Test Doogee S68 Pro : que vaut le smartphone ultra-résistant ?

I. Présentation

En octobre dernier, j'ai présenté au travers d'un article le nouveau smartphone de Doogee, le Doogee S68 Pro. Aujourd'hui, je vous propose le test de ce smartphone que j'ai eu l'occasion d'avoir entre les mains. Il ne s'agit pas d'un smartphone comme les autres : il s'agit d'un modèle ultrarésistant, qui dispose des certifications IP68 et IP69k : immersion prolongée dans l'eau, chaleur extrême, poussière, chute, etc... Ce smartphone est conçu pour résister aux chocs et aux conditions difficiles. Il dispose également de la certification militaire MIL-810G.

Ses caractéristiques techniques sont les suivantes :

- Ecran : full HD de 5,9" et une résolution de 1080 x 2280
- Puce MediaTek Helio P70
- RAM : 6 Go (Samsung)
- Stockage : 128 Go (Samsung) - extensible de 128 Go par carte
- Caméras arrières : 21 MP + 8 MP + 8 MP (Sony)
- Caméra avant : 16 MP
- Batterie : 6300 mAh
- Localisation satellite : GPS, Beidou, Glonass, Galileo
- Lecteur d'empreintes et reconnaissance faciale
- Android 9.0
- Dimensions : 163.50 x 80.00 x 16.45 mm

L'appareil est compatible avec les bandes de fréquences 4G utilisées en France, notamment la B19 (800 MHz)

II. Package, design et finition

Doogee a intégré à la boîte du S68Pro les éléments suivants : un chargeur Fast Charger 3.0 (2A), un petit outil pour déverrouiller le slot SIM, un câble USB-C ainsi qu'une notice en plusieurs langues, dont le français.

Le Doogee S68Pro est très imposant, pour cause il fait 303 grammes et il est très épais pour un smartphone (1,65 cm). Il est renforcé nativement, c'est ce qui lui permet d'être résistant : il ne mise pas sur la beauté et la finesse, mais vraiment sur la robustesse. Il tient bien en main, mais on ressent bien la différence de poids par rapport à un smartphone classique.

Les trois couleurs, gris, noir et orange, vont bien ensemble et sont tout à fait dans l'esprit "appareil de chantier". Le tour de l'écran grâce au liserer orange est bien voyant. D'ailleurs, la partie orange et les deux renforts en haut et en bas de l'écran, dépassent de l'écran pour le protéger lors d'une chute. Les quatre coins de l'appareil sont épais et également renforcés. Au niveau des matériaux, en gros, tout ce qui est noir et orange est en plastique dur et tout ce qui est gris est en métal.

A l'arrière, nous retrouvons un bloc regroupant les trois caméras ainsi que le flash, avec juste en dessous le lecteur d'empreintes. Un premier micro se situe sur la gauche des caméras, alors qu'il y en a un second sur le dessus. A droite des caméras, un second trou est présent : il s'agit du capteur de pression. Toujours à l'arrière, tout en bas à gauche nous retrouvons le haut-parleur.

Sur le flan droit, nous retrouvons le bouton Power, ainsi qu'un autre bouton pour augmenter ou diminuer le volume. Sur le flan droit, nous retrouvons la trappe d'accès pour les cartes SIM et en dessous un bouton personnalisable. Enfin, sur la face avant nous retrouvons la caméra en haut au centre de l'écran, avec à sa droite les capteurs de lumière et de distance.

Nous retrouvons deux trappes distinctes pour assurer la protection de la connectique, que ce soit pour l'USB-C ou l'accès aux slots SIM/microSD. A l'arrière, dans le bas, nous retrouvons la possibilité d'ajouter une dragonne au smartphone mais celle-ci n'est pas fournie. Pour accéder aux slots pour les cartes SIM, il faut d'abord ouvrir la première trappe, et ensuite extraire les slots comme on le fait habituellement. Du coup, l'outil est un peu spécifique car il intègre un crochet pour ouvrir la trappe.

Dans l'ensemble, les finitions sont bonnes et propres, il y a juste dans les angles il y a un léger décalage qui est visible, surement lorsqu'il y a eu le raccord pour le moulage de la coque. Egalement, le haut-parleur au dessus de la caméra frontale qui est légèrement plus enfoncé d'un côté que de l'autre. Mise à part ces deux points, le reste est proprement fini.

III. Performances, résistance et système

SYSTÈME

Le Doogee S68 Pro tourne sous Android 9.0, avec un thème sombre actif par défaut concernant le fond d'écran et le style des icônes.

Au niveau des applications, nous retrouvons un groupe appelé "ToolBag" qui contient des outils qui exploitent les différents capteurs de l'appareil. Nous retrouvons par exemple une boussole, un sonomètre et un fil de plomb virtuel. Ce qui donne :

Note : l'appareil dispose des capteurs de proximité, de lumière, accéléromètre, gyroscope, baromètre, et compass (boussole)

Il n'y a pas énormément d'applications préinstallées, nous retrouvons quelques applications de Google comme Google Drive, YouTube, Duo, Agenda, ou encore Gmail. A part cela, ce sont des accessoires : radio FM, magnétophone, calculatrice, horloge, appareil photo, lampe de poche et météo. Il n'y a pas d'app "Galerie" pour consulter les photos, il faut passer par l'application "Files" qui sert à parcourir les fichiers stocké sur le smartphone.

Concernant le système Android en lui-même, nous avons accès à l'ensemble des fonctions natives. En complément, nous avons le menu "Custom key function" qui permet de configurer la touche personnalisable (sur le côté de l'appareil). Cela permet d'affecter une action lors d'une pression courte et lors d'une pression longue sur ce bouton.

Directement dans le menu d'accès rapide d'Android, nous pouvons accéder à la fonctionnalité "Adobe Captivate" afin d'enregistrer l'écran. Original, et ça peut être pratique.

Enfin, une fonction se nomme "Bien-être numérique et contrôle parental". Elle vous donne des informations sur le temps passé sur votre smartphone et ce que vous y faites : sur quels applications passez-vous le plus de temps ? Combien recevez-vous de notifications ? Plutôt sympa 🙂

PERFORMANCES

Concernant les performances de cet appareil, j'ai lancé l'habituel benchmark avec AnTuTu. Le résultat est le suivant :

Le score est correct pour cet appareil qui équipé d'une puce Helio P70 qui est sur le marché depuis novembre 2018. D'autres fabricants ont pour habitude d'utiliser cette puce sur certains modèles, comme Blackview et Ulefone.

Dans l'ensemble l'appareil est réactif pour ce qui est de la navigation Internet et l'utilisation des fonctions message/téléphone. Pour la partie jeu, j'en ai testé quelques-uns : l'éternel Subway Surfers, Mario Kart Tour, et Call of Duty. J'étais agréablement surpris car la qualité vidéo est bonne et le jeu est fluide. L'appareil à tendance à chauffer légèrement au bout de 15 minutes de jeu.

RÉSISTANCE

De manière raisonnable, je me suis "amusé" à tester la résistance de l'appareil. Pour une fois que l'on peut se permettre de faire tomber son smartphone volontairement, je n'allais pas m'en priver 😂. Je lui ai fait subir une dizaine de chutes, sur du carrelage en intérieur, à 1m40 du sol environ. Il n'a pas la moindre égratignure.

Pour tester son étanchéité, je l'ai mis dans l'eau également pendant plusieurs minutes, il s'en est sorti sans aucun problème. Par contre, les hauts-parleurs ont pris l'eau et le temps que ça sèche, la qualité audio est très impactée. De manière générale, la qualité audio de l'appareil n'est pas bonne.

Au niveau de la résistance à la chaleur, à l'aide d'un briquet, j'ai positionné une flamme sur l'un des angles du smartphone. Au bout de 10 secondes environ, le plastique commence à cloquer et à fondre légèrement, avant rien ne se passe.

UN MOT SUR L'AUTONOMIE

Avec son énorme batterie de 6300 mAh, compatible avec la recharge rapide, le smartphone atteint 55% en 30 minutes avec un chargeur 2A. Pour tirer profit de cette capacité importante, il est à noter que le smartphone est compatible avec la recharge sans-fil, dans les deux sens : pour le recharger lui (10 watts), mais aussi pour l'utiliser afin de recharger un autre appareil (5 watts). Le Doogee S68Pro peut donc recharger d'autres appareils si le besoin s'en fait sentir.

Pour utiliser la recharge inversée, il faut activer l'option "Reverse wireless charging" dans les paramètres de l'appareil. Pour recharger mon téléphone Samsung, ça n'a pas très fonctionné, la recharge était saccadée.

En utilisation "normale" (vidéo, internet et un peu de jeu) et équilibrée, la batterie peut tenir 1,5 jours mais à voir dans le temps comment cela évolue : avec plus d'applications installées et avec le vieillissement de l'appareil.

IV. Caméras et audio

L'application "Appareil photo" qui est installée par défaut intègre plusieurs modes : Photo, vidéo, beauté visage, nuit, bokeh, pro, mouvement lent, GIF, etc... ce sont les modes que l'on retrouve sur les smartphones de manière générale. Les photos sont au format 4:3 avec une résolution de 21 MP, si l'on passe en 16:9 la résolution passe à 20 MP. Au niveau des vidéos, la qualité maximale est 1080p (Full HD).

Je trouve qu'il y a une certaine latence lors de l'utilisation de la partie photo arrière, ce qui n'est pas agréable. A contrario, je ne retrouve pas ce phénomène avec le capteur avant. La qualité des photos est assez bonne, mais le résultat est impacté par les couleurs qui sont un peu fades.

Pour mieux vous rendre compte des couleurs, voici la comparaison sur deux photos. A gauche, les photos avec l'appareil Doogee et à droite les photos semblables avec mon Samsung Galaxy Note 8.

Pour la partie audio, le haut-parleur situé à l'arrière de l'appareil est très médiocre. Le son n'est vraiment pas clair et l'écoute n'est pas agréable. Cela n'est pas le cas avec l'autre haut-parleur que l'on utilise lors des appels, notamment.

V. Conclusion

Le Doogee S68 Pro est un smartphone durcis spécialement conçu pour résister aux conditions de travail dans les environnements difficiles où les risques sont nombreux. A l'intérieur, on retrouve une configuration milieu de gamme, une imposante batterie et un nombre important de capteurs.

Ce smartphone est réellement résistant, ce n'est pas qu'une question d'apparence. Pour les performances c'est tout à fait honorable notamment la partie graphique qui répond bien. Cependant, la partie photo est un peu en dessous de mes espérances, mais ça reste correct. Le pire, je crois que c'est le haut-parleur qui est vraiment médiocre. En revanche, c'est beaucoup mieux pour la partie autonomie grâce à la batterie conséquence qu'il embarque.

A noter la présence du double SIM, ce qui est pratique en entreprise, mais aussi d'un port USB-C pour la recharge de l'appareil.

Doogee S68 Pro

279.00
8.1

Autonomie

9.0/10

Qualité sonore

6.0/10

Qualité photos

7.5/10

Design

8.0/10

Qualité de fabrication / résistance

9.5/10

Performances

8.5/10

Points positifs

  • La résistance avant tout
  • Polyvalent
  • Bonne autonomie
  • Nombreux capteurs
  • Port USB-C

Points négatifs

  • Lourd en main
  • Qualité audio médiocre
  • Photos fades
Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian B.

Consultant chez Délibérata le jour, blogueur pour IT-Connect la nuit, je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 2185 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.