Test Ecovacs Deebot N8+ : un très bon rapport qualité/prix !

I. Présentation

En mars 2021, Ecovacs Robotics a dévoilé sa nouvelle famille d'aspirateurs robots, baptisée DEEBOT N8. Si vous suivez mes articles et plus particulièrement mes tests de produit, vous avez déjà pu découvrir plusieurs modèles de chez Ecovacs. Au sein de la gamme DEEBOT N8, nous retrouvons quatre modèles : N8, N8+, N8 PRO et N8+ PRO. À chaque fois, la version "+" correspond à la version standard, mais avec une station de vidage automatique intégrée au package, comme nous avons pu le voir avec le DEEBOT T9+.

Dans cet article, je vous propose un test du DEEBOT N8+ dont voici les caractéristiques techniques :

- Type de navigation : Smart Navi 3.0, Technologie TrueMapping
- Modes de nettoyage : automatique, zone, personnalisé
- Technologie de nettoyage : OZMO
- Capacité du bac à poussière : 420 ml
- Capacité du réservoir à eau : 240 ml
- Batterie Li-ion 3200 mAH
- Autonomie jusqu'à 110 minutes
- Bruit : 67 dBA
- Pilotable avec l'application Ecovacs Home
- Cartographie précise et personnalisable, multi-étages
- Compatible avec les assistants vocaux

II. Package et design

Le carton met en évidence les fonctionnalités principales de l'aspirateur robot, ainsi que les technologies d'Ecovacs Robotics comme le True Mapping. L'ensemble est imposant, mais c'est systématique à chaque fois qu'il y a une station d'auto-vidage à inclure au packaging.

Tous les éléments sont bien emballés, dans des emplacements distincts et parfaitement protégés avec des plaques de mousse. Je crois que l'on peut difficilement faire mieux et cet emballage est conforme aux habitudes de la marque. Disons que c'est rassurant pour la suite !

En parlant des éléments, voici l'inventaire de ce que l'on va trouver dans le carton : le robot, la station de vidage automatique, un guide d'utilisateur en français, un sac à poussière (en plus de celui préinstallé), deux brosses latérales, une serpillière lavable et un pack de 10 serpillières en microfibre jetables. Petit bémol : pas de filtre de rechange ni de brosse latérale.

D'un point de vue du design, ce modèle est un mix entre un DEEBOT T8 et un DEEBOT T9 : tout cela pour dire qu'il reprend les codes habituels de chez Ecovacs. Il est entièrement blanc à l'exception du pare-chocs anticollision qui est noir et qui couvre une bonne partie de l'avant du robot. À l'arrière, c'est le système de lavage OZMO qui se démarque.

Sur le dessus, nous retrouvons un seul bouton qui permet de démarrer le nettoyage en mode automatique. Il n'y a pas de bouton pour le renvoyer à la base puisque cette opération s'effectue à partir de l'application. En tout cas, ce seul et unique bouton est très pratique au quotidien. À ses côtés, nous retrouvons le capteur laser du système TrueMapping qui est utile pour détecter l'environnement et évaluer la distance entre les obstacles et le robot.

Si l'on soulève le capot de l'appareil (que l'on retrouve chez les autres modèles DEEBOT), on peut accéder au bac à poussière, à l'outil de nettoyage ainsi qu'à un interrupteur qui permet d'allumer ou d'éteindre le robot. Quand ce bouton est sur off, vous êtes sûr que le robot est complètement éteint ! Ce bouton est accompagné par un bouton de réinitialisation, ainsi qu'un voyant d'état du WiFi.

Si l'on retourne la bête, on peut découvrir ses différents capteurs, ainsi que sa brosse principale et les brosses latérales. D'ailleurs, sa conception est identique au modèle le plus haut de gamme de la marque : le DEEBOT T9. La preuve qu'ECOVACS n'a pas négligé le DEEBOT N8 ! Par exemple, nous retrouvons la même brosse principale, constituée de poils souples et d'une partie rigide. La qualité de fabrication de l'ensemble est très bonne.

Je reviendrais sur la station de vidage automatique un peu plus tard dans cet article. Il est temps de passer à la mise en route du DEEBOT N8.

III. Installation, efficacité, autonomie, station de vidage

A. Installation

Je me répète à chaque test d'un nouvel aspirateur robot de chez Ecovacs, mais la mise en route est vraiment simple. En moins de 2 minutes, c'est réglé !

Tout s'effectue avec l'application qui est là pour nous guider pas à pas pour mettre en route l'appareil. Petits changements malgré tout : à la fin de l'assistant, il vous sera demandé de choisir la langue pour les alertes vocales ce qui est appréciable, car avant il fallait rechercher soi-même dans les options. Et comme c'est en anglais par défaut, c'est pertinent de le proposer à la fin de l'initialisation. Il en va de même pour la gestion du mode "Ne pas déranger".

L'écran d'accueil de l'application offre un aperçu sur l'appareil en indiquant son statut, le niveau de charge avec un pourcentage, ainsi que la possibilité de démarrer un nettoyage ou de demander au robot de retourner à la base s'il est en cours de nettoyage. Deux raccourcis pratiques qui évitent de devoir accéder à la gestion complète de l'appareil.

L'initialisation étant terminée, il ne reste plus qu'à lancer le robot sur la piste pour qu'il génère la première carte de votre logement !

B. Efficacité du nettoyage

Le DEEBOT N8 propose quatre puissances d'aspiration différentes : silencieux, standard, fort et maximum. Il dispose aussi de quatre modes pour le débit d'eau : faible, moyen, haut et très fort. Pour le nettoyage, il y a le mode automatique bien sûr (il nettoie tout votre logement), mais aussi le mode zone qui permet de sélectionner sur la carte une ou plusieurs zones à nettoyer et enfin un mode personnalisé qui permet de nettoyer la zone dessinée sur la carte.

Pour le lavage du sol, le DEEBOT N8 est équipé du module OZMO, en version standard j'ai envie de dire. Autrement dit, il n'est pas doté du système de vibrations qui permet d'intensifier et d'améliorer le nettoyage du sol. Ici, la serpillière est fixe et il y a un avantage à cela : c'est moins bruyant.

Comme avec les autres modèles, la carte générée est visible en temps réel sur le smartphone et on peut suivre le parcours exact du robot. Concrètement, le DEEBOT N8 se déplace de façon méthodique : il délimite une zone à nettoyer en suivant les murs (ou les meubles) et ensuite il nettoie cette même zone en effectuant des allers-retours en zigzag. On voit, et ce n'est plus une surprise, que la technologie proposée par Ecovacs est aboutie. Sur certaines séquences de déplacements, il semble un peu moins à l'aise malgré tout que le DEEBOT T9.

Quant au nettoyage en lui-même, il est bon ! Il n'est pas à exclure qu'il reste deux trois miettes dans un coin, mais votre logement sera propre. Après plusieurs nettoyages, il m'a convaincu. La serpillière non vibrante est bien sûr moins efficace que sur la version plus haut de gamme, mais cela est un bon complément à l'aspiration.

C. Autonomie

L'autonomie, c'est selon moi un point négatif de ce robot : je le trouve un peu juste, mais on pouvait s'y attendre, car Ecovacs annonce 110 minutes. Effectivement, en à peine 2 heures avec le mode d'aspiration normal, il doit retourner à la base pour se recharger. Dans la pratique, je dirais qu'il peut nettoyer une surface de 100m² sans devoir s'y reprendre en deux fois.

Ce qui est gênant, c'est qu'il faut environ 3h15 au robot pour se recharger complètement donc autant vous dire que l'arrêt au stand n'est pas de courte durée !

On pourrait évoquer aussi l'autonomie vis-à-vis des opérations de maintenance. L'application Ecovacs Home affiche une estimation quant à la durée de vie des différents éléments. Voici pour indication :

  • Brosse latérale : 150 heures
  • Brosse principale : 300 heures
  • Filtre : 120 heures
  • Nettoyage des capteurs : dans 30 heures

Pour chaque item, il y a des explications imagées pour vous expliquer ce qu'il faut faire.

D. Station de vidage automatique

Mise à part la couleur qui peut évoluer, la station de vidage automatique reste la même chez Ecovacs d'un modèle à l'autre. En tout cas, à ce jour car une nouvelle version pourrait sortir par la suite. Que ce soit sur ce modèle ou les modèles les plus haut de gamme de chez Ecovacs, on bénéficie du même accessoire ! 😉

Un couvercle sur le dessus permet d'accéder au sac à poussière, qu'il faudra changer de temps en temps. L'aspiration de la poussière de l'aspirateur vers la base s'effectue par le dessous grâce à un système d'aspiration relativement puissant. À chaque fin de nettoyage, le robot viendra se positionner sur la base pour se recharger et vider son bac à poussière interne.

La station d'auto-vidage est accessoire très intéressant et pertinent au quotidien, car cela évite de devoir vider soi-même le bac à poussière à la fin de chaque nettoyage. Si l'on est prêt à payer un peu plus cher, il ne faut pas hésiter.

Même si l'ensemble n'est pas aussi joli qu'avec le DEEBOT T9+, ça reste sympa visuellement ! Néanmoins, il est certain qu'avec la station d'auto-vidage, l'appareil est plus imposant, mais on ne peut pas tout avoir.

IV. L'application Ecovacs Home

L'application Ecovacs Home c'est le centre de contrôle pour piloter votre aspirateur robot Ecovacs, ou vos aspirateurs robots si vous en avez plusieurs !

Une application qui va vous permettre de configurer votre robot aux petits oignons : planification du nettoyage, ordre de nettoyage des différentes zones, préférences de nettoyage des zones (combien de passage, puissance d'aspiration et débit d'eau, indépendamment pour chaque zone), modification de la carte (création de limite virtuelle, modification des zones générées automatiquement, etc.), mise à jour de l'appareil, historique du nettoyage, etc...

Par exemple, vous pouvez indiquer au robot d'aspirer plus fort dans la cuisine et de passer deux fois, tandis qu'il pourra se satisfaire d'un seul passage et d'une puissance d'aspiration normale dans le bureau.

Note : le DEEBOT gère les cartes multi-étages, ce qui signifie que vous pouvez le déplacer à l'étage de votre maison.

À l'occasion de la sortie du DEEBOT T9, Ecovacs a amélioré l'interface de son application, mais malheureusement cet appareil n'en bénéficie pas (il est sorti avant). J'aurais apprécié qu'il bénéficie de cette mise à jour qui est seulement logicielle.

V. Conclusion

L'aspirateur robot Ecovacs DEEBOT N8+ n'est pas une révolution, mais plutôt une confirmation : il confirme qu'Ecovacs Robotics maîtrise sa technologie et que son application est aboutie. Ce modèle est assez classique, mais en même temps il répond aux besoins : il nettoie votre logement correctement tout en se déplaçant intelligemment. En complément, la station d'auto-vidage automatique apporte un plus au quotidien, mais c'est un confort qui à un prix : un appareil plus encombrant. Par contre, l'autonomie m'a déçu, car elle sera trop juste pour certains logements et surtout, la charge est longue, trop longue (un peu plus de 3 heures).

Il faut avouer que son prix est attractif pour un appareil efficace, de très bonne qualité et équipé d'une station d'auto-vidage : 479,99 euros en ce moment grâce au code "OFFRE120" sur Amazon, au lieu de 599,99 euros !

Ecovacs DEEBOT N8+

479,99 €
8

Package et design

8.0/10

Qualité d'aspiration

9.0/10

Lavage du sol

8.0/10

Pertinence de la navigation

8.5/10

Application Ecovacs Home

8.0/10

Autonomie

6.5/10

Points positifs

  • Navigation pertinente
  • Nettoyage satisfaisant
  • Station d'auto-vidage : un confort au quotidien
  • Système de cartographie très complet
  • Un bon prix !

Points négatifs

  • Une autonomie un peu juste
  • Une charge trop longue (3h)
Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau, cofondateur d'IT-Connect et Microsoft MVP "Cloud and Datacenter Management". Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 3272 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.