Test Konyks Camini Go : une caméra extérieure sans-fil et full HD

I. Présentation

La Konyks Camini Go est la première caméra de chez Konyks pouvant être utilisée aussi bien en extérieur qu'en intérieur. Jusqu'ici, la marque française proposait plusieurs caméras pour l'intérieur dans sa gamme de produits Camini. Il s'agit d'une caméra Wi-Fi et qui fonctionne sur batterie, elle est donc totalement sans-fil.

J'ai eu l'occasion de m'en procurer un exemplaire alors je vous propose mon test de la caméra Camini Go de chez Konyks !

Les caractéristiques de la caméra Camini Go sont les suivantes :

  • Résolution du capteur : Full HD 1080p - Compression H.264
  • Angle de vision de 116°
  • Connectivité Wi-Fi sur un réseau 2,4 GHz
  • Batterie rechargeable de 10 000 mAh - environ 3 mois d'autonomie
  • Vision nocturne jusqu'à 8 mètres
  • Stockage des enregistrements sur une carte microSD (jusqu'à 128 Go) ou Cloud (payant)
  • Audio bidirectionnel : microphone et haut-parleurs intégrés
  • Certification IP65 pour la résistance aux intempéries
  • Détection de mouvements
  • Scénarios, automatisation, contrôles, notifications, etc... sur son smartphone
  • Compatibilité avec les assistants vocaux
  • Ne nécessite aucun abonnement, ni de bridge/pont
  • Poids : 320 grammes

II. Package et design

On ne change pas une formule qui fonctionne : Konyks propose un packaging conforme à ses habitudes, avec un bel aperçu du produit et surtout des informations très précises sur les caractéristiques du produit. À deux trois détails près, la liste des caractéristiques ci-dessus reprend les informations écrites sur la boîte.

À l'intérieur, nous avons la caméra Camini Go et elle est venue accompagnée d'un guide de démarrage rapide, d'un câble microUSB pour la recharge, des deux supports de fixation ainsi que de la visserie associée. Je trouve que c'est bien d'avoir plusieurs options de montage.

Vous l'avez peut-être constaté ou non, mais il n'y a pas de chargeur USB (seulement le câble) donc il faudra piquer celui de votre smartphone ou connecter la caméra sur votre PC pour la recharger.

La caméra est relativement compacte et elle tient dans la main, mais je la trouve un peu lourde personnellement par rapport à d'autres caméras dans le même esprit que j'ai pu tester. Enfin, ce n'est qu'un détail, car elle ne va pas passer sa vie dans la paume de ma main.

Plus sérieusement, à l'avant de la caméra nous retrouvons le capteur CMOS, le détecteur de mouvement, le micro, ainsi que les différentes LEDs pour la vision infrarouge. Sur les deux côtés, il n'y a rien si ce n'est qu'il y a une étiquette à décoller pour que ce soit plus esthétique.

À l'arrière, c'est intéressant, car nous avons le haut-parleur de la caméra que vous pouvez voir facilement sur les photos ci-dessous. Au centre, c'est la partie aimantée qui sert à positionner le support de fixation (voir ci-dessous), et la partie basse de la caméra donne accès à différents éléments.

Pour être plus précis, après avoir retiré le cache de protection, on peut accéder au bouton on/off de la caméra, au bouton reset, à la prise microUSB qui sert à recharger la caméra et à l'emplacement pour la carte microSD (non fournie). Le cache de protection s'enlève complètement, c'est un peu dommage et en plus il n'est pas très pratique à positionner, mais il faudra y prêter une attention particulière, car il sert à protéger la connectique contre les intempéries.

Il y a deux types de support de fixation : un support de fixation avec une base magnétique qui va maintenir la caméra grâce à un aimant (et ce support peut se fixer grâce au ruban adhésif double face fourni), et un second support de fixation va venir se visser sur la caméra. Si l'installation est effectuée en extérieur, je pense qu'il vaut mieux privilégier le support à visser notamment si la caméra est exposée au vent. Si elle est à l'abri, sous un carport par exemple, on peut miser sur le support magnétique. D'ailleurs, la caméra supporte une plage de température assez large, mais dont il faut tenir compte : de -10°C à +50°C.

En résumé, je dirais que la caméra Camini Go est assez sobre d'un point de vue esthétique, le boîtier est en plastique blanc avec une façade noire. La qualité de fabrication est satisfaisante et le boîtier me semble solide, et prêt à affronter la pluie, le vent, la chaleur et le froid.

III. Initialisation de la caméra

La mise en route s'effectue à partir de l'application Konyks, disponible gratuitement sur Android et iOS. L'idée étant d'associer la caméra Camini Go à son compte Konyks, aux côtés des autres appareils de la marque si vous en avez. L'initialisation s'effectue rapidement et le processus est facile à suivre. Après avoir démarré la caméra, il faut ajouter un nouvel appareil dans l'application. À ce moment-là, un code QR s'affiche sur le smartphone et il faut le scanner avec la caméra, en positionnant le smartphone à environ 20 cm. Grâce à cette opération, la caméra va récupérer des informations comme la connexion Wi-Fi à utiliser. Ensuite, il ne restera plus qu'à donner un petit nom à la caméra et le tour est joué !

IV. Application

L'application Konyks sert à piloter la caméra, à effectuer la configuration et à accéder aux enregistrements. Lorsque l'on accède à la caméra, on voit l'image en direct : on peut zoomer et passer en mode plein écran, ainsi que d'autres infos comme l'autonomie restante. Ensuite, il y a des boutons d'action un peu partout répartis sur l'écran. Voici quelques actions possibles :

  • Gérer la qualité du live HD/SD
  • Activer ou désactiver le rendu sonore côté smartphone
  • Prendre une capture d'écran ou une vidéo (enregistrée directement sur le smartphone)
  • Activer ou désactiver la vision nocturne (par défaut en mode automatique)
  • Activer ou désactiver la détection de mouvement, avec gestion de la sensibilité
  • Accéder aux enregistrements
  • Modifier le thème de l'application (clair ou sombre)

Au sein des paramètres avancés de la caméra, on retrouve certains paramètres identiques à ceux inclus sur l'interface globale de gestion de la caméra. On peut accéder à quelques options supplémentaires et spécifiques, comme la possibilité d'inverser l'image, d'activer l'audio bidirectionnel, de définir une alerte quand la batterie atteint 15%, etc...

Si vous préférez miser sur le stockage Cloud plutôt que le stockage local afin d'externaliser les enregistrements, il faudra passer à la caisse. La première offre d'abonnement est à 4,50 euros par mois pour un historique de 7 jours et jusqu'à 3 caméras. Pour un historique sur 30 jours, il faudra compter 9 euros par mois (et vous pouvez inclure jusqu'à 5 caméras). C'est dommage qu'il ne soit pas possible d'envoyer les enregistrements sur un serveur FTP, pour ceux qui ont un NAS à la maison, ça pourrait être cool.

Note : sans carte microSD, ni stockage Cloud, la caméra est en mesure de stocker quelques copies d'écrans des dernières détections. Ou alors, elles sont envoyées et mises en cache sur le smartphone. Quoi qu'il en soit elles sont accessibles, mais ce ne sont que des photos. Avec la carte microSD, ce sont des séquences vidéos qui seront enregistrées.

En complément, et comme je l'indiquais en introduction, la caméra est compatible avec les assistants vocaux Alexa et Google. Oui, d'accord, mais ça veut dire quoi exactement ? Par exemple, si vous avez un appareil Echo Show d'Amazon, avec Alexa, donc, vous pouvez demander à Alexa d'afficher l'image de la caméra sur l'écran de l'appareil Echo : "Alexa affiche caméra extérieure" (selon le nom donné à la caméra). Vous pouvez faire la même chose chez Google avec un appareil Nest Hub.

V. Image et détection

De jour, la qualité d'image est suffisamment bonne pour vous permettre d'identifier le visage d'une personne. Pour cela, il faudra s'appuyer sur l'image streamée en HD. De nuit, le résultat est satisfaisant même si l'image est plus pixelisée. Les différentes LEDs infrarouges intégrées à la caméra sont efficaces. C'est en noir et blanc, mais ça, c'est normal.

Voici un exemple :

Je suis plutôt content de la qualité d'image de cette caméra Konyks Camini Go.

Concernant la détection, une notification sera envoyée, accompagnée d'une photo, lorsqu'un mouvement sera détecté. À ce niveau, je trouve que la caméra de Konyks est réactive, aussi bien avec les humains que les animaux. Si vous trouvez que la caméra n'est pas assez sensible, il est possible de gérer la sensibilité via les options (voir les copies d'écran ci-dessus). Ce qui manque, c'est de ne pas pouvoir créer une zone d'exclusion pour la détection. Cette fonction est bien pratique lorsque la caméra a dans son objectif une zone que vous ne souhaitez pas surveiller (exemple : la voie publique).

Quelques mots sur l'audio....

Actuellement, le haut-parleur n'est pas utilisé comme une sirène lorsqu'un mouvement est détecté. C'est dommage, car il pourrait être exploité à cet usage, à condition qu'il soit suffisamment puissant. Quant au micro, il fonctionne correctement, mais il sature par moment, ce qui peut compliquer la compréhension et du coup, ça perd un peu d'intérêt.

Quelques mots sur les scénarios...

La caméra Camini Go s'intègre parfaitement au système de scénarios de Konyks. Par exemple, si vous avez des volets roulants pilotés par des interrupteurs Konyks (Vollo), vous pouvez fermer les volets si un mouvement est détecté par la caméra Camini Go, ou allumer la lumière ou une lampe si vous utilisez une prise connectée Konyks.

VI. Conclusion

Simple d'utilisation et efficace quand il s'agit de détecter les mouvements, la caméra Konyks Camini Go est une bonne caméra. 

Avec une bonne qualité de fabrication, une application simple et intuitive, et une bonne qualité d'image, cette caméra ne manque pas d'atouts, mais elle n'est pas parfaite !

Au-delà des petits bémols évoqués tout au long de l'article, ce qui est un peu juste à mon sens c'est l'autonomie de 3 mois. Cela veut dire que tous les 3 mois (plus ou moins), il faudra démonter la caméra pour la recharger, là où des modèles de la concurrence vont jusqu'à 6 mois voire 1 an d'autonomie. Moi, personnellement, ça me gêne.

Avec la Camini Go, pour un prix de 120 euros, on a une caméra totalement autonome : Wi-Fi, sur batterie et avec un stockage en local, ce qui est appréciable.

Konyks Camini Go

119,90 €
7.3

Contenu du package / qualité

7.0/10

Fonctionnalités / application

7.5/10

Efficacité de la surveillance

8.0/10

Qualité d'image

8.0/10

Qualité audio

6.0/10

Points positifs

  • Qualité d'image satisfaisante de jour et de nuit
  • Mise en route simple et facile !
  • Bonne qualité de fabrication
  • Détection efficace
  • Compatible Amazon Alexa et Google Assistant
  • MicroSD = pas d'abonnement

Points négatifs

  • Cache de protection pas pratique à positionner
  • Pas de stockage FTP
  • Le haut-parleur ne fait pas alarme
  • Pas de possibilité d'exclure des zones
Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau, cofondateur d'IT-Connect et Microsoft MVP "Cloud and Datacenter Management". Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 3953 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.