pour de nombreuses raisons, on peut être amené à changer le nom de domaine d'un site Internet. Le changement du nom de domaine de son site Internet n'est pas une opération anodine et il y a quelques règles à respecter pour conserver son référencement.

Pour une entreprise, ce changement peut être lié à une fusion entre deux entités, à un changement de nom commercial, au changement de l'extension pour passer d'un ".fr" à un ".com", etc... Bien souvent, ce changement permet d'assurer une cohérence.

D'un point de vue technique, changer le nom de domaine d'un site Internet au sein du serveur Web est une opération relativement simple. Elle sera d'autant plus simple avec l'utilisation d'un CMS telle que WordPress. Cependant, il ne faut pas oublier de prendre en considération le référencement du site. Cela est d'autant plus important s'il s'agit d'un blog, d'une boutique en ligne ou d'un site de presse, par exemple. Au-delà de la chute des visites, une mauvaise gestion du changement du nom de domaine peut faire chuter le chiffre d'affaires de l'entreprise. Moins de visites = moins de ventes.

II. Acheter son nom de domaine

Avant d'attaquer l'opération du changement du nom de domaine, il faudra passer par une étape obligatoire : l'achat du nom de domaine. Pour pouvoir acquérir un nom de domaine, il faut s'adresser à un Registrar. Ce terme fait référence à un bureau d'enregistrement des noms de domaine. Suite à l'achat d'un nom de domaine, le Registrar se charge des opérations techniques et administratives pour vous désigner comme propriétaire.

Lorsque vous achetez un nom de domaine, c'est pour une durée limitée. Par exemple, vous l'achetez pour un an et tous les ans vous renouvelez le bail pour une année supplémentaire. De cette façon, vous pouvez rester propriétaire du nom de domaine aussi longtemps que vous le souhaitez.

Une petite anecdote avant de rentrer dans le vif du sujet : peut-être que vous ne le saviez pas, mais lorsque j'ai créé un site de tutoriels pour la première fois, le nom de domaine était "neoflow.fr" et puis, environ deux ans plus tard, le site est devenu "it-connect.fr".

III. Changer le nom de domaine et SEO : les bonnes pratiques

Pour bien gérer le changement de nom de domaine, voici quelques bonnes pratiques à respecter. Vous verrez que cela peut s'avérer long et fastidieux.

A. Les redirections 301

Lorsque l'on redirige une page A vers une page B, on peut définir le type de la redirection. Une redirection de type 301 ou une redirection de type 302. Dans le cas d'une redirection 301, on indique au moteur de recherche que cette redirection est permanente. À l'inverse, avec la redirection 302, on précise que cette redirection est temporaire.

Lorsqu'il s'agit de modifier son nom de domaine, on va utiliser des redirections 301 : cette opération étant définitive, nous souhaitons que Google et les autres moteurs de recherche la prennent en considération.

Vous ne devez pas rediriger toutes les pages de votre ancien nom de domaine vers la page d'accueil du nouveau nom de domaine. Cela n'est pas suffisant. Pour que la mise à jour des liens soit effectuée correctement d'un point de vue du référencement, il faut réaliser la correspondance. Si vous conservez le même site, avec les mêmes pages, cela revient à remplacer le nom de domaine dans l'URL (une règle de réécriture d'URL pourra faire votre bonheur).

L'idéal c'est que toutes les pages de votre ancien site renvoient vers votre nouveau site pour limiter la perte de trafic. Le cas échéant, vous devez prévoir une page 404 d'information sur l'ancien site pour avertir les visiteurs.

B. Conserver votre ancien nom de domaine

Dans la continuité du premier conseil, je souhaitais vous avertir sur l'importance de conserver votre ancien de domaine actif. En effet, les redirections 301 ne seront pas prises en compte en quelques heures par les moteurs de recherche. Il en est de même pour les backlinks sur les sites externes. Il est donc important de conserver son ancien nom de domaine pendant 1 an, au minimum. Vous pouvez aussi le conserver indéfiniment.

En résumé, si vous arrêtez trop rapidement votre ancien nom de domaine (c'est-à-dire le site plus accessible sur l'ancien nom de domaine), vous pouvez perdre des visites, ce qui va affecter la popularité de votre site et donc son référencement naturel.

C. Le fichier sitemap

Le fichier sitemap est une sorte de cartographie de votre site Internet au format XML : il s'agit d'un plan détaillé qui sert à visualiser l'arborescence de votre site et la liste des pages. Grâce à ce fichier, Google et les autres moteurs de recherche savent quelles sont les pages à indexer.

Le fichier sitemap de votre nouveau site doit être soumis à Google par l'intermédiaire de l'interface Google Search Console.

D. Google Search Console

Google étant le moteur de recherche numéro 1, vous devez lui prêter une attention particulière. En tant que webmaster, vous disposez d'une console de gestion nommée Google Search Console. Elle permet d'afficher les éventuelles erreurs liées à votre site, une fois que vous l'avez ajouté à votre compte.

Tout cela pour dire que vous devez ajouter votre nouveau nom de domaine au sein de la Google Search Console. Cela vous permettra de déclarer les redirections 301, d'envoyer le nouveau sitemap, mais aussi de déclarer vos deux noms de domaine.

Cette console aura également un rôle à jouer suite à la migration. En effet, elle vous permettra de suivre l'évolution de votre référencement dans le temps, et notamment l'impact du changement du nom de domaine. Par exemple, si vous voyez que le nombre d'erreurs 404 (pages introuvables) explose, c'est qu'il y a un souci quelque part au sein de vos règles de redirection.

E. Les liens externes (backlinks)

Les liens externes font partie des indicateurs clés à prendre en compte lorsque l'on évalue la qualité du référencement d'un site Internet. Lorsqu'un site Internet dispose de nombreux liens externes (appelés backlinks), cela lui permet d'améliorer son référencement. Il y a des backlinks plus importants que les autres, en fonction de la popularité du site source, mais aussi du type de lien (notamment s'il est do-follow ou non).

Cela signifie que lors du changement du nom de domaine, vous devez réaliser un inventaire des liens externes pointant vers votre site, dans le but de les faire actualiser par les webmasters des sites concernés. Plus facile à dire qu'à faire. Par exemple, sur un forum cela s'annonce compliqué, mais sur le site d'un partenaire cela sera très certainement possible.

Je fais référence aux liens externes dans ce chapitre de l'article, mais cela ne veut pas dire qu'il faut négliger les liens internes. Le maillage interne étant important, pensez à mettre à jour les liens internes à votre site pour pointer vers le nouveau domaine.

IV. Conclusion

Avec ces bonnes pratiques, vous avez désormais connaissance des actions principales à mettre en oeuvre pour conserver votre référencement (ou limiter la perte au maximum) suite au changement d'un nom de domaine sur votre site.

Je n'ai pas insisté sur les sauvegardes, mais bien sûr, avant d'effectuer des changements majeurs sur votre site Internet, effectuez une sauvegarde complète. Dans le même esprit, testez l'opération au sein d'un environnement de développement avant d'affecter la production.

Maintenant, c'est à vous de jouer !

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau et cofondateur d'IT-Connect. Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 3208 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.