Installation de WordPress sous Linux

I. Présentation

WordPress est un CMS (Content Management System), c'est à dire un gestionnaire qui permet de créer, de modifier et d'administrer facilement un site web. Il s'installe sur un serveur web déja en place et nécessite une base de donnée Mysql ou il écrit et lit les différentes configurations et préférences du site. L’installation de WordPress passe par plusieurs étapes.

II. Téléchargement de l’archive

Nous donc allons commencer par télécharger la dernière archive de WordPress en utilisant la commande "wget":

cd /tmp
wget http://wordpress.org/latest.zip

III. Préparation de la base de données

WordPress travail sur une base de données, il y stock toutes les informations comme les articles, les pages, les catégories, etc..

Nous devons donc aller créer manuellement ces informations dans notre base de données MySQL :

mysql>mysql –u root –p # On se connecte en root.
mysql>create database wordpress ; # Création d’une base de données “wordpress”.
mysql>create user wordpressuser; # Création d’un utilisateur “wordpressuser”.
mysql>set password for wordpressuser = PASSWORD(“Votremdp”); # Définir un mot de passe
mysql>GRANT ALL PRIVILEGES ON wordpress.* TO wordpressuser@localhost IDENTIFIED by "Votremdp"; #Attribution de tous les droits pour “wordpressuser” sur la base de données “wordpress”
mysql>exit # Quitter la console d’administration MySQL-

Au final, nous avons créé une base de données MySQL « wordpress » ainsi qu’un utilisateur « wordpressuser » afin que les données du site web puissent être sauvegardées.

IV. Décompression de l’archive dans « /var/www »

Au préalable on installe le paquet « zip » pour pouvoir décompresser l’archive de WordPress :

apt-get install zip
unzip latest.zip -d /var/www

L'option "-d" permet de définir là ou sera décompressé l'archive. Le dossier wordpress apparaitra donc dans "/var/www/" qui est le dossier ou sont stockés les pages web par défaut.

V. Repositionnement du dossier

A présent, nous sommes obligé de taper "http://IPSERVEUR/wordpress" dans le navigateur pour avoir accès à notre page WordPress. Si l'on souhaite arriver directement sur la page WordPress, il faut déplacer le contenu du répertoire « /var/www/wordpress » dans « /var/www » avec le jeu de commandes suivant :

cd /var/www # On se positionne dans le répertoire racine du site web
rm index.html # On efface la page par défaut index.html
cp –R wordpress/* ./ # On copie tout le répertoire dans le dossier actuel
rm –Rf wordpress # On supprime l'ancien dossier WordPress

Nous avons maintenant directement accès à notre site WordPress quand nous nous rendons sur "http://IPSERVEUR".

VI. Attribution des droits sur le répertoire "wordpress"

Pour que l’installation se déroule correctement et que l’assistant d’installation de WordPress puisse créer le fichier de configuration « wp-config.php », il faut temporairement libérer les droits sur le répertoire wordpress avec la commande suivante:

chmod 777 –R /var/www # Attention, la commande est à personnaliser selon votre arborescence dans /var/www

Par sécurité, on repasse les autorisations sur le répertoire "/var/www" de "777" vers "775" pour que les visiteurs puissent uniquement lire le contenu du dossier.

chmod 775 –R /var/www

VII. Création du fichier de configuration par l'interface web

Nous allons pour la première fois nous connecter sur l'interface web WordPress. Il faut pour cela se rendre sur "http://IPSERVEUR".

WordPress indique alors qu'il faut créer un fichier de configuration. La création du fichier de configuration passe principalement par la mise en relation avec la base de données précédemment créée.

wplinux1

Il faut donc cliquer sur "Create a Configuration File" puis sur "Let's Go".

Il faut ensuite remplir les informations suivant la création de la database et de l'utilisateur précédemment faite.

wplinux2

  • Dabase Name: c'est le nom de la base de données précédemment créée ("wordpress" dans notre cas)
  • User Name: nom de l'utilisateur qui gérera la base de données précédemment créée ("wordpressuser" dans notre cas)
  • Password : mot de passe de l'utilisateur pour la base de donnée wordpress
  • Database host : c'est le poste ou sera la base de données. Vous pouvez laisser "localhost" si votre base de données MySQL est sur le même serveur que votre WordPress.
  • Table Prefix : C'est le préfixe qui sera donné à toutes les tables créées par WordPress

Cliquez ensuite sur "Submit" pour créer le fichier de configuration. Si un message d'erreur apparait, vérifiez les droits sur votre répertoire wordpress.

Il se peut que le message suivant apparaisse :

wplinux5

Comme nous le conseil WordPress, nous devons alors créer le fichier "wp-cofing.php" dans le dossier wordpress (ou /var/www si vous l'avez repositionné) et y copier le fichier de configuration qui nous est donné. Nous pourrons enfin cliquer sur "Run the install".

Il nous faut alors entrer les informations concernants le site en lui même comme son nom, le login/password de l'administrateur...

wplinux3

Nous pourrons enfin cliquer sur "Install WordPress" puis sur "Login".

VIII. Se logguer sur l'interface d'administration

Pour se logguer pour la première fois sur notre serveur WordPress il faut se rendre sur http://IPSERVEUR/wp-login.php

wplinux4

Il faut alors entrer les identifiants de notre configuration WordPress.

Vous pourrez vous rendre sur votre site WordPress en entrant http://IPSERVEUR dans votre navigateur

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Mickael Dorigny

Fondateur d’IT-Connect.fr et d’Information-security.fr.
Auditeur sécurité chez Amossys.

    mickael a publié 478 articles sur IT-Connect.See all posts by mickael

    6 réactions sur “Installation de WordPress sous Linux

    • 16/07/2014 à 11:52
      Permalink

      Merci pour ce tutoriel très efficace.
      J’ai installé wordpress en 10 min et tout est fonctionnel.

      Répondre
    • 18/07/2014 à 22:52
      Permalink

      Mickaël,

      Je suis tombé sur ce site via un moteur de recherche dans lequel je demandais comment régler finement les droits d’écriture sur les dossiers WordPress. Pendant mes cours Linux, j’ai largement insisté sur le fait qu’il n’est pas envisageable de voir des tutoriels préconiser une commande « chmod 777 -R /var/www ».
      Les fichiers, surtout un WordPress écrit en PHP, n’ont absolument pas besoin d’être exécutable. Donc, au pire, je préfèrerais la commande suivante : chmod -R u+rwX,g+rwX,o-w /var/www
      Cela permet de rendre les dossier exécutable pour le propriétaire des dossiers mais de ne pas rendre les fichiers exécutables. Par contre, dossiers comme fichiers ont le droit de lecture/écriture pour le propriétaire et les membres du groupe.

      Répondre
    • 16/11/2015 à 19:00
      Permalink

      Merci pour ce tuto. Je n’avais que quelques connaissances en console linux et j’ai réussi à installer un blog WP sur un VPS débian 8 en moins d’une heure.
      Par contre j’ai du modifier le dossier de destination de la décompression de wordpress en /var/www/html sinon apache ne le voit pas.
      Aussi pour télécharger le fichier .zip de WP j’ai du utiliser la commande « wget –no-check-certificate » à la place de « wget ».

      Répondre
    • 18/03/2016 à 10:47
      Permalink

      merci bcp pour ce tutorial c’est vraiment efficace

      Répondre
    • 03/05/2016 à 17:32
      Permalink

      j ai suivi votre installation mais ma page wordpress est inaccessible.
      aidez moi please!!!!

      Répondre
    • 17/06/2017 à 09:03
      Permalink

      Je confirme les remarques de Jon plus haut. car j’ai eu les problèmes et j’ai pu les résoudre en utilisant le répertoire /var/www/html pour la décompression de fichier et non /var/www comme indiqué dans la procédure.
      Pendant le téléchargement des fichiers, vous pourrez être confronté à des problèmes de certificat, du coup le téléchargement ne s’effectue pas. pour contourner ce problème, utilisez la commande « –no-check-certificate ». Vous aurez: wget –no-chech-certificate http://………

      Répondre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *