Test Roidmi Eva – L’un des robots aspirateurs les plus autonomes du moment

I. Présentation

Dans ce test, c'est le robot aspirateur laveur Roidmi Eva qui est à l'honneur ! Il s'agit du modèle le plus évolué de chez Roidmi, une marque de l'écosystème Xiaomi. Comme nous le verrons, il s'agit d'un modèle très complet qui est capable d'aspirer et de laver, mais aussi de s'autogérer, car il peut se vider dans la station et nettoyer lui-même les serpillières rotatives. Avec ce type de modèle, les actions manuelles à effectuer se font rares en principe.

Commençons par un listing des caractéristiques techniques pour faire plus ample connaissance avec ce robot :

- Type de navigation : LiDAR / Laser / SLAM
- Modes de nettoyage : automatique, zone, pièce
- Puissance d'aspiration : 3 200 Pa
- Capacité du bac à poussière : 300 ml
- Capacité du réservoir à eau : aucun dans le robot
- Batterie Li-ion 5 200 mAH
- Autonomie jusqu'à 120 minutes
- Temps de charge : 4 heures
- Pilotable avec l'application Xiaomi Home
- Cartographie précise et personnalisable, multi-étages
- Compatible avec les assistants vocaux Amazon Alexa et Google Assistant
- Alertes vocales en français
- Poids du robot : 4,2 kg
- Voir le site officiel

II. Package et design

L'énorme carton du Roidmi Eva donne un bel aperçu du produit et les éléments sont bien protégés à l'intérieur, à la fois avec du carton et des emballages plastiques. Il y a une boîte cartonnée dédiée pour le robot aspirateur, ainsi qu'une autre pour les accessoires.

Sachez que Roidmi nous a gâtés puisque l'on a le droit à des accessoires de rechange ! Il y a une brosse latérale, deux serpillières rotatives, quatre sacs à poussières et un filtre de rechange, soit un lot complet. Il y a aussi une brosse de nettoyage. C'est appréciable. Le robot et la station sont déjà équipés par ces différents éléments. Quand les éléments seront usés, il sera possible de les remplacer une première fois sans passer à la caisse.

Le robot aspirateur en lui-même est relativement compact (33 cm de diamètre), mais plus haut que la majorité des autres modèles équipés d'un capteur laser. Pour être précis, il fait 10,6 cm de hauteur, ce qui sera problématique pour passer sous certains meubles.

Entièrement en plastique, majoritairement blanc avec quelques parties noires, il a un design assez classique. Ce n'est pas le plus beau du marché, mais ce Roidmi Eva ne mise pas sur le design : il a d'autres arguments à faire valoir comme nous le verrons par la suite. On peut expliquer ce format par le fait que le robot n'intègre pas son propre réservoir d'eau et que le réservoir à poussière est très petit. Sur le dessus du robot, il y a une bande qui intègre trois boutons permettant de lancer un nettoyage complet, un nettoyage par zone ou de renvoyer le robot à la station.

La station du robot est tout simplement gigantesque. C'est la première fois que je vois une station aussi imposante. Elle fait 46,5 cm de hauteur, sur 40 cm de largeur et 38,2 cm de profondeur pour un poids total de 9,8 kg (sans le robot) ! En fonction de l'emplacement que vous prévoyez pour votre robot, c'est clairement à prendre en considération. Comment peut-on expliquer une telle taille ? Et bien, il faut dire que cette station est très polyvalente, car au-delà de recharger l'appareil, elle va aussi :

  • Collecter le contenu du bac à poussières de façon automatique
    • Le sac à poussières antibactérien peut stocker la poussière pendant 60 jours
  • Nettoyer automatiquement les serpillières rotatives grâce à un réservoir d'eau propre, et un second réservoir sert à collecter les eaux usées
    • Il s'agit de deux réservoirs de 4 litres
  • Sécher les serpillières automatiques pour éviter qu'elles restent humides

Ainsi, on peut considérer que ce robot est totalement autonome et qu'il s'autogère, là où d'autres modèles nécessitent que l'on nettoie et sèche manuellement les serpillières rotatives. En résumé, la station intègre deux réservoirs d'eau et un sac à poussières, ainsi qu'un système de séchage Vortex pour les serpillières.

Il est à noter que tous les accessoires présents sur la photo ci-dessus sont des accessoires de rechange. Il y a notamment 4 sacs à poussières pour la station du robot. C'est appréciable et ce n'est pas systématique chez certains concurrents.

III. Installation, efficacité, autonomie, station

A. Installation

L'installation physique de l'ensemble est relativement simple, car il suffit de retirer les différents plastiques, de connecter la station au secteur et de positionner le robot pour qu'il passe en charge. Avant le premier nettoyage, il conviendra de remplir le réservoir d'eau propre de la station. Pour gérer le robot, on a le choix entre l'application et les 4 boutons tactiles présents au-dessus des voyants lumineux.

L'écran digital de la station est très complet et il indique l'état de l'appareil. Plusieurs icônes sont présentes, et ils s'illuminent en fonction de l'état du robot et de la station, tandis qu'au centre, il y a de véritables animations qui sont diffusées sur l'écran. Par exemple, lorsque le robot est en charge, on voit une batterie en train de se charger sur l'écran (photo ci-dessus). Sinon, il y a des icônes pour indiquer lorsque le sac à poussière est plein, lorsque le réservoir pour l'eau sale est plein ou encore lorsque les serpillières sont en cours de séchage. Même si des informations sont relayées sur l'application, c'est très pratique d'avoir ce relais visuel sur la station.

Roidmi Eva - Ecran digital

D'un point de vue applicatif, c'est l'application Xiaomi Home qui va permettre de piloter le robot au quotidien. Le processus d'intégration est classique : on ajoute un nouvel appareil, on choisit le type d'appareil, puis le modèle, on réinitialise l'appareil, on se connecte au réseau WiFi qu'il diffuse et la synchronisation s'effectue. À la fin, on peut nommer le robot et l'associer à une pièce.

Une fois que c'est fait, il convient de laisser le robot se charger sagement avant de passer à l'installation. Puisqu'une mise à jour firmware est proposée, on en profite pour l'installer afin de profiter des dernières nouveautés et des derniers correctifs. Lors du premier nettoyage, le robot va en profiter pour générer la carte de votre logement. Ce point sera abordé plus en détail dans la section "L'application" de ce test.

B. Efficacité du nettoyage

Pour l'aspiration, le robot est équipé d'une seule brosse latérale qui permet de ramener les poussières, miettes, etc... en direction du robot afin qu'il puisse les aspirer avec sa brosse centrale. Cette brosse est constituée de caoutchouc et de poils, probablement en nylon. Le robot est doté de deux serpillières rotatives (anti-moisissures et anti-odeurs) qui vont permettre de nettoyer le sol en effectuant 180 rpm au maximum, en plus d'aspirer les poussières, le tout en un seul passage.

Pendant une session de nettoyage, le robot effectue de nombreux allers-retours à la station. Pourquoi ? Puisque le bac à poussière du robot ne fait que 300 ml, ce qui est très peu par rapport à la concurrence où l'on peut avoir des réservoirs de 450 / 600 ml, il doit revenir régulièrement à la station pour le vider. En complément, il revient aussi à la station pour nettoyer les serpillières. Cela lui coûte du temps et de l'énergie, mais permet d'assurer que le sol est lavé avec des serpillières propres. Fort heureusement, il est très à l'aise pour retourner à sa base grâce à son système de navigation précis.

Au quotidien, l'utilisation de ce robot est plaisante, car il n'y a que les réservoirs d'eau à gérer : remplir un bac avec de l'eau propre et vider celui avec l'eau. Pour le reste, c'est le robot qui gère même s'il faudra remplacer le sac à poussière quand le robot nous le demandera. C'est plaisant de ne pas avoir à vider le bac à poussière du robot à chaque fois ou de devoir changer les serpillières. Cet appareil est clairement autonome.

En ce qui concerne l'efficacité du nettoyage en elle-même, pour répondre à la question initiale... Je dirais qu'il nettoie bien là où il passe et que le système avec les serpillières est efficace. Néanmoins, il a tendance à oublier certaines zones (surtout les coins) et ce ne sera pas forcément les mêmes d'une session de nettoyage à une autre. C'est dommage, car en soi, il se déplace avec une bonne logique puisqu'il effectue des allers-retours en zigzag. Probablement qu'il y a des optimisations à faire sur la partie logicielle. J'ai également remarqué qu'il avait du mal à gérer les tapis, et sur un tapis épais, la serpillière peut se décrocher de l'appareil est rester sur le sol.

Enfin, il est à noter que le robot en lui-même est dans la moyenne au niveau du bruit qu'il génère, tandis que la station est particulièrement bruyante quand elle vide le bac à poussière de l'appareil.

C. Autonomie

Roidmi annonce une autonomie de 120 minutes (soit 2 heures), ce qui n'est pas exceptionnel, mais comme à chaque fois, cela dépend des paramètres de nettoyage. D'ailleurs, si l'on met le mode d'aspiration fort, le robot est parvenu à nettoyer pendant 103 minutes avant qu'il ne reste plus suffisamment de batteries pour qu'il poursuive. Dans ce cas, il retourne se nicher dans sa base. Par contre, en mode standard, il dépasse les 180 minutes de nettoyage, ce qui est très intéressant.

Pour vous donner un ordre d'idée par rapport à votre logement, le robot met plus de 1min30 à nettoyer 1 m². Ce qui est plus lent que la moyenne, mais c'est à cause des nombreux allers-retours qu'il effectue à la base au cours d'une session. Par exemple, il lui faut 20 minutes pour nettoyer 12m².

IV. L'application

Le premier nettoyage effectué par le robot donne lieu à la création d'une carte. Celle-ci est visible dès que l'on ouvre l'appareil dans l'application Xiaomi Home. C'est un élément central que je souhaite détailler. Tout d'abord, on peut voir le parcours précis effectué par le robot lors de la dernière session de nettoyage. Pour voir le détail de toutes les sessions (parcours, durée, surface nettoyée), il faudra accéder à l'historique des nettoyages dans l'application.

Par défaut, le robot nettoie toutes les pièces de la même façon et il nettoie une seule fois chaque pièce. Ce comportement est modifiable. Je m'explique : on peut lui demander de nettoyer deux fois chaque zone, de faire le nettoyage pièce par pièce dans un ordre spécifique, mais aussi de nettoyer uniquement une ou plusieurs pièces, voire même une zone spécifique (via les onglets "Carte entière", "Cloison", "Zone" et "Point" de l'application).

En complément, la puissance d'aspiration peut-être ajustée, et on peut lancer une session uniquement en mode aspiration, en mode lavage ou avec les deux modes actifs.

Comme le montre le schéma ci-dessous, la carte générée par le robot est personnalisable grâce à la création de zones interdites (zones à ne pas nettoyer et/ou ne pas laver), la création de pièces (fusion/division) pour que la carte soit représentative de votre logement, et le nommage des pièces (cuisine, salon, chambre, etc.). Ce sont des fonctions devenues incontournables sur les robots, mais c'est à préciser.

A cela s'ajoute le fait de pouvoir gérer une carte sur plusieurs étages même si ce modèle, à cause de la base imposante et de sa façon de fonctionner, ne sera pas le plus pratique des robots à déplacer d'un étage à un autre. L'édition de la carte est une opération quasi inévitable pour qu'elle corresponde au mieux à l'organisation de votre logement.

Roidmi Eva - Gestion de la carte

Dans la pratique, au sein de l'application, ceci se traduit de la façon suivante :

Par ailleurs, l'application donne accès à d'autres fonctionnalités :

  • Gestion des consommables : suivi de l'état d'usure des éléments comme le filtre, les serpillières, etc...
  • Réglage du timing : créer une tâche planifiée pour le nettoyage, en choisissant un ou plusieurs jours, l'heure, le mode de nettoyage et les zones à nettoyer
  • Configuration du robot : configuration du fuseau horaire de l'appareil, activation du mode "Ne pas déranger" pour éviter que le robot soit actif sur une plage horaire donnée, etc.
  • Contrôle à distance : contrôler manuellement le robot à l'aide d'une télécommande virtuelle, via le smartphone
  • Registre de nettoyage : historique des sessions avec la date, l'heure, la surface nettoyée, la durée de la session et la carte du parcours
  • Gestion des mises à jour de l'appareil, de la configuration de la base, etc.

 

Même si la traduction française n'est pas parfaite, comme on peut le voir sur les copies d'écran ci-dessus, on arrive à s'en sortir et à interpréter les différentes options. Ce serait intéressant qu'un effort soit fait sur ce point.

V. Conclusion

Sur ce modèle, j'ai apprécié la qualité de fabrication de l'ensemble puisqu'il y a de belles finitions et les matériaux aspirent confiance. Par contre, j'apprécie moins la taille de la base qui fait un peu trop mastoc à mon goût, même s'il a le mérite d'être ultra-complète et d'avoir un écran LCD plutôt agréable et pertinent ! Par ailleurs, le robot est un peu haut, et c'est dommage, car par exemple, il ne passe pas sous certains meubles contrairement à d'autres modèles.

C'est un appareil qui est entièrement autonome, car il nettoie votre logement et se nettoie lui-même puisqu'il vide son bac à poussières dans la station et qu'il nettoie ses serpillières. Ainsi, on peut le relancer à plusieurs reprises sans avoir à y toucher, si ce n'est qu'il faudra gérer les deux réservoirs d'eau. La navigation est précise et cohérente, mais c'est dommage que certaines zones soient oubliées pendant la session, car là où il passe, le nettoyage est bien réalisé.

Depuis son lancement, le tarif de ce robot très complet a bien diminué puisqu'il est désormais proposé à 679 euros sur Darty. J'ai observé le prix ces derniers temps, et il est assez variable selon els marchands et les périodes : entre 650 euros et 850 euros.

ROIDMI EVA

679,00 €
8.1

Package et design

7.0/10

Qualité d'aspiration - lavage

7.0/10

Applications / fonctionnalités

8.5/10

Pertinence de la navigation

8.0/10

Autonomie

10.0/10

Points positifs

  • Station ultra complète !
  • Appareil autonome
  • Système de lavage efficace (mais pas irréprochable)
  • Appareil endurant
  • Une bonne dose d'accessoires de rechange !

Points négatifs

  • Station très imposante
  • Robot trop haut (10,6 cm)
  • Tendance à oublier certaines zones dans les coins
Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau, cofondateur d'IT-Connect et Microsoft MVP "Cloud and Datacenter Management". Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 4370 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.