Windows Autopatch est disponible en preview public !

Le développement de Windows Autopatch avance bien puisque ce nouveau service est disponible en preview public dès à présent. Avec Windows Autopatch, Microsoft veut gérer à votre place les mises à jour de vos machines Windows et des logiciels Microsoft 365.

Ce nouveau service, annoncé début avril 2022, est désormais disponible en avant-première publique et il sera disponible en version stable pour tout le monde en juillet 2022 (ce qui correspond à la feuille de route initiale). Pour les clients de Microsoft qui disposent de licences Windows 10 Enterprise E3 ou Windows 11 Enterprise E3 (ou supérieur), ce nouveau service sera gratuit.

Windows Autopatch va gérer tout seul comme un grand le déploiement des mises à jour Windows et Microsoft 365 Apps for Enterprise. Il sera également capable de déployer les mises à jour de fonctionnalités, de pilotes et de firmwares.

Microsoft précise : "En participant à l'avant-première publique, vous pourrez vous familiariser avec Windows Autopatch et préparer votre organisation à tirer parti de ce service à grande échelle.". Pour s'inscrire à ce nouveau service afin de le tester, voici les indications fournies par Microsoft :

1 - Connectez-vous à Endpoint Manager en tant qu'administrateur global et trouvez la section Windows Autopatch dans le menu d'administration du tenant. Si vous ne voyez pas "Windows Autopatch", c'est que vous n'avez pas les bonnes licences (voir les prérequis).
2 - Utilisez une fenêtre de navigateur InPrivate ou Incognito pour échanger votre code de preview public.
3 - Exécutez l'évaluation de l'état de préparation, ajoutez votre contact administrateur et ajoutez des périphériques.

En complément, Microsoft a mis en ligne une documentation complète au sujet de Windows Autopatch.

Les machines enrollées sur votre tenant au sein du service Windows Autopatch seront réparties automatiquement en 4 groupes (appelés "anneaux") : test, first, fast et broad. Ces affectations seront gérées par Windows Autopatch, selon différents critères, afin de permettre aux mises à jour de s'installer sans perturber votre production. L'anneau de test contiendra un minimum d'appareils, l'anneau "first" contiendra 1% de vos appareils, l'anneau "fast" contiendra environ 9% des appareils et le dernier, nommé "broad" contiendra 90% de vos appareils.

La phase de test permettra de déployer les mises à jour et de mettre les machines sous surveillance afin d'identifier d'éventuels problèmes (bugs, performances, etc.). Ensuite, le déploiement sera accéléré jusqu'à atteindre l'anneau "broad", qui contiendra le plus de machines, car il correspond au déploiement "à grande échelle" sur votre parc informatique. Une fonction de rollback sera également incluse à Windows Autopatch.

Windows Autopatch

Windows Autopatch a également une fonctionnalité de rollback ou de blocage pour arrêter le déploiement des mises à jour ou revenir en arrière lorsqu'il y a un incident. Dans ce cas, il y a un retour vers l'anneau de niveau supérieur afin de poursuivre les tests.

Source

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian Burnel

Ingénieur système et réseau, cofondateur d'IT-Connect et Microsoft MVP "Cloud and Datacenter Management". Je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 3872 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.