Station d’accueil pour disque dur Inateck FD1006C

I. Présentation

Nous avons récemment obtenu une Docking Station FD1006C de chez Inateck, l'occasion pour nous de vous faire découvrir ce boitier bien pratique et quelques-unes de ses fonctionnalités.

II. Le produit

Pour rapidement le décrire, il s'agit d'un boitier pour disque dur qui aura pour vocation de les rendre portables, puisque la plate-forme est faite pour être transportée. Dans cette station d'accueil pour disque dur, vous pourrez rendre vos disques durs 3"5 et 2"5 mobiles et rapidement utilisables. Voyons cela de plus près :

docking_station_inateck_FD1006C (1)
Ce genre de boitier peut avoir une utilité dans plusieurs contextes :

  • Lors de la récupération d'un système, par exemple lorsqu'une machine ne fonctionne plus, il peut être intéressant de pouvoir récupérer ce que contenait son disque dur. Le boitier permet de  rapidement changer le disque dur qu'il contient, ce qui rend l'opération assez rapide.
  • Rendre un disque dur mobile, il arrive parfois que l'on se retrouve avec des disques durs tout seul sans pouvoir les utiliser, cette station d'accueil permet alors de redonner de l'utilité à ces disques durs afin de pouvoir les utiliser dans un contexte de mobilité ou sur un poste fixe.

La station d'accueil est donc livrée avec une alimentation et un câble USB 3.0, ce dernier permettant un débit de transfert optimal entre votre PC et le disque dur qui se trouve dans la station d'accueil :

docking_station_inateck_FD1006C
Éléments fournis avec le FD1006C

L'avantage du support de l'USB 3.0 est que celui-ci permet d'atteindre des vitesses de transfert allant jusque 5 Gb/s théorique.

docking_station_inateck_FD1006C (7)

Un petit mot sur l'ergonomie du boitier, il est de couverture noire, ce qui le rend assez discret pour être positionné sur un bureau à côté d'un PC par exemple. On trouvera un couvercle coulissant permettant, une fois enlevé, de positionné notre disque sur 3"5 ou 2"5 à l'intérieur :

docking_station_inateck_FD1006C (3)
Ouverture du capot du boitier FD1006C

En dessous de la station d’accueil, nous trouverons quelques nervures permettant une dissipation de la chaleur produite par les disques durs mécaniques. Pour insérer notre disque dur, il nous suffit donc d'ouvrir le boitier en coulissant la partie supérieure vers l'arrière comme ci-dessus, puis d'y insérer le boitier SATA :

docking_station_inateck_FD1006C
Ajout de disque dur HDD ou SSD au format 2"5 ou 3"5 dans le boitier

Une fois le boitier inséré, un 2"5 dans mon cas, on peut refermer le boitier :

docking_station_inateck_FD1006C (6)
Refermeture du capot du boitier FD1006C

Il suffira ensuite de brancher le câble d'alimentation et le câble USB3 pour y avoir accès.

Note : Il est fourni avec cet ensemble un carré de mousse afin d'éviter que les disques durs 3"5 n'aient de jeu et bougent.

Enfin, le boitier est décrit comme "dust-proof", c'est-à-dire qu'il protège de l'environnement extérieur et notamment de la poussière.

III. Support de la technologie UASP

La particularité de ce boitier pour disque dur est qu'il permet la prise en charge du protocole UASP qui permet d'accélérer les transferts via une utilisation optimale de la bande passante. Combiné à un disque SSD et à l'utilisation de l'USB 3.0, cela permet des débits de transfert assez intéressants. Il s'agit en fait de l'équivalent du Serial Attached SCSI pour les disques durs SCSI, l'important à retenir étant qu'il s'agit d'une évolution des méthodes et techniques de transfert de données et d'informations afin de maximiser les performances.

Attention cependant, bien que la station d'accueil pour disque dur FD1006C soit compatible avec les systèmes Windows XP, Vista, 7, 8 et 8.1 (32 et 64 bits) et Mac, les apports de la technologie UASP ne pourraient être visibles que sur Windows 8, Linux à partir de la version de noyau 3.15 et OS X à partir de la version 10.7.4, qui sont les versions gérant l'UASP. Le boitier restant parfaitement utilisable pour les versions d'OS ne gérant pas l'UASP 😉 .

Voici les spécificités précises des disques durs pris en charge :

  • Disques durs SATA 2.5 " /3.5 "
  • HDD ou SSD
  • SATA I/II/III
  • Jusqu'à 6To avec une table de partition GPT

IV. Les performances

Pour mesurer les performances, j’ai réalisé quelques tests avec le logiciel CrystalDiskMark, en voici une synthèse :

inateck-fd1006C
Performance en Mo/s

J'ai donc effectué un test comparatif avec un SSD et un disque dur 7200tr/min. On voit donc naturellement une différence de performance et, dans les deux cas, des performances intéressantes.

Voici, pour les intéressés, la fiche produit de cette docking station pour disque dur FD1006.

Pour conclure, ce boitier est assez ergonomique et rendra bien des services aux personnes ayant besoin d'un support pour un disque dur inutilisé, ou pour récupérer les données d'une machine qui ne fonctionne plus. Le support de différentes technologies comme UASP et USB 3.0 le rend particulièrement intéressant pour le transfert de gros volume important de fichier.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Mickael Dorigny

Fondateur d'IT-Connect.fr et d'Information-security.fr. Auditeur sécurité chez Amossys.

    mickael has 478 posts and counting.See all posts by mickael

    3 pensées sur “Station d’accueil pour disque dur Inateck FD1006C

    • Bonjour,
      J’ai inséré dans le INATECK FD1006C un disque dur WD Red SATA 4To 3,5.
      L’INATECK est reconnu par le PC mais lorsque j’insére le disque dur , non seulement ce dernier n’est pas reconnu mais de plus le disque amovible disparaît du poste de travail.
      Je suis sous Windows 8.1
      Merci si vous pouvez m’éclairer
      Christian

      Répondre
      • J’ai le même problème, avez vous trouvé une solution?

        Répondre
    • Ce produit peut il etre utilisé sur Debian 8 ?

      Répondre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.