Test Kyvol Cybovac E31 : une belle première, un bon rapport qualité/prix

I. Présentation

Dans cet article, nous allons découvrir un nouvel aspirateur robot d'une part, et d'autre part nous allons découvrir une nouvelle marque : Kyvol. Il s'agit d'une marque créée par la société VanTop, cette dernière étant spécialisée jusqu'ici dans les drones et les caméras (action cam et dash cam). D'ailleurs, VanTop s'est appuyé sur son savoir-faire en matière de navigation pour concevoir ses aspirateurs robots, notamment pour les rendre plus rapides et consommer moins d'énergie.

Kyvol propose une gamme de produits nommée Cybovac et constituée de trois modèles : Cybovac E20, Cybovac E30 et Cybovac E31. Ces trois appareils sont proposés à moins de 300 euros et ils sont disponibles depuis fin août 2020. Le modèle le plus complet étant le Cybovac E31 et c'est celui que j'ai pu tester. Découvrons cet appareil ensemble.

➡ Voici les caractéristiques techniques du Cybovac E31 :

- Dimensions :325*324*73 mm
- Poids : 2,4 kg
- Aspiration : 2200 Pa max
- Autonomie : 150 minutes
- App : iOS App Store et Google Play
- Contrôle vocal : Alexa et Google Assistant (en anglais)
- Type de navigation : Gyroptic
- Cartographie : oui
- Brosses : 1 brosse principale et 1 brosse latérale
- Fonction serpillière : oui, avec réserve d'eau de 300 ml
- Moteur : moteur Nidec sans balai
- Barrières magnétiques : 2 mètres

Il est à noter que la seule différence entre les aspirateurs Cybovac E30 et E31 se situe au niveau du module serpillière. En effet, le Cybovac E31 intègre la fonction (et le module) serpillière contrairement au Cybovac E30. Pour le reste, ils ont des caractéristiques identiques.

Ce modèle dispose d'une belle puissance d'aspiration de 2200 Pa, à titre de comparaison le modèle Eufy RoboVac 30C Max que j'ai pu tester récemment, propose une puissance de 2000 Pa.

II. Package et design

Kyvol nous propose une jolie boîte avec des informations intéressantes sur l'appareil et un bel aperçu de son design, tout en mettant en avant la puissance de 2200 Pa qui est l'un des atouts de ce robot. À l'intérieur, tout est parfaitement emballé et rangé, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous.

À l'intérieur de la boîte, nous retrouvons divers éléments :

  • L'aspirateur robot
  • La base de recharge avec son alimentation
  • Une télécommande et deux piles
  • Un rouleau de bande magnétique de 2 mètres
  • Une brosse de nettoyage
  • Deux brosses latérales (dont une de rechange)
  • Un module "réservoir d'eau" équipé d'une serpillière
  • Une serpillière de rechange
  • Un filtre de rechange
  • Un mode d'emploi
  • Un guide rapide

Le package est bien fourni, on ne peut pas en demander beaucoup plus... C'est appréciable d'avoir des éléments de rechange ainsi que deux serpillières lavables, cela permettra d'alterner.

La notice grand format et disponible en plusieurs langues, dont le français, est vraiment top ! C'est détaillé, bien écrit, il y a des schémas, franchement bravo pour cette documentation.

Au niveau du design, il est sobre et relativement basique, et rappelle fortement celui du modèle Eufy 30C Max dont je vous parlais récemment. Cet aspirateur robot est compact et fin : seulement 72 mm de hauteur, il passera sous de nombreux meubles.

Le robot Cybovac E31 est équipé de deux roues ainsi que d'une roue centrale omnidirectionnelle. Bien sûr, il a également différents capteurs : trois capteurs anti-chute (avant, gauche, droite), deux capteurs à effet Hall (détection des champs magnétiques pour les bandes), ainsi qu'un capteur de flux optique. Il n'y a pas de capteur sur le dessus, ce qui est cohérent puisqu'il n'intègre pas de navigation par capteur laser. Autour, nous retrouvons un pare-chocs, ainsi que la sortie d'air.

Sur le dessus, nous retrouvons des voyants, notamment pour indiquer l'état du Wi-Fi, mais aussi l'état général du robot grâce aux boutons rétroéclairés. Je fais référence ici au gros bouton rond permettant de démarrer/arrêter l'appareil ou de lui ordonner de retourner à sa base.

Le réservoir pour la poussière est de 600 ml alors que celui pour l'eau est de 300 ml : de belles capacités et conforme à ce que l'on trouve habituellement, voire même un peu mieux.

La télécommande est très complète puisqu'elle permet de contrôler l'intégralité des fonctions de l'appareil. J'entends par là qu'elle permet de déclencher un nettoyage selon les différents modes, de piloter manuellement un nettoyage (et aussi de le programmer), mais aussi de gérer la puissance lors d'un nettoyage.

III. Installation, efficacité, autonomie, accessoires

A. Installation

Après avoir retiré les quelques plastiques, installé la brosse, et connecté la station de recharge, il faut laisser le robot se charger complètement avant de l'utiliser. Ensuite, l'initialisation s'effectue avec l'application directement : un classique. Il est à noter que sur le dessus de la station de recharge, il y a une encoche qui permet de positionner la télécommande : cela évitera de la chercher partout.

L'application propose un processus en plusieurs étapes pour ajouter l'appareil et le lier à son compte. Il suffit d'ajouter un appareil, de choisir le modèle correspondant, de le connecter au réseau Wi-Fi de votre domicile, et le tour est joué ! Voici ce que ça donne avec quelques copies d'écran :

Au niveau de l'interface, nous retrouvons les fonctionnalités suivantes :

  • Nommer l'appareil
  • Obtenir des détails sur l'état des consommables (brosse / filtre)
  • Mise à jour du firmware du robot
  • L'historique des nettoyages ("Records de nettoyage")
  • Planification d'un nettoyage (une planification par jour)
  • Déclencher un nettoyage

Il est à noter que l'application intègre un historique des nettoyages avec le temps de la session et la taille en m² de la zone nettoyée. Nous y reviendrons au moment de parler de la cartographie.

B. Efficacité

Pour naviguer, Kyvol a intégré à son aspirateur robot plusieurs modes de navigation : Auto, Edge et Spot. Le premier mode est un pilotage automatique où le robot va parcourir l'ensemble de la zone à laquelle il a accès, en respectant les éventuelles limites magnétiques que vous avez positionnées. Ensuite, le mode "Edge" permettra d'indiquer au robot qu'il doit seulement nettoyer les contours de la zone.

Enfin, le mode "Spot" correspond à un mode où le robot va nettoyer une zone précise grâce à un nettoyage en spirale sur la zone souhaitée (il faudra le guider jusqu'à cette zone au préalable). Il va réaliser un mouvement en spirale de 1.2 mètre de diamètre, pendant 2 minutes, pour nettoyer la zone.

Dans la pratique... est-il efficace ?

Le rez-de-chaussée de mon domicile est nettoyé en 35 minutes environ avec un modèle équipé d'un capteur laser et environ 1h40 avec un modèle qui se déplace aléatoirement. Ce modèle quant à lui est capable de réaliser le nettoyage en 60 minutes alors qu'il n'est pas équipé d'un capteur laser pour la navigation, c'est une belle surprise ! En tout cas, la technologie Gyroptic de Kyvol est efficace et c'est une bonne performance pour un appareil dans cette gamme de prix !

En fait, l'appareil parvient à se déplacer méthodiquement donc il optimise le temps de nettoyage et surtout il ne néglige aucune zone. J'ai constaté qu'il était capable d'éviter certains obstacles, d'autres non : le résultat est assez aléatoire sur ce point. Il est préférable de faire un peu de rangement avant de lancer le nettoyage... Pour le retour à la base, il n'y a pas eu d'incident particulier, après un moment d'hésitation, il est finalement rentré rapidement et de façon cohérente à sa base.

Note : cet aspirateur robot est capable de monter une marche de 15 mm de hauteur.

Au sujet du nettoyage en lui-même, l'aspirateur fait bien son travail et se montre à l'aise sur les différentes surfaces. La puissance d'aspiration de 2200 Pa au maximum n'y est pas pour rien, mais cependant, il est un peu trop bruyant à mon goût. Pour la serpillière, comme d'habitude c'est complémentaire à l'aspiration sans représenter un véritable nettoyage des tâches sur le sol. Cet appareil propose un débit d'eau intéressant qui permet de bien mouiller le sol.

Pour finir, il faut savoir que l'autonomie de 150 minutes annoncée par Kyvol n'est pas un mythe : elle est bien réelle. J'ai pu réaliser deux nettoyages d'une heure à suivre, et il restait encore de la batterie.

IV. Contrôle de l'appareil

Le contrôle de l'appareil s'effectue grâce aux boutons physiques sur le dessus du robot, à la télécommande infrarouge, à l'application mobile ou à l'aide d'un assistant vocal. La télécommande intègre un écran et elle permet de faire une chose assez rare avec la télécommande : programmer un nettoyage (bien que ce soit possible avec l'application mobile). Par contre, pour la navigation manuelle avec les touches directionnelles, c'est assez pénible : si l'on reste appuyé constamment, le robot n'avance pas sans s'arrêter, il faut "tapoter" sur le bouton pour qu'il continue d'avancer.

L'application mobile quant à elle est simple à utiliser et fonctionne bien, même à distance via un réseau 4G. Il suffit de choisir le mode de nettoyage et le niveau d'intensité, et c'est parti ! L'application est épurée, mais suffisante pour exploiter l'appareil.

Néanmoins, la cartographie qui s'affiche sur l'application n'apporte rien, car on ne peut pas exploiter la carte. L'appareil ne mémorise pas la carte d'un nettoyage à l'autre, c'est seulement pour avoir un aperçu de la zone nettoyée. Compte tenu des capacités de l'appareil, je ne suis pas sûr que des mises à jour du firmware et de l'application permettraient d'améliorer cette fonctionnalité.

D'ailleurs, pour un nettoyage complet il parcourt entre 55 et 67m² pour nettoyer le RDC de mon domicile, alors qu'il y a environ 35 m2 à nettoyer. Par conséquent, il passe plusieurs fois au même endroit.

 

V. Conclusion

Pour une première expérience sur le marché des aspirateurs robots, je peux dire que Kyvol est une belle surprise. Si l'on oppose ses performances à son prix attractif, on obtient un très bon rapport qualité/prix. Bien que la cartographie soit clairement gadget sur l'application, dans la pratique le robot Cybovac E31 se déplace de façon cohérente grâce à la technologie Gyroptic et réalise un bon nettoyage. La télécommande donne accès à l'ensemble des fonctions du robot, y compris la planification, ce qui est intéressant pour éviter d'avoir recours systématiquement à son smartphone. Enfin, le package est complet, mais au niveau du design c'est dommage que Kyvol n'ait pas cherché à se démarquer.

Pour rappel, le modèle Cybovac E30 est identique à celui-ci sauf qu'il n'intègre pas le module serpillière et il est vendu 20 euros de moins. À bon entendeur.

Kyvol Cybovac E31

279.99 euros
8.4

Design / package

7.5/10

Application

8.0/10

Rapport qualité/prix

9.0/10

Efficacité du nettoyage

9.0/10

Points positifs

  • Navigation Gyroptic efficace
  • Très bon rapport qualité/prix
  • Très bonne notice
  • Télécommande polyvalente
  • Retourne à la station de charge tout seul

Points négatifs

  • La cartographie n'apporte rien
  • Détection des obstacles aléatoire
  • Un peu bruyant...
Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian B.

Consultant chez Délibérata le jour, blogueur pour IT-Connect la nuit, je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 2458 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.