Serveur web mutualisé (1/5) : Le concept de la mutualisation

I. Présentation

Ces derniers temps on voit passer sur les différents médias de publicités diverses offres de stockage, Cloud, hébergement de site web ou plus simplement dit d'hébergement mutualisé. Bien qu'il ne faille pas confondre ces différents éléments, il convient de les expliquer et de les détailler. Nous allons ici nous intéresser au concept de la mutualisation et plus précisément des serveurs web mutualisés qui sont aujourd'hui la base de nombreux sites web, le tout de façon non technique pour que les bases soient comprises de tous.

Amazon, OVH, 1&1, tout le monde connait à présent ces géants du web, leur proposition comme "1&1 my website", un service de création et d’hébergement 1&1, par exemple. On en connaîtrait même leur prix par cœur ! Mais qu'est ce que tout cela cache ?

II. Mais, un serveur web mutualisé, c'est quoi au juste ?

Un serveur web mutualisé est donc une infrastructure qui se monte sur la base du Cloud (stockage en ligne). Auparavant, quand nous voulions avoir un site web, il fallait que ce site web soit sur un service web que nous devions installer (par exemple Windows IIS, Wamp, Apache, etc) qui lui-même devait se trouver sur une machine physique appelée serveur web et qui elle-même se trouvait dans une infrastructure réseau, plus précisément, un datacenter, réseau d'entreprise ou même parfois un réseau de particulier (du genre branché sur votre Livebox ou Freebox) reliant un ou plusieurs ordinateurs à Internet.

SRVMUT99Cependant cela demandait (dans l'ordre) des compétences de développement et maintien d'un site web, des compétences techniques de configuration du service web, des compétences matérielles pour calibrer les ressources de notre machine correctement et des compétences/ressources au niveau du débit/accès réseau. En effet, même aujourd'hui, on héberge pas un blog faisant 20 000 visites par jour sur une ligne Orange de particulier.

Tout ça, c'est fini avec le Cloud. Maintenant, c'est l'hébergeur qui se charge de tout, vous n'avez plus qu'à vous occuper de votre blog qui est la couche "haute" de tout ce qui est nécessaire pour faire tourner un site web. Ajouter les articles, uploader des images, répondre/approuver les commentaires. Je caricature un peu car la maintenance d'un site web n'est pas aussi simple que cela, même si les CMS nous facilitent grandement la tâche. Les hébergeurs nous ont simplifié la tâche en nous proposant de s'occuper de la partie technique de l'affaire. Et en tant que bons informaticiens, ils se la sont simplifié aussi...

Un site web "standard" n'ayant pas un trafic très poussé est loin d'avoir besoin d'une machine physique qui lui est dédiée, on peut très simplement et très facilement héberger plusieurs sites web sur une même machine et sur un même serveur web. On s'approche ici tout doucement de ce qu'est un serveur web mutualisée. Le passage d'un mode " un site, une machine" vers le "plusieurs sites, une machine".SRVMUT03

Un serveur web mutualisé c'est donc un seul et même service/serveur qui va être utilisé par plusieurs personnes (en admettant qu'une personne corresponde à un site web par exemple). Autrement dit, le client 1 achètera un emplacement du serveur avec quelques ressources pour stocker son site www.client1.fr et le client 2 fera le même achat pour y stocker www.client2.fr. Et tous deux seront stockés sur la même machine, gérée par le même service web et, pour les non techniques, les données seront au même endroit et passeront par le même tuyau.

En réalité, les gros hébergeurs disposent de plusieurs centaines voire milliers de serveurs web mutualisés qui eux même contiennent des centaines voire milliers de sites web, et tout ça au prix d'une seule machine (une grosse machine pour le coup). Vous faisant ainsi profiter de leur expertise technique tant au niveau réseau, matériel et sécurité qu'au niveau des ressources qu'ils mettent à disposition (de façon plus ou moins contrôlée et restrictive) pour votre joli site web.

III. Concrètement ?

Concrètement, vous pouvez aujourd'hui "louer" ou "acheter" un nom de domaine qui pointera vers un espace d'un serveur web d'OVH ou de 1&1 (par exemple) qui vous sera dédié. Dans cet espace vous pourrez créer une base de données qui vous servira à mieux gérer votre site web et vous accéderez au tout par un accès FTP qui vous permettra de basculer des fichiers de votre machine à votre espace web sur ledit serveur web mutualisé. Dans certains cas/offres vous aurez également un accès Shell (pour les non techniques, un accès plus avancé à votre espace) voire parfois un accès spécialement développé par l'hébergeur pour manager vos services et espaces.

Quand on résume, un serveur web mutualisé c'est :

  • Un espace disque qui vous est réservé sur une machine hébergeant d'autres espaces.
  • Une ou plusieurs bases de données qui vous sont également dédiées.
  • Un accès FTP pour manager l'ensemble à distance.
  • Des droits restreints pour que la vie en communauté se passe bien.
  • La plupart du temps des quotas au niveau espace disque, base de données et parfois au niveau du débit et transit.

Note : Le transit est le cumul du "poids" des échanges qui sont passés par l'accès que vous avez acheté (loué plus précisément) chez l'hébergeur, le débit est lui la taille maximale du tuyau (combien on peut faire passer au maximum en même temps). Le débit est obligatoirement limité (pour des raisons techniques/physiques ou pour des raisons contractuelles), le transit ne l'est pas forcément. On ne peut pas faire passer plus d’une voiture en largeur sur une route standard (débit), en revanche on peut en faire passer 4 à la suite (transit). L’hébergeur vous restreindra l’accès au-delà d'un certain seuil s’il le désire ou alors il ne contrôlera pas ce paramètre.

IV. Les avantages des serveurs web mutualisés

Pour récapituler, nous allons voir les avantages que peut présenter le fait de mettre son site web sur un serveur web mutualisé chez un grand hébergeur. Nous nous occuperons des limites un tout petit peu plus tard :

  • Globalisation des coûts : Étant donné que plusieurs utilisateurs se partagent des ressources mises à disposition, les coûts en sont très largement réduits par rapport à un hébergement personnel : le coût du stockage, l'alimentation électrique, le matériel, le débit... Les coûts de tous ces éléments permettent aujourd’hui d'avoir un site web pour quelques euros par an.
  • Offres pré-construites : Beaucoup d'hébergeurs proposent aujourd'hui des offres pré-packages qui permettent aux néophytes du web de se créer un espace et un site web très facilement et opérationnel en quelques secondes.
  • Accès instantané : On peut, avec les services de déploiement des techniciens des hébergeurs, avoir un site web disponible en quelques minutes. Plus besoin de monter sa machine, de l'installer, etc.
  • Administration professionnelle : Le niveau de sécurité, de maintenance, de redondance des différents éléments techniques dont on ne veut pas se soucier est assuré par les professionnels du centre d'hébergement de votre hébergeur. Cela vous permet en général de vous concentrer sur l’essentiel qui est votre site web.

 

Les autres articles :

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Mickael Dorigny

Fondateur d'IT-Connect.fr et d'Information-security.fr. Auditeur sécurité chez Amossys.

    mickael has 478 posts and counting.See all posts by mickael

    Une pensée sur “Serveur web mutualisé (1/5) : Le concept de la mutualisation

    • une explication à ma portée ! merci !! 🙂

      Répondre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.