Pourquoi les appliances hyper-convergées ont la cote ?

Elles représentent sans aucun doute une étape importante dans la course lancée depuis plusieurs années maintenant pour rendre le datacenter plus flexible et l’informatique globalement plus agile. Elles ? Ce sont les appliances hyper-convergées, des solutions qui idéalement doivent combiner puissance de traitement, composants réseaux, capacité de stockage et, bien entendu, logiciels. Avec plusieurs bénéfices à la clé : assurer la virtualisation des ressources embarquées (le stockage y compris), garantir des temps de configuration et de mise en route très courts et, aussi, une forte évolutivité.

Ne nous trompons pas, c’est bien le logiciel qui constitue la valeur ajoutée d’une telle appliance et qui contribue à la mise en place d’un véritable « Software Defined Data Center » (SDDC). En témoigne, l’appliance EMC VSPEX BLUE qui, outre les logiciels de VMware vSphere et VSAN (pour la virtualisation serveur et stockage) reçoit aussi des fonctionnalités logicielles complémentaires pour étendre les capacités de stockage au cloud. Elle permet également des réplications par machine virtuelle et assure une surveillance sécurisée à distance.

Cette pile logicielle, combinée avec une forte intégration matérielle, explique les temps de déploiement très courts. Dans le cas de EMC VSPEX BLUE moins de quinze minutes sont nécessaires pour déployer les premières machines virtuelles. Au-delà de la mise en route, cette simplicité reste de mise pour la gestion des opérations courtes et met ainsi l’appliance à la portée des PME. D’autant plus que chaque nœud VSPEXBLUE embarque une capacité de stockage local et dispense donc les clients de recourir à un stockage externe (SAN ou NAS).

Quant à l’évolutivité, elle est, elle aussi, à l’ordre du jour, notamment en mode « scale out », donc par ajout de nœuds au fil de l’évolution des besoins.

Avec ces atouts, il n’est pas étonnant d’observer que les appliances suscitent d’ores et déjà l’intérêt, et cela bien au-delà des projets VDI (Virtualisation Desktop Infrastructure), leur terrain de prédilection initial. L’hyper-convergence est en marche...

Pour plus d'infos : EMC VSPEX BLUE

emc-vspex-blue

Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian B.

Co-Fondateur d'IT-Connect, je souhaite partager mes connaissances et expériences avec vous, et comme la veille techno' est importante je partage aussi des actus.

florian has 1964 posts and counting.See all posts by florian

2 pensées sur “Pourquoi les appliances hyper-convergées ont la cote ?

  • « D’autant plus que chaque nœud VSPEXBLUE embarque une capacité de stockage local et dispense donc les clients de recourir à un stockage externe (SAN ou NAS). »
    dispense ??? pas vraiment !!!
    tout dépend du besoin.Je ne vois vraiment pas d’une part comment un noeud vspex peut remplacer toute une baie de stockage au niveau performance ni pourquoi EMC se saborderait en offrant un concurrent à ses solutions middle range….
    mais je ne suis qu »un architecte stockage….

    Répondre
  • [Avertissement: je travaille pour EMC mais ma réponse n’engage que moi]

    Bonjour Steven

    En effet, la nature même des infrastructures dites hyper-convergées est de regrouper au sein de l’appliance les ressources de calcul et de stockage afin d’éliminer l’installation, la maintenance et l’administration de plusieurs boitiers (serveurs et baies de stockage) avec une interface dédiée et développée à cet effet.
    C’est ce que l’ensemble des acteurs de ce marché propose, avec la possibilité d’augmenter la puissance de calcul ou de stockage par l’adjonction de nœuds (boitiers) supplémentaires, dans un mode dit « scale-out ».

    Pour en revenir plus particulièrement sur l’aspect performance :
    La capacité et la performance de la partie stockage maximale est bien sûr conditionnée par le maximum de nœuds composant un cluster. Chaque nœud comporte 3 disques SAS et 1 disque Flash portant ainsi la capacité brute par Appliance (de 4 serveurs) à 14,4 To

    Concernant votre remarque sur l’éventuel sabordage :
    Pour des cas d’usages bien définis, cette solution hyper-convergée offrant simplicité de déploiement et d’administration, comme expliqué plus haut, peut correspondre à une demande de clients n’ayant pas une cellule informatique importante ou pour un besoin de déploiement d’infra dédiée sur des sites distants.

    Comme le couteau suisse à tout faire (l’expression « one size does not fit all ») n’existe pas, ce genre de solution ainsi que les autres : classiques, convergées (type VCE VBlock) vont coexister afin de répondre aux différents besoins et cas d’usage.

    EMC ne se saborde donc pas, mais ajoute à son portfolio les solutions répondant aux demandes des clients, dans un souci de choix pour ses clients.

    Enfin, si vraiment le besoin de stockage additionnel était nécessaire, rien ne vous empêche :
    – de relier une baie de stockage externe à VSPEX BLUE (via les ports Ethernet)
    – d’utiliser la solution CloudArray intégrée qui va présenter virtuellement un stockage externe (Cloud ou baie) via le large choix de protocoles supportés par CloudArray : API S3, API Swift, NFS, Atmos, ViPR, vCloud Air, AWS, etc…

    En espérant avoir répondu à vos interrogations,

    Merci
    Emmanuel BERNARD

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.