Un apprenti : Ça vous dit ?

Que ce soit dans les médias mais aussi au sein même des entreprises, on entend toujours la même rengaine : le jeunes de nos jours ne sont pas correctement formés ! Mais vous, dans vos organisations, avez-vous déjà pris un apprenti ? En cette période d'examens et, à l'heure où je m'apprête à être jury d'examen au BTS SIO (Services Informatiques aux Organisation, anciennement appelé BTS Informatique de Gestion) je ne peux que constater la réelle difficulté, rencontrée par ces étudiants qui ont choisi la voie de l'alternance et qui ont un mal fou pour trouver une entreprise qui va les accueillir, malgré l'aide apportée par leur future école...

De Bac+2 à Bac+5, il y a aujourd'hui nombre de filières de formation, dédiées au monde du numérique, qui proposent des formations en alternance sur le principe du 50/50, c'est à dire la moitié du temps en entreprise et l'autre moitié à l'école... En fait la majorité du temps est passée en entreprise compte-tenu des périodes congés scolaires qui sont travaillées pour ces apprentis.

Certes, un apprenti est un salarié à part entière, titulaire d'un contrat d'apprentissage, ce qui équivaut un peu à un C.D.D dans le sens où l'entreprise, au même titre que l'apprenti, s'engagent sur toute la durée de la formation. Ce statut de salarié est apparemment un frein puisque les entreprises ont l'air d'abuser du "stage" là où les apprentis peinent à trouver des entreprises pour les former...

Venons-en aux choses qui fâchent : l'argent ! Comme vous le savez, il y a des "aides" lors de l'embauche d'un apprenti, sous la forme d'allègement de charges et, dans certaines régions on peut même avoir quelques subventions "externes"... Sans rentrer dans le détail du budget lié à l'embauche d'un apprenti, je me rends compte qu'il est tout simplement ridicule par rapports aux sommes folles versées à certaines boites de consulting, à raison de 700 ou de 900€ la journée ! Donc, je considère que le budget est une mauvaise excuse... Pour ma part, j'ai formé 6 apprentis à ce jour (en BTS) et certains ont poursuivi un cursus d'ingénieur et, je n'ai eu à déplorer qu'un seul "échec" avec un candidat qu'on m'avait fortement recommandé, si vous voyez ce que je veux dire... En fait, quand on choisit ses candidats, le résultat est toujours gagnant !

Comment choisir son futur apprenti ? Et bien n'oubliez pas qu'il s'agit d'une embauche comme une autre donc on lance tout simplement le processus de recrutement que l'on confie bien évidement au service des ressources humaines. Ces derniers vont se rapprocher des différents centres de formation aux alentours de votre entreprise – n'allez pas chercher trop loin car les candidats sont rarement autonomes en matière de déplacement – et vont tout simplement effectuer un premier tri, en fonction des caractéristiques recherchées, caractéristiques propres à chaque service informatique et à chaque entreprise... Pour ma part, je me suis un peu immiscé dans le processus de recrutement en demandant au RH de faire passer un petit test aux candidats et ce, dès le premier entretien...

Ce petit test, que je joins à ce billet (vous pouvez en disposer comme bon vous semble – c'est libre !) contient des questions très générales sur l'informatique, accompagnées d'un test d'anglais, ainsi que d'un test de français. Et bien figurez-vous que ce n'est pas le résultat aux questions "informatiques" qui prime dans le sens où si vous vous retrouvez avec quelqu'un qui ne sait pas écrire, son intégration dans l'entreprise sera très compliquée et le candidat sera incapable de répondre à un mail ni même d'ajouter un commentaire sur votre solution de Ticketting et encore moins de compléter une documentation d'exploitation... Dans le cadre d'un profil de développeur, le problème est le même, vous ne pouvez pas passer votre temps à reprendre toutes les interfaces et tous les libellés afin de profiter de ses travaux de développement à moins qu'il soit excellent dans ce domaine mais, dans ce cas, ce genre de candidat n'entame pas ce genre de cursus...

Une fois la première sélection passée, votre RH va vous proposer les deux ou trois candidats qui paraissent sortir du lot et, c'est là que vous allez les convoquez pour le deuxième et, à priori, dernier entretien. Si vous voulez voir à quoi ressemble le centre de formation de ces futurs apprentis, n'hésitez pas à faire ce dernier entretien directement au sein du centre de formation où vous serez accueillis les bras ouverts. Euh si l'accueil n'est pas "chaleureux", passez votre chemin et choisissez un autre "établissement"...

Lors de ce dernier entretien, demandez aux candidats d'emmener avec eux un aperçu des travaux qu'ils auraient pu effectuer dans le cadre de leur formation antérieure ou dans le cadre privé... Ce peut-être la réalisation d'un site web ou bien d'un blog, voire la réalisation de tutoriels ou tout autre projet en relation avec leur formation ou le domaine du numérique. C'est grâce à cela que j'ai choisi mon dernier apprenti car il avait apporté, pour son entretien, un cahier de tutoriels qu'il avait réalisé pour des besoins personnels et qui prouvait, du coup, sa capacité à rédiger et à s'organiser.

Voilà ! Alors si vous n'avez jamais pensé à prendre un apprenti, c'est le moment où jamais pour l'année scolaire 2014-2015. Les futurs apprentis doivent trouver leur entreprise pour la rentrée de 2014 mais, ils ont en général un délai de grâce pour trouver une entreprise jusqu'à la fin de l'année 2014 tout en commençant leur cursus de formation en septembre/octobre.

En conclusion, même si votre objectif ne consiste pas, au départ, à conserver votre apprenti à la fin de son cursus scolaire vous avez, comme nous tous, un rôle à jouer dans la formation de nos jeunes et, qui sait, dans deux ou trois ans, un poste sera peut-être vacant au sein de votre service ou sein d'une autre entreprise que vous connaissez et vous serez fier d'y placer votre jeune !

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

LeCastillan

D.S.I autodidacte d'une E.T.I (Entreprise de Taille Intermédiaire) de 400 personnes ayant une activité internationale 24/7 - Passionné - Aime écrire - Aime les choses "simples" - Aime la Liberté - Aime l'Open Source - Curieux - Pragmatique...

lecastillan a publié 47 articlesVoir toutes les publications de cet auteur

2 thoughts on “Un apprenti : Ça vous dit ?

  • Bonjour,

    Je vous remercie infiniment pour votre article, étant moi-même en alternance, je peux vous dire que votre article donne le sourire.
    Enfin une personne qui comprend et sait parler de l’alternance !
    Si seulement plus de personnes pouvaient avoir le même discours, car oui je confirme que trouver une entreprise en alternance n’est pas toujours simple, il faut s’accrocher avec le nombre de refus et ne pas perdre espoir. Les excuses de refus énoncés dans l’article… que de souvenirs !

    De plus, la chose paradoxale, en informatique, beaucoup d’offre d’emploi même pour un simple poste de technicien avec un diplôme de niveau III, il est très souvent demandé de posséder des années d’expériences (de 2 à 5 ans le plus souvent), mais, comment avoir de l’expérience si les entreprises refusent de nous prendre pour nous former … ?

    J’ai également regardé votre questionnaire, c’est vraiment bien, je vais me le garder de côté, on ne sait jamais.

    Répondre
  • Bonjour,
    Pour avoir faits des recherches pour de l’alternance, j’ai essuyé beaucoup de refus mais ce qui m’a le plus surpris c’est les entreprises qui disent:
    « Non, désolés mais nous ne prenons pas d’alternants chez nous (sans expliquer pourquoi), par contre n’hésitez pas à nous recontacter quand vous aurez terminé votre alternance ».
    traduction:
    « On ne va pas se mouiller pour prendre des alternants par contre une fois expérimentés et diplômés venez nous voir ».
    C’est ce qu’on appelle vouloir le beurre et l’argent du beurre…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.