Test de l’adaptateur multifonctions USB-C de StarTech

I. Présentation

Ayant récemment acquis la Tablette Asus Transformer Pro 3 (alias T303UA) dotée d'une connexion USB-C assurant également la fonction du chargeur de batterie, je me suis naturellement tourné vers l'adaptateur multifonctions DKT30CHPD de StarTech.

En fait, sur ce genre d'ultra portable hybride, les connexions sont souvent rares, faute de place et il faut rapidement jouer avec des "adaptateurs" qui risquent d'encombrer rapidement votre sacoche…

Disposant d'une connectivité sensiblement plus fournie que celle du Surface Pro 4 de Microsoft, le constat reste rapide : 1xUSB3, 1xHDMI et 1xUSB-C 🙂

Dans le cas de ce modèle Asus, c'est l'unique connecteur USB-C qui fait office de chargeur.

Convetisseur AC/DC - Chargeur USB-C (Asus)

Donc, l'usage  d'un périphérique USB de type C ou  Thunderbolt 3,  implique d'être sur batterie (Dommage 🙁 )

En conséquence, pour conserver une connectivité optimale en déplacement, sans utiliser une station d'accueil plus encombrante, et bénéficier de port(s) USB3, d'un réseau filaire de type Ethernet,  tout en conservant la fonction chargeur, il ne me restait que 2 options :

  • Le branchement d'un hub USB3 avec RJ45 et conserver le chargeur original sur l'USB-C, par exemple avec l'adaptateur StarTech USB31000S2H.
Adaptateur StarTech USB3 vers 2xUSB3 + RJ45 (USB31000S2H)

 

  • L'adaptateur Multifonction StarTech DKT30CHPD branché sur l'USB-C que je vous présente ici sur lequel on connecte le bloc d'alimentation original (Power Delivery).

    Adaptateur StarTech USB-C vers 2xUSB3 + RJ45 + HDMI + PowerDelivery

 

II. Caractéristiques du produit

Pour commencer, voici le nom du produit : USB-C Multifunction Adapter for Laptops - Power Delivery - 4K HDMI - GbE - USB 3.0

Référence chez StarTech : DKT30CHPD

Prérequis pour cet adaptateur : Un ordinateur doté d'un port USB-C disponible. Pour assurer un bon fonctionnement, le port USB-C hôte doit supporter les standards "USB Power Delivery 2.0" ( maximum 60 watts) et le mode "DP alt" (DisplayPort alternative mode).

A. En bref

La connectique de cet adaptateur, peut se résumer à :

  • Ethernet 1x RJ45/1Gb
  • Vidéo 1x HDMI 4K - femelle
  • 2x USB 3.0 - femelles
  • 1x USB-C male (Cable)
  • 1x USB-C femelle (Power Delivery)

Contenu de la boite :

Un emballage très sobre, mais suffisant surtout que c'est le contenu qui nous intéresse.

B. En détails

Si nous explorons ce fameux boitier, en le regardant dans le sens "StarTech.com" sur le dessus, on constate que 3 faces sur 6 sont exploitées (une bonne moyenne 🙂 ).

Coté "Ouest" ou gauche

  • Le câblage mâle USB-C - Impératif au branchement de l'adaptateur 🙂
  • Un connecteur USB-C femelle marqué "DC IN". C'est ici que nous brancherons le chargeur. Eh oui, vu la taille de cet adaptateur, il est difficile d'y loger un transformateur AC/DC 220v.
Coté "Ouest" ou gauche

Comme le mentionne le label "DC IN" et la documentation qui stipule que l'usage de ce connecteur est "DC Power input only", il n'est pas question d'y brancher autre chose qu'un chargeur USB-C.

Coté "Est" ou droite

  • Un connecteur Ethernet RJ45 Gigabit avec ses voyants (leds) de contrôle d'activité.
  • Un connecteur vidéo HDMI 4K - Attention, il s'agit là d'un adaptateur ou convertisseur et non d'une carte graphique supplémentaire comme on pourrait trouver sur une station d'accueil. Dans le cadre de mon test, la tablette dispose déjà d'un connecteur HDMI, et perd donc son intérêt dans ce cas de figure.
  • Une grille d'aération minimaliste, toujours mieux que rien 🙂
Coté Est" ou droite

Coté "Sud" ou de face

  • 2 connexions USB 3.0 - bien espacées pour accepter des connecteurs ou périphériques parfois imposants.
Coté "Sud" ou de face

 

III. Tests et résultats

A. Pilotes

Pour ce modèle équipé de Windows 10, aucun pilote supplémentaire n'est requis et les périphériques connectés, ainsi que le réseau filaire sont immédiatement reconnus.

Dans l'éventualité d'un usage sur d'autres plateformes, vous pouvez trouver le package de pilotes ici

Pour Windows 7, 8 et 10 (32/64 bits), Mac OS10 et Linux /ChromeOS

 

B. Exemple de mise en situation

Les flèches rouges montrent l'utilisation "unique" de la connectique USB-C permettant d'assurer la fonction de chargeur de la tablette. (Power Delivery).  Les 2 prises USB-C sont donc utilisées, ce qui implique l'absence d'un périphérique  de ce type ou Thunderbolt 3, dommage 🙁 .

 

Les flèches vertes montrent les ports USB3 disponibles. Soit 2 sur le boitier, dont un sur lequel j'ai connecté une clé, et celui de la tablette.

Les flèches  jaunes indiquent les ports HDMI, inutilisées dans cet exemple. Pour mes besoins, je me suis doté d'un adaptateur/convertisseur  supplémentaire HDMI/VGA qui permet de m'adapter aux connectiques vidéo les plus répandues en entreprise.

Le réseau filaire RJ45 connecté sur un commutateur Gigabit est parfaitement fonctionnel.

 

V. Conclusion

Pour terminer ce test, je vous propose un condensé de mon ressentis avec les plus et les moins de ce produit.

Les plus

  • Le câble de bonne longueur qui évite que l'adaptateur "pendouille" lorsque le PC est en position verticale (Petit défaut constaté sur le hub USB3 précité)
  • Une taille mini, et poids plume pour un transport facilité.

Les moins

  • Manque un port USB-C femelle supplémentaire afin de conserver cette connectique pour assurer des transferts ultra rapides avec des périphériques de stockage en mode Thunderbolt 3. Bon, il est vrai que ce genre de périphérique n'est pas encore très répandu et qu'une interface USB-C ne présume pas des débits supportés par le disque lui-même. Dans l'immédiat, on se contentera d'un bon SSD en USB3 😀
  • Cela dépend bien sûr de la connectique proposée par l'ordinateur, mais pour l'Asus T303UA disposant déjà d'un port HDMI, une sortie vidéo VGA aurait été préférable.

Prix  : ~150 € chez   Materiel.net

Pour information, la sortie vidéo de cet adaptateur s'appuie en fait sur la spécification "DP Alt mode" qui défini la technique de transport d'un signal vidéo 4K au travers une connexion de type USB-C.

A  l'usage, les performances sont similaires à celle des connexions directes et le réseau filaire tient se promesse du gigabit. Le réplicateur HDMI assure sa fonction, au moins jusqu'à une résolution de 3K (2880 x 1920) que propose ma tablette de test (4K ->  3840 x 2160).

Le boitier ne présente pas de chaleur excessive en mode "Power Delivery" et le réseau Ethernet filaire actif.  En revanche, l'usage de clés USB3 apparaît moins "cool" sur le plan thermique que des clés USB2.

Dans l'ensemble, le boitier tient ces promesses et constitue un bon compromis et un compagnon de voyage intéressant, sous réserve de disposer d'au moins un connecteur USB-C sur votre ordinateur.

StarTech propose de nombreuses autres combinaisons d'adaptateurs USB-C, avec ou sans chargeur. A vous de trouver celui qui convient à votre configuration et vos besoins.

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Christophe Mandin

Consultant/Formateur indépendant en quête de solutions et de moyens alliant efficacement la théorie et la pratique. Fort d’une expérience de plusieurs dizaines années dans l’informatique, j’ai pu apprécier de nombreuses problématiques, développer des qualités rédactionnelles et un esprit de synthèse, tout en me forgeant de solides fondamentaux théoriques, indispensables à toute analyse et mise en œuvre fonctionnelle. Malgré toutes ces années, je ne me lasse pas du plaisir de transmettre mes connaissances en misant sur 3 critères que sont les fondamentaux, la simplicité et le pragmatisme. Bien à vous. Retrouvez-moi sur Viadeo et LinkedIn : Christophe Mandin

    cnf1g a publié 32 articles sur IT-Connect.See all posts by cnf1g

    4 réactions sur “Test de l’adaptateur multifonctions USB-C de StarTech

    • 16/02/2017 à 13:44
      Permalink

      Salut, l’adaptateur SB-C Multifunction Adapter for Laptops – Power Delivery – 4K HDMI – GbE – USB 3.0 permet-il un boot pxe sur une tablette sans OS ?

      Répondre
    • 18/02/2017 à 00:20
      Permalink

      Bonjour Guillaume,

      Il s’agit là d’une question délicate voire irrationnelle car la prise en charge « native » par le BIOS/UEFI d’un périphérique externe tel que PXE dépend directement des capacités du micro-code et des pilotes bas niveau implémentés par le constructeur du matériel.
      Voir cet article en anglais…
      http://plugable.com/2013/10/27/supporting-pxe-over-usb-deployment-scenarios-for-tablets-and-ultrabooks/

      Concernant mon modèle de tablette Asus, je ne suis pas certain qu’il supporte pleinement cette capacité. Malgré l’activation de l’option « Network Stack », IPv4 et/ou IPv6 dans la conf. UEFI, je ne suis pas parvenu à déclencher un semblant d’amorçage réseau. J’ai soumis la question au support Asus mais je n’espère pas de réponse miracle.
      En référence à l’article précédemment cité, il est plus probable de trouver un adaptateur USB2/RJ45/Eth10-100 reconnu nativement par certains PC que des équipements trop récents tels que USB3, USB-C et autre Gigabit …

      En attendant, j’ai essayé l’adaptateur USB3/RJ45 d’un Surface Pro 4, et celui de Startech cité dans l’article (reconnus sans problème si l’OS est démarré) mais hormis une activité du voyant, aucune proposition de boot en réseau. (Sur le Startech USB-C, aucun voyant allumé en mode POST, c’est pas bon signe 🙁 )

      Donc pour l’instant, la seule alternative d’amorçage sur ma tablette est une clé FAT32 (UEFI oblige) sur le port USB3 intégré(*) et l’adaptateur Startech connecté sur l’USB-C (*)Les ports/clés USB3 de l’adaptateur ne sont reconnus qu’après le chargement du noyau WinPE 🙁 . Basé sur une puce ASIX AX88179, le réseau est nativement reconnu par un WinPE10.

      Pour valider le fonctionnement du réseau dans cette configuration, j’ai donc démarré la tablette sur une clé FAT32 avec une image d’installation Windows 10 originale, puis « MAJ »+ »F10 », vérifier la présence du pilote dans « x:\Windows\System32\DriverStore\FileRepository\netax88179_178a* » puis initialisé le réseau via « wpeinit » (ou startnet.cmd). Les voyants du port RJ45 se sont alors allumés et la couche réseau DHCP est devenue fonctionnelle, me donnant ainsi l’accès à mes ressources de sauvegarde et déploiement 🙂

      Voila, je m’en sort ainsi, mais cela ne résout pas la question d’une tablette ayant un unique port usb-c 🙁

      Bonne continuation

      Répondre
      • 18/02/2017 à 16:53
        Permalink

        Bonjour Steven,
        Merci pour l’info. Ce modèle est plus complet mais la longueur du cable semble effectivement un peu courte pour certaines configuration PC et donc plus adapté au format Laptop ou Mac. Pour les lecteurs SD/MicroSD, la plupart des tablettes et notebook en ont déjà un.
        Mais bon ,l’essentiel est que chacun y trouve son compte.
        Bonne continuation

        Répondre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *