Test Orico DS500U3 : un boîtier USB avec 5 baies

I. Présentation

Orico est une société proposant des accessoires et solutions autour du stockage, avec notamment des produits liés au rechargement et au transfert de données en USB. Dans leur catalogue, ils proposent différents modèles de boîtiers pour disques durs, avec plus ou moins de baies. Au travers de cet article, je vais vous présenter l’un d’entre eux, le boitier Orico DS500U3.

Ce modèle permet de connecter 5 disques durs en SATA 3.0. Il dispose d’une connectique en USB 3.0 (compatible UASP) qui fournit jusqu’à 5 Gbps de débit. Ce boitier permet de bénéficier d’une capacité de stockage maximale de 50 To (5 x 10 To). Il est dimensionné pour accueillir des disques au format 3,5 pouces mais il peut également accueillir des disques 2,5 pouces.

Remarque : ce boîtier se décline également en version 2 baies, ainsi qu'une autre version 5 baies avec une connectique USB-C.

II. Package et Design

Intéressons-nous maintenu au contenu du carton : le boitier Orico est fourni avec son câble d’alimentation, un câble USB Type-A/M vers Type-B/M et le manuel utilisateur (en anglais). Le constructeur ne fournit pas de logiciel d'installation/configuration.

 

Sur la façade, il y a 6 voyants. Le voyant à droite s’allume à la mise sous tension du boitier. Les autres voyants servent à indiquer la présence d’un disque dur pour chacune des baies. Les voyants clignotent pour indiquer que les disques sont en activités. Ils restent fixes en cas d'inaction.

Le couvercle du boitier est noir brillant tandis que le reste est mate. La fermeture du couvercle est magnétique. Il y a un aimant dans chaque angle de celui-ci, ce qui présente l'avantage de ne pas nécessiter d'outil pour ajouter ou retirer un disque du boîtier.

A l’arrière du boitier il y a le port d’alimentation avec le bouton marche/arrêt et le port USB. Des alvéoles d’aérations sont aussi présentent, tandis qu'un ventilateur est installé sous le boitier directement afin d'assurer une bonne aération. A noter que ce boitier ne dispose d'aucune fonctionnalité réseau (port réseau ou wifi).

Le boitier est compatible avec Windows, Mac et Linux mais son utilisation d'un système vers un autre dépend du système de fichiers, forcément.

III. Utilisation du boitier

Pour ce test je souhaitais mélanger les types de disques (SSD et disques durs 7200tr/min) en utilisant la fonction de tiering. Cette fonctionnalité n'est malheureusement pas disponible sous Windows 10. Elle l'est seulement sur les versions serveurs.

J’ai donc à ma disposition 5 disques durs 3,5 pouces Seagate Barracuda, d'une capacité de 1 To et qui tournent à 7200 tr/min.

L’objectif du test est de créer un Storage Space sous Windows 10 regroupant mes 5 disques durs avec une résilience en mode parité, ce qui me protège en cas de défaillance d’un des disques.

Pour commencer il faut connecter les disques dans le boitier (étant Plug and Play les disques peuvent être connectés à chaud).

Une fois le boitier démarré et connecté en USB, mes 5 disques apparaissent séparément dans le gestionnaire des disques Windows.

Je peux maintenant créer un Storage Space avec mes 5 disques en mode parité.

Mes 5 disques forment désormais un volume unique. Cela me donne une capacité de stockage de 3 To.

👉 Au niveau des performances :

Avec cette configuration le boitier affiche environ 250 Mb/s en lecture et environ 70 Mb/s en écriture. J’ai également réalisé un test avec un disque seul dans le boitier et les performances étaient d’environ 200 Mb/s en lecture et en écriture.

Les performances vont forcément varier en fonction de la configuration choisie (fonctionnement en RAID ou non) et des disques durs utilisés (disques 5400 tr/min, 7200 tr/min ou SSD). Avec cette méthode mon volume sera détecté sur d’autre PC fonctionnant avec Windows 10.

A noter que s'il n'y a pas d'activité pendant 30 minutes le boitier se met en veille afin d’économiser de l’énergie, mais aussi étendre la durée de vie des disques durs.

IV. Conclusion

Pour conclure, avec un prix d’environ 140 euros l’Orico USD500U3 et ses 5 baies vont vous permettre d’avoir une alternative plus économique financièrement par rapport à un NAS avec les mêmes capacités (5 baies, notamment).

Je vous donne en plus quelques exemples d'utilisation du boitier :

  • Vous pouvez en faire un simple espace de stockage/sauvegarde
  • Il peut être lié à une solution NAS OpenSource (comme FreeNAS)
  • Vous pouvez l'utiliser pour lire le contenu d'un disque comme un dock classique

Je me permet une dernière remarque. A mon avis, ce boitier n'est pas fait pour être mobile (utilisé comme "gros" disque dur externe). Cela reviendrait à se balader avec son serveur NAS sous le bras ce qui n'est pas très pratique 😉

A l'occasion de notre test, achetez ce boîtier à 111,99€ au lieu 139,99€ grâce au code "7DADRM33", valide jusqu'au 31/10/2019.

Si vous êtes intéressé plutôt par la version 2 baies, elle est proposée à 47,99€ au lieu de 59,99€ avec le code "CC9LBSGB" qui s'applique également sur Amazon : 📌 Orico 2 baies

En résumé :

👍 Points positifs

  • 5 baies disques
  • Moins chère qu'un NAS avec la même capacité de stockage
  • Rapide à installer
  • Connexion USB 3.0 (UASP)

👎 Points négatifs

  • Pas de fonctionnalités réseau
  • Pas de logiciel pour configurer le boitier
Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

3 pensées sur “Test Orico DS500U3 : un boîtier USB avec 5 baies

  • Pas mal comme solution, petite question, si on l’utilise sur un NAS (Synology, qnap, autres) c’est possible de faire un raid software des disques ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.