Test Konyks FireSafe, un détecteur de fumée connecté abordable

I. Présentation

Konyks continue d'étoffer sa gamme d'appareils connectés en intégrant le Konyks FireSafe, un détecteur de fumée connecté. Dans ce nouvel article, je vous propose le test du Konyks FireSafe. Sur le marché, les grandes marques proposent déjà un détecteur de fumée connecté, que ce soit Netatmo, Somfy ou encore Nest. Vendu 39,90 euros, le Konyks FireSafe est moins cher que ses concurrents, mais sera-t-il à la hauteur ? Réponse dans ce test Konyks FireSafe.

Le détecteur de fumée Konyks FireSafe est de type photo-électrique et il est équipé d'une alarme de 85 dBA, à 3 mètres. Il s'alimente par deux piles AA et l'autonomie sera comprise entre 18 et 24 mois, sur la base d'un test automatique par mois. Lorsque les piles sont faibles, une alerte sera envoyée sur votre smartphone.

Puisqu'il est connecté, le Konyks FireSafe intègre une puce Wi-Fi pour se connecter au réseau de votre domicile (uniquement sur la bande de fréquence 2.4 GHz). Le Wi-Fi lui permettra d'établir une connexion au Cloud sécurisé de Konyks pour vous permettre de le piloter à distance, via votre smartphone. Bien sûr, ceci lui permettra aussi de vous alerter avec une notification dans le cas où un incident est détecté.

Découvre également cet appareil dans notre vidéo :

II. Package et design

A l'intérieur de l'habituelle boîte aux couleurs Konyks, nous retrouvons plusieurs éléments : un guide rapide qui renvoie vers le site Internet de Konyks, des piles Energizer, un kit de montage (deux chevilles et deux vis) et bien sûr le détecteur de fumée.

La qualité de fabrication est bonne, le plastique n'a pas de bavure et le détecteur est correctement assemblé. Sans surprise le détecteur de fumée est entièrement blanc : idéal puisqu'il est destiné à être fixé au plafond. Après avoir retiré l'arrière du détecter de fumée, on accède au compartiment afin d'insérer les deux piles fournies.

Sur le dessus de l'appareil lorsqu'il est posé à plat, nous retrouvons le bouton de test (zone centrale du détecteur), associé à un anneau lumineux d'état du détecteur, une LED qui est invisible quand elle n'est pas allumée puisqu'elle est sous la coque plastique du détecteur, et la sonnerie.

III. Utilisation

Pour commencer à utiliser le détecteur de fumée, il faut insérer les piles et s'équiper de son smartphone avec l'application Konyks. Ensuite, on ajoute un appareil dans l'application, on sélectionne "Détecteur de fumée" et on suit l'assistant... Dans le même temps, il faudra penser à mettre le détecteur en mode association en appuyant 3 fois sur le bouton central : la LED va se mettre à clignoter rapidement.

Finalement, la mise en route est simple et sur le même principe que pour les autres appareils de la marque.

Après avoir ajouté le détecteur de fumée au sein de l'application, on peut accéder à l'appareil. L'application indique son état et donne accès à l'historique des événements (voir ci-dessous) : on retrouve l'historique des tests et des alarmes.

Pour rentrer plus dans le détail, la configuration et l'automatisation, il faut descendre dans l'application et accédez à deux menus : Automatisations et Réglages.

Le menu "Automatisations" va permettre de créer des actions automatiques. Par exemple, s'il y a de la fumée détectée : allumer toutes les lumières de la maison et ouvrir tous les volets.

Quant au menu "Réglages" il donne des informations plus détaillées sur l'état de l'appareil dont le niveau précis des piles. Etonnement, à peine insérée dans l'appareil, le niveau des piles est faible. Pourtant elles sont bien neuves et emballées dans un plastique, surement un "accident".

Les alarmes se gèrent aussi dans cette section, cela permet d'activer ou désactiver les alarmes pour chacun des événements.

En cas d'incident, par exemple la détection de la fumée qui dépasse le seuil limite, l'alarme va se déclencher sur le détecteur de fumée et une notification sera envoyée sur le smartphone. En complément, vous pouvez activer une option payante qui permettra de recevoir une alerte par SMS en cas d'incident. C'est intéressante compte-tenu du niveau de criticité d'une alerte envoyée par le détecteur de fumée.

IV. Conclusion

Faut-il craquer pour ce détecteur de fumée Konyks ? J'aurais tendance à dire "oui" puisqu'il peut permettre de gagner de précieuses minutes s'il y a un incident à votre domicile. Il remplit le contrat en proposant les notifications sur smartphone, les tests automatiques et l'intégration à l'écosystème Konyks.

En plus, son prix est correct et cela fait du Konyks FireSafe un appareil abordable. Certes, il y a des appareils plus évolués qui vont notamment détecter le monoxyde de carbone mais le prix est tout autre : proche de 100 euros, voir supérieur à 100 euros. Disons, que 40 euros, c'est le prix à payer pour un peu plus de sérénité, enfin il sera surement nécessaire d'en acquérir plusieurs si vous souhaitez équiper entièrement votre cocon.

Konyks FireSafe

39,90 €
7.8

Package / design

7.0/10

Fonctionnalités

7.5/10

Rapport qualité/prix

9.0/10

Points positifs

  • Bon rapport qualité/prix
  • Notifications sur smartphone avec option SMS
  • Intégration à l'écosystème Konyks

Points négatifs

  • Manque d'interactivité depuis l'application
Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau et cofondateur d'IT-Connect. Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian a publié 3052 articlesVoir toutes les publications de cet auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.