Test Eufy RoboVac L70 Hybrid : pilotable au doigt et à l’oeil

I. Présentation

A l'occasion du salon IFA 2019, Anker a présenté les nouveautés de ses différentes marques, notamment Eufy. A cette occasion, il y a eu une nouveauté chez Eufy avec un nouvel aspirateur robot : le RoboVac L70 Hybrid que j'ai eu l'occasion de tester. Il s'agit d'un modèle hybride, c'est-à-dire qu'il peut aspirer, mais également laver.

D'après Eufy, le RoboVac est capable d'être en fonctionnement pendant 2H30 avant de devoir retourner à sa base. Il offre une puissance d'aspiration de 2200 Pa. En fait, ce modèle hérite de la technologie BoostIQ d'Eufy donc le robot augmente sa puissance d'aspiration lorsque cela est nécessaire (sur un tapis, par exemple).

Pour rappel, j'ai également testé récemment le RoboVac 15C Max.

II. Package et design

Le carton, assez fade en termes de design, mais qui respecte très bien le code couleurs d'Eufy, contient l'aspirateur robot et les accessoires qui l'accompagne. Tout est très bien emballé à l'intérieur du carton : calé avec du carton et emballé avec du plastique. Le robot est accompagné de sa base, de son chargeur, d'un manuel utilisateur et d'un guide de démarrage rapide. En complément, nous retrouvons aussi le module de lavage du sol avec la serpillière intégrée, ainsi que le tapis imperméable en plastique. D'ailleurs, ce dernier permet d'éviter que le robot mouille le sol lorsqu'il est à sa base.

Le RoboVac L70 est très élégant, intégralement blanc avec un liseré couleur bronze tout autour, ainsi que le capteur principal dont le dessus est d'aspect aluminium brossé. La partie du dessus, blanche, n'est pas entièrement lisse, il y a un effet de rainures par endroit, ce qui apporte une touche supplémentaire.

L'autocollant IT-Connect rend tellement bien qu'il devrait être de série 😂

Le capteur principal qui ressort sur le dessus du robot contient un capteur de distance laser, ainsi qu'un capteur de pare-chocs. En complément, le robot est équipé de capteurs infrarouges, de pare-chocs, ainsi que de capteurs muraux et de chocs. A l'arrière, se situent des grilles d'aération.

Sur le dessus, nous retrouvons également le voyant d'état du wi-fi, le bouton pour démarrer/arrêter le robot, avec en dessous un autre bouton qui permet différentes actions, comme demander au robot de retourner à sa base.

Comme on le voit sur les photos ci-dessus, la réserve intègre une brosse de nettoyage qui est fixée directement sur le réservoir, ce qui est bon à savoir. Le filtre composé de plusieurs parties, peut-être retiré pour l'entretien. D'ailleurs, le bloc de la réserve est en fait composé de deux blocs : l'un pour l'eau pour la partie lavage, et l'autre pour stockée les poussières et détritus aspirés.

Lorsque l'on retourne l'engin, on aperçoit différents éléments : les roues fixes et la roue pivotante centrale, les contacts pour la recharge, la brosse latérale, ainsi que la brosse cylindrique. En dessous, les trois petits trous alignés servent à l'évacuation de l'eau pour mouiller la serpillière.

Pour permettre le lavage, le module équipé de la serpillière peut se clipser facilement à l'emplacement prévu. Celle-ci a une surface qui fait quasiment la moitié du robot, elle peut être retirée pour être nettoyée. Elle est fixée grâce à des scratchs.

La base est alimentée par le chargeur, qui est fourni avec un câble très long. Le branchement s'effectue par le dessous, il y a un cache qui se retire sous la base pour pouvoir positionner le câble. Cela offre la possibilité de faire une installation propre en enroulant le câble directement dedans, pas comme j'ai pu le faire au moment de la photo en fait 😂

Prenons le temps de comparer ce modèle et celui que j'ai pu tester la dernière fois (RoboVac 15C Max) : le modèle L70 Hybrid est plus imposant, que ce soit au niveau du diamètre du robot en lui-même, mais également au niveau de la hauteur. Pour accéder sous certains meubles, cela peut poser un problème (je l'ai vécu). Cette différence de gabarit se retrouve aussi au niveau des bases de rechargement.

De son côté le RoboVac 15C Max contient deux brosses latérales, alors que le RoboVac L70 Hybrid en contient une seule (comme la majorité des modèles).

 

III. Installation, efficacité, autonomie, accessoires

A. Installation

Comme à son habitude, Eufy rend l'initialisation de l'appareil très simple grâce à son application Eufy Home. Il suffit de se rendre sur l'application, d'ajouter un appareil et ensuite il devrait être détecté, ce qui permet de l'ajouter facilement.

En cas de difficultés, il y a une procédure très simple pour réinitialiser l'appareil en quelques secondes via une pression longue sur deux boutons. Une fois l'initialisation effectuée, il n'y a plus qu'à utiliser le robot !

B. Efficacité

En termes de fonctionnement, il faut commencer par remplir le réservoir d'eau avant de lancer un nettoyage. Après, si vous démarrez un nettoyage juste dans l'optique d'aspirer sans laver, c'est possible. Par contre, vous recevrez des notifications sur votre smartphone de l'application Eufy qui vous indique qu'il manque de l'eau.

L'aspiration est efficace, il n'y a pas de mauvaise surprise de ce côté-là. Quatre modes d'aspirations sont proposés : Silencieux, standard, turbo et max. La technologie BoostIQ est également présente afin de laisser le robot adapter la puissance d'aspiration en fonction du sol.

  • Le lavage

Puisque cet appareil, en plus d'aspirer, lave le sol également on peut s'attendre à un résultat meilleur qu'avec un robot classique. Clairement, le lavage ne nettoie pas le sol s'il est vraiment sale, disons que cela vient plutôt en complément de l'aspiration. S'il a de très légères tâches, elles seront effacées ou si l'aspiration oublie quelques détritus, cela viendra se coller sur la serpillière du robot. Le robot aspire et lave au fur et à mesure, en un seul passage, ce qui est intéressant, car il ne tourne pas deux fois plus longtemps.

Il est à noter qu'il est interdit d'utiliser un produit pour laver le sol avec le robot, il faut remplir le réservoir uniquement avec de l'eau. Enfin, il faudra penser à retirer la serpillière du robot pour la laver entre chaque utilisation, pour qu'elle soit propre d'une part, mais aussi pour éviter qu'elle prenne une mauvaise odeur due à l'humidité.

Le réservoir est quand même assez petit, et au vu des tests que j'ai réalisé, si le nettoyage dure trop longtemps, je pense qu'il faudra le remplir en cours de session.

Plusieurs modes sont disponibles afin d'indiquer au robot d'utiliser plus ou moins d'eau pour le lavage. Il y a également un mode avec lavage seul, sans aspiration. Cependant, l'inverse ne semble pas possible, c'est dommage.

  • Déplacement

Grâce à ses capteurs, il réalise moins de chocs dans les meubles et murs que le RoboVac 15C Max, et surtout il fonctionne différemment : il délimite une zone en nettoyant les contours, ensuite il nettoie l'intérieur de cette zone en faisant des allers-retours, puis il recommence.... Jusqu'à avoir terminé. Ce mode de fonctionnement est efficace et il y a une réelle logique.

Lorsque l'appareil rencontre un problème, on reçoit dans la foulée une notification sur son smartphone. Par exemple, voici la notification qui s'affiche lorsque le robot est bloqué sous un meuble ; ce que j'ai vécu.

C. Autonomie

Eufy annonce jusqu'à 2H30 d'autonomie, pour ma part j'ai pu lui faire une session de 45 minutes environ sans problème et il restait encore plus de la moitié au niveau de la batterie. L'application permet d'avoir un historique des nettoyages avec à chaque la durée, la surface et surtout si l'on clique sur une session on peut avoir la carte pour chaque nettoyage, c'est complet !

IV. Contrôle de l'appareil

Il est pilotable grâce à l'application Eufy Home, mais également à partir des assistants Amazon Alexa et Google Assistant. Ce modèle ne dispose pas de télécommande contrairement au RoboVac 15C Max mais le pilotage manuel est possible grâce à une télécommande virtuelle via l'application.

Lorsque l'appareil aura nettoyé une première fois votre habitation, la carte sera dessinée sur l'application. À partir de là, il est possible de créer des zones virtuelles sur la carte pour les exclure du nettoyage : soit pour l'aspiration et le lavage, soit uniquement pour le lavage si vous désirez que ce soit quand même aspiré.

Franchement, sur le papier cette fonctionnalité fait rêver puisque ça permet d'indiquer des zones à éviter, par exemple proche des rideaux, de la gamelle du chien, etc... des zones à problèmes, en fait. Et puis, cela permettra aussi d'exclure une pièce complètement si vous le souhaitez, sans installer une "barrière virtuelle" qui n'est clairement pas esthétique.

Au-delà des exclusions, la carte s'avère pratique pour une autre raison : vous indiquez une ou plusieurs zones sur la carte que vous "dessinez", et vous lancez un nettoyage ciblé uniquement sur ces zones. Si vous ajoutez une zone supplémentaire en cours de nettoyage, elle sera prise en compte et traitée à la suite de la zone ou des zones en cours.

Après avoir testé ce système, je peux affirmer qu'il est vraiment efficace !

L'application Eufy Home donne accès également à la configuration de l'appareil, ainsi qu'au paramétrage de la langue pour la voix et du volume. Malheureusement, il y a plusieurs langues, mais pas le français 🙁

Une section "Entretien" vous permet d'avoir l'état des principaux éléments de votre robot, enfin ceux qui se nettoient ou se remplacent. La brosse principale et la brosse latérale ont une durée de vie de 300 heures, alors que le filtre lui dispose d'une durée de vie de 150 heures. Enfin, les capteurs doivent être nettoyés tous les 30 heures. Autrement dit, ce n'est pas toutes les semaines qu'il faudra réaliser un entretien.

Enfin, le nettoyage peut-être planifié à une heure précise, sur des jours précis de la semaine, et dans un mode de nettoyage spécifique. Cependant, je n'ai pas trouvé la possibilité de planifier le nettoyage d'une zone spécifique.

V. Conclusion

L'aspirateur robot Eufy RoboVac L70 Hybrid se pilote au doigt et à l’œil : à partir de votre smartphone, d'Alexa ou d'une simple pression sur son bouton, et hop le nettoyage démarrage. Ce qui est surtout intéressant c'est le nettoyage d'une zone définie directement à partir de la carte, mais aussi la possibilité d'exclure une ou plusieurs zones. Cet appareil va nettoyer votre chez vous de manière intelligente et c'est appréciable.

Si l'on combine la planification d'un nettoyage et l'exclusion des zones "dangereuses", on peut sans problème laisser le robot tourner pendant que l'on est absent, sans risquer de le retrouver coincé quelque part... Ce qui peut arriver en fonction de l'aménagement. Et ça, c'est du confort et un vrai plus !

Le lavage à l'eau ne va pas faire briller vos sols puisque l'on ne peut pas ajouter de produit, mais par contre ça apporte une finition complémentaire vis-à-vis de l'aspiration. Un seul passage est nécessaire pour laver et aspirer, alors il n'y a pas de raison de s'en priver.

Malheureusement, ce robot est cher, un légèrement trop cher à mon avis, même s'il est vraiment performant son prix va freiner de nombreuses personnes. En effet, il est proposé à 469,99 € sur Amazon ce qui représente un vrai budget. Néanmoins, vous n'allez pas être déçu !

👍 Points positifs

  • Appareil très élégant
  • La carte virtuelle avec les zones virtuelles (à exclure ou nettoyage ciblé)
  • Pilotable via l'application, Alexa ou les boutons physiques
  • L'autonomie confortable

👎 Points négatifs

  • Pas de filtre ni de brosse, de rechange
  • Petit réservoir d'eau
  • Pas de voix française
Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian B.

Co-Fondateur d'IT-Connect, je souhaite partager mes connaissances et expériences avec vous, et comme la veille techno' est importante je partage aussi des actus.

florian has 2042 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.