Vie privée : faut-il préférer Tor ou le VPN ?

I. Présentation

Avec l'évolution du numérique et des pratiques, de plus en plus d'Internautes cherche - légitimement - à protéger leur vie privée lorsqu'ils naviguent sur le web. Pour renforcer sa vie privée et tenter de surfer anonymement, on peut s'orienter rapidement vers deux solutions : Tor ou le VPN. Mais faut-il préférer Tor au VPN ? Ou l'inverse ? Faisons le point.

II. Le réseau Tor

Le réseau Tor (The Onion Router) vous protège contre l'analyse de trafic, ce qui permet de protéger son identité grâce à son mode de fonctionnement.

L'accès au réseau Tor s'effectue exclusivement depuis le navigateur Tor, gratuit et basé sur Firefox. D'ailleurs, peut-être qu'à l'avenir Tor sera intégré directement à Firefox en tant qu'extension, bref ce n'est pas le sujet.

Source de l'image : Electronic Frontier Foundation

Utiliser Tor, c'est un peu comme faire un trajet en voiture d'un point A à un point B, en changeant de voitures plusieurs fois avant d'arriver à destination. Autrement dit, Tor s'appuie sur un ensemble de serveurs Tor (nœuds) utilisés pour acheminer le trafic.

Lorsqu'une requête est émise, elle va passer par plusieurs serveurs Tor avant d'arriver à destination. A chaque fois, le nœud qui reçoit la requête connaît seulement l'adresse IP du nœud précédent, ce qui permet de brouiller les pistes.

Le trafic est chiffré et n'est pas analysé, ce qui est un avantage certain. Par contre, les données sont déchiffrées au niveau du nœud de sortie, ce qui peut être gênant si vous n'utilisez pas une connexion HTTPS.

Le réseau Tor existe grâce à une communauté importante où de nombreuses personnes mettent à disposition des serveurs Tor pour renforcer le réseau. Par contre, Tor est vraiment lent... à cause des différents relais à traverser et que chacun de ces relais a une bande-passante variable.

Un autre inconvénient de Tor, c'est son navigateur : tout ce qui est réalisé en dehors du navigateur Tor sort par votre connexion Internet habituellement. En fait, Tor agit uniquement sur la navigation Internet, ce qui est déjà excellent pour protéger votre vie privée 🙂

A prendre en compte : étant donné de l'utilisation frauduleuse qui en est fait, notamment car il donne accès au Dark Web, les gouvernements le surveille de plus en plus.

Passons maintenant au VPN...

III. Le VPN

Le VPN (Virtual Private Network), que je vous présentait dans un article "Qu'est-ce qu'un VPN ?" publié récemment à sa carte à jouer face à Tor. Le VPN est régulièrement utilisé dans le but de surfer anonymement, puisqu'une fois la connexion établie, vous utilisez la connexion du serveur VPN auquel vous êtes connecté pour naviguer sur Internet.

Le VPN chiffre les paquets qui transitent et ceux-ci sont isolés dans un tunnel, ce qui assure la confidentialité des échanges. L'avantage c'est que l'intégralité du trafic passe dans le tunnel VPN, que ce soit un flux depuis votre navigateur ou un autre logiciel. Pour renforcer la notion de protection de la vie privée, la majorité des VPN intègrent la fonctionnalité de "kill switch" : en cas de perte de connexion avec le serveur VPN, votre connexion réseau est automatique déconnectée pour éviter que la requête se poursuive via votre connexion locale.

Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon article "Comment sécuriser votre navigation avec un VPN ?"

IV. Tor ou VPN ? Faut-il réellement choisir ?

Le VPN et Tor chiffrent tous les deux le trafic, et ils offrent tous les deux la possibilité de contourner les restrictions géographiques appliquées dans certains pays et qui empêchent l'accès à divers services. Il y a clairement une volonté de protéger la vie privée de l'utilisateur dans un cas comme dans l'autre.

Le VPN offre une meilleure rapidité que Tor, mais à l'inverse je pense que Tor reste la solution la plus sûr pour surfer en étant "anonyme". On va dire que le VPN est un bon compris entre sécurité et rapidité. Et puis, je vous rappelle que Tor est efficace seulement avec le navigateur Tor.

De son côté, Tor est totalement gratuit alors que pour bénéficier d'un VPN sûr et réellement respectueux de votre vie privée, il est préférable de se tourner vers les offres à abonnement (quelques euros mensuels). Le VPN étant plus rapide que Tor, il rend le streaming possible au travers du tunnel, ce qui n'est pas envisageable avec Tor.

Enfin, pour ceux qui le souhaitent : vous pouvez utiliser Tor au travers d'un VPN, mais attention aux lenteurs ! Quoi qu'il en soit, les deux outils sont pertinent et le choix s'effectue plutôt en fonction de vos attentes et de vos besoins.

Protégez votre vie privée de façon légitime, ces outils ne doivent pas être utilisées pour réaliser des actions malveillantes ! Rappelez-vous aussi qu'aucun de ces deux outils ne garantie à 100% votre anonymat.

Et toi, tu es plutôt Tor ou VPN ? Ou tout simplement, peut-être qu'utiliser des outils comme Qwant, DuckDuckGo ou encore le navigateur Brave te suffisent ?

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian B.

Co-Fondateur d'IT-Connect, je souhaite partager mes connaissances et expériences avec vous, et comme la veille techno' est importante je partage aussi des actus.

florian has 1933 posts and counting.See all posts by florian

4 pensées sur “Vie privée : faut-il préférer Tor ou le VPN ?

  • Mais vous racontez n’importe quoi Tor est un proxy pour commencer créé par l’armée US navale et non un vpn. Ce qui rend tor beaucoup plus efficace que un vpn car sur un VPN les ip peuvent être sous listes noires et donc l’on peut remonter à la source de votre vrai ip qui elle n’est pas sous liste noire tandis que tor ne fournit jamais d’ip sous listes noires car c’est un réseau proxy. Et pour info c’est un gamin de 14 ans qui doit vous l’explique haha. Bonne journée.

    Répondre
    • Bonjour,

      Désolé mais à aucun moment j’indique que Tor est un VPN. L’article ne me semble pas à l’ouest !

      Bonne journée
      Florian

      Répondre
    • Le gamin de 14h devrait commencé par apprendre à lire ! Merci pour l’article.

      Répondre
  • Bonjour,

    Si le VPN comprend un double chiffrement SSL/IPSec, pourquoi pas quand il s’agit d’un extranet ?

    Le risque du VPN est de se faire déchiffrer son trafic SSL. Et il faut avoir en permanence les yeux rivés sur les caractéristiques du certificat du site visité dans le navigateur avant de s’authentifier.

    Concernant l’usage de Tor, il est peut-être dangereux de s’authentifier et de voir fuiter ses identifiants, même si le protocole utilisé présente quelques garanties avec le chiffrement et l’usage de nombreux relais. Pour ma part, j’utilise Tor juste pour la consultation de sites en mode incognito. Et tant pis pour la lenteur ! ;+)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.