Un an, un homme, un million…

Avant les années 2000, cette expression était utilisée par les DSI qui ne souhaitaient pas répondre à une demande de développement interne, développement qu'ils jugeaient inutiles, le DSI était roi...personne n'y comprenait rien de toutes façons...

Entre 2000 et 2010 est venue l'époque où les DSI faisaient, sous la pression du comité de direction, mais au même prix ...un an, un million, un homme...le DSI n'était plus roi mais il était plein aux as tout de même...

Depuis 2010, quand le DSI donne son prix et ses délais, on lui répond : trop cher, trop long … on va trouver moins cher ailleurs...et le DSI commence à mourir...

Et si c'était le DSI qui proposait en premier des améliorations du système, de nouvelles fonctionnalités pour les applications « métier », des outils collaboratifs pour mieux travailler ensemble, le tout à des coûts « raisonnables » serait-il autant sur la sellette ?

Encore faudrait-il que le DSI connaisse le métier de son entreprise sur le bout des doigts, encore faudrait-il que le DSI n'ait pas tout externalisé et n'ait plus aucune maîtrise sur son système d'information si ce n'est la maîtrise de son porte-monnaie...ou plutôt de celui de son entreprise...

Allez les DSI, debout ! Intéressez-vous à nouveau au métier de votre entreprise, soyez force de proposition, trouvez les solutions qui vous rapprochent de votre marché, reprenez le contrôle de vos applications « métier » ou alors...faites un stage et devenez DAF mais ça, c'est chiant comme métier... !

dsi06

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

LeCastillan

D.S.I autodidacte d'une E.T.I (Entreprise de Taille Intermédiaire) de 400 personnes ayant une activité internationale 24/7 - Passionné - Aime écrire - Aime les choses "simples" - Aime la Liberté - Aime l'Open Source - Curieux - Pragmatique...

lecastillan has 47 posts and counting.See all posts by lecastillan

2 thoughts on “Un an, un homme, un million…

  • Salut,

    J’interviens de nouveau en posant juste une question : a quoi sert le DSI si il n’est pas capable d’anticiper les besoins ?

    Pour moi c’est le rôle d’un DSI de s’intéresser au métier de l’entreprise, de comprendre les termes techniques. On ne fait pas que de l’informatique on a le pouvoir de changer les choses, les processus de l’entreprise, la façon de travailler des utilisateurs cette tâches nous revient, on ne peut se considérer DSI ou responsable informatique sans faire ce genre de chose la.

    L’externalisation reste pour moi une énigme, comment peut on se permettre d’externaliser des données d’entreprise. On pert tout, la sécurité (avec PRISM et autre on est plus sur de rien), la maîtrise des données, la maitrise de son SI.

    C’est vraiment marrant que tu viennes à en parler car je suis justement dans une phase de changement profond des process de mon entreprise, je travaille de concert avec chaque service en proposant des solutions leur permettant d’améliorer leur productivité et leur façon de travailler.

    En tout cas merci pour ton sujet

    Répondre
  • Oui, il faut rester proche de son métier, en comprendre tous les rouages, et proposer, en fonction de ses connaissances, les solutions les plus adaptées… C’est pourquoi le DSI doit être curieux, doit assurer une veille technologique digne de ce nom, doit s’intéresser à tout et doit rester un « expert » des nouvelles technologies de l’information. Quant à ceux qui sous-traitent (externalisent) à tout va, difficile de dire s’ils ont raison ou pas mais je reste persuadé qu’à ce train-là, ils vont perdre…ne serait-ce que leurs âmes…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.