Test Deebot Ozmo 920 : complet et séduisant à la fois

I. Présentation

Dans la continuité des aspirateurs robots précédemment testés, je vous propose le test du Deebot Ozmo 920, membre de la gamme de produits Deebot Ozmo. Il s'agit du tout nouveau modèle du fabricant Ecovacs ! 👍

Ce modèle est hybride : il réalise l'aspiration comme les modèles classiques, mais il effectue également un nettoyage à l'eau en même temps.

Note : Cette marque n'est pas forcément très connue dans le domaine du high-tech mais en ce qui concerne les aspirateurs robots, Deebot à sa place dans les rayons de grandes enseignes comme Boulanger.

Afin de mieux faire connaissance avec cet appareil, voici ses caractéristiques :

- Aspirer et laver en un seul passage
- Navigation laser (LDS)
- Puissance d'aspiration : 2 niveaux, maximum 1 200 Pa
- Auto-boost sur les tapis
- Fonctionnalités de cartographie sur l'application
- Compatible Amazon Alexa et Google Assistant
- Autonomie : 110 minutes
- Dimensions : 350 * 350 * 93 mm
- Bruit : 67 dB
- Capacité de la réserve à poussière : 430 ml

Nous reviendrons plus en détail sur ses fonctionnalités, ainsi que sur ses capteurs dans ce test.

II. Package et design

L'imposante boîte Deebot contient beaucoup d'informations quant au robot aspirateur, sur toutes les faces du carton. Nous remarquerons également la mention "Reddot design award winner 2019" pour récompenser le design de cet appareil. Deebot a également reçu cette récompense pour deux autres de ses appareils. Vous comprendrez pourquoi, car l'appareil est vraiment sympa !

Comme vous pouvez le constater sur les deux photos ci-dessous, tout est impeccablement rangé et protégé 👏

Nous retrouvons de nombreux éléments dans la boîte, voici un résumé :

  • Le robot aspirateur, sa station d'accueil et le câble d'alimentation
  • Manuel d'instructions et le guide de démarrage rapide
  • Brosses latérales (x4) soit 2 de rechange
  • Bloc option "Aspiration directe"
  • Chiffon de nettoyage en microfibre (réutilisable/lavable) avec son support
  • Chiffon de nettoyage jetable (x5)
  • Filtres haute efficacité et éponge, tous les deux lavables

Le réservoir d'eau a une capacité plus importante que le modèle Eufy que j'ai testé récemment, et nous avons deux blocs réservoirs distincts. Toujours en comparaison du modèle Eufy, il est à noter l'absence d'un tapis de sol en plastique, qui se rajoute sous la base pour éviter que le chiffon microfibre reste en contact du sol. Deebot indique dans ses consignes d'utilisation qu'il faut retirer le chiffon et vider le réservoir à la fin d'un nettoyage.

Le robot propose deux modes d'aspiration différents : l'un via la brosse principale (préinstallée) et similaire à ce que l'on retrouve sur les autres modèles, et un second bloc d'aspiration (voir photo ci-dessous), qui n'a pas de brosse donc l'aspiration s'effectue en direct.

Au niveau de la base, elle est compacte et sur l'arrière elle contient une partie creuse qui sert à enrouler le surplus de câble afin d'avoir une installation propre.

Intégralement noir, si ce n'est les quelques notes de gris comme autour du capteur laser, ou encore la mention DEEBOT, le dessus du robot est très brillant et l'effet miroir bien présent.

Les réservoirs sont distincts : le réservoir à poussière est accessible en levant le capot du robot, alors que le réservoir pour le lavage est directement accessible depuis le flan du robot. En complément, lorsque l'on soulève le capot, on peut accéder à l'outil de nettoyage (gris).

En dessous, nous retrouvons les deux emplacements pour les brosses latérales, ainsi que la roue centrale qui permet au robot de tourner. De chaque côté de cette route, nous retrouvons deux contacteurs pour la recharge sur la base prévue à cet effet. Le pare-chocs est sur l'avant du robot, et il fait un demi-cercle complet.

III. Installation, efficacité, autonomie, accessoires

A. Installation

Après avoir connecté la base et connecté le robot dessus en le rapprochant, nous pouvons l'allumer. Le bouton pour la synchronisation Wi-Fi est accessible en levant le capot, tout comme le gros bouton "On/Off" pour gérer l'alimentation de l'appareil. Notons également, et c'est pratique, l'intégration d'une poignet pour retirer facilement le réservoir.

L'application Ecovacs nécessite un compte, sur lequel nous allons associer le robot. Cette opération s'effectue simplement en scannant le QR code de l'appareil puis en suivant l'assistant ensuite, pour indiquer les paramètres Wi-Fi, par exemple.

B. Efficacité

En terme de fonctionnement, l'aspirateur robot va déterminer une zone à aspirer en dessinant les contours, pour ensuite la nettoyer. Par rapport aux autres modèles que j'ai pu tester (d'autres fabricants), ce modèle a tendance à dessiner des zones plus conséquentes. Je note qu'il y a une vraie logique et une cohérence dans les déplacements. Dans l'ensemble il est assez silencieux, enfin il faut dire aussi que cela dépend du mode choisi, par contre il y a des couinements assez désagréables par moment lorsqu'il y a un léger blocage.

Lorsqu'un nettoyage est déclenché, le robot va aspirer et laver au fur et à mesure, en un seul passage. Bien entendu, le lavage utilise l'eau du réservoir et le système s'enclenche grâce à une pompe intégrée au robot.

En réglant le débit d'eau sur "haut" et après 35 minutes de fonctionnement (33m²), il reste encore la moitié du réservoir d'eau. J'en ai profité pour utiliser une lavette jetable, comme vous pouvez le voir sur les deux photos ci-dessous. Deebot précise qu'il faut utiliser de l'eau sans produit additionnel, comme les autres fabricants en fait.

Note : le robot détecte la présence ou non d'une lavette, il sait donc s'il doit juste aspirer ou laver et aspirer.

Au sujet des deux options d'aspiration, voici ce qu'en dit Deebot :

  • Brosse principale : nettoyage en profondeur grâce à la brosse et l'aspiration forte
  • Aspiration directe : nettoyage au quotidien, idéal pour les cheveux ou les poils d'animaux comme il n'y a pas de brosse ça ne peut pas se coincer, c'est directement aspiré

Dans le même esprit que la technologie BoostIQ de chez Eufy, ce modèle adapte sa puissance d'aspiration lorsqu'il aspire un tapis pour mettre un coup de boost. Lorsque l'aspiration s'intensifie, on le sait rapidement, car le bruit est plus important. Lorsqu'il lave, il est capable de détecter un tapis pour ne pas réaliser l'action de lavage sur ce dernier.

Cet aspirateur robot est relativement compact, car il fait 93 mm de hauteur, ce qui est idéal pour se faufiler sous les meubles. D'ailleurs, il a pu accéder à des endroits où le robot Eufy L70 Hybrid ne pouvait pas aller. Il est conçu pour surmonter des obstacles de 2 cm de hauteur, pour ma part, je l'ai vu faire et il a tendance à "s'énerver" pour forcer le passage et passer par dessus l'obstacle. Il y arrive mais cela peut prendre quelques minutes.

Mise à part ça, je l'ai trouvé silencieux (60 dB (A) en mode normal) par rapport aux autres modèles que j'ai pu tester, et j'avoue que c'est agréable. Par contre, au niveau de la navigation je l'ai trouvé plus lent que certains modèles, mais au moins le nettoyage est bien réalisé.

C. Autonomie

Avec une autonomie évaluée à 110 minutes, c'est finalement insuffisant si vous avez une grande maison. Tout en sachant que cela est variable en fonction des paramètres sélectionnés, notamment la puissance d'aspiration. Dans ce cas précis, il est plus pertinent de s'orienter vers le modèle Ozmo 950 qui a plus grande autonomie.

La recharge est longue puisqu'il faudra compter 4 heures pour une charge complète, ce n'est pas négligeable.

IV. Contrôle de l'appareil

L'application ECOVACS Home est indispensable pour contrôler l'appareil et exploiter toutes ses fonctionnalités. Elle sert également à piloter son robot à distance, à partir du moment où vous êtes connecté à Internet avec votre smartphone (ou votre tablette). Une fonctionnalité nommée "Nettoyage continu" permet à toutes les tâches d'aboutir, c'est-à-dire que si le robot n'a plus de batterie, il va retourner à sa base se recharger, et lorsque la batterie sera pleine, il retournera finir la session de nettoyage. Par contre, j'ai constaté qu'il n'y avait pas de télécommande virtuelle (ni physique) pour permettre un nettoyage ou contrôle manuel.

📌 Technologie Smart Navi 3.0 : Pour optimiser les déplacements de l'appareil et permettre un meilleur contrôle, la cartographie réalisée par le robot peut être utilisée pour définir des zones à exclure, uniquement pour le lavage, ou à exclure complètement. Sur la carte, on peut faire un zoom avant/arrière et cela s'avère pratique pour dessiner avec précision les zones.

Pour aller encore plus loin avec le système de zones, l'application va préconfigurer des zones sur la carte, ce qui permet de lancer un nettoyage sur une zone prédéfinie très rapidement, sans devoir la dessiner. Super intéressant ! Par contre, ces zones ne sont pas ajustables ce qui est dommage. En complément, il est aussi possible de dessiner manuellement une ou plusieurs zones précises à nettoyer.

L'application intègre la gestion des cartes : si votre habitation dispose de plusieurs étages, il suffit de déplacer le robot et sa base d'étage en étage, et celui-ci va cartographier chaque étage de votre maison. La fonction localiser sert à le retrouver en cas de besoin, bon il faut déjà avoir une très grande maison pour en avoir l'utilité 😉

Comme c'est la grande mode, DEEBOT intègre le support d'Alexa et de Google Assistant pour piloter son robot à la voix grâce à votre enceinte Amazon Echo ou Google Home. Enfin, les mises à jour sont déployées directement en mode OTA à partir de l'application DEEBOT.

Cette association avec Alexa active des commandes, comme : "Alexa, demande à Deebot de commencer le nettoyage", "Alexa, demande à Deebot de retourner sur sa base", ou encore "Alexa, demande à Deebot de suspendre le nettoyage", ce qui peut s'avérer pratique.

Un bon point également, le support de la langue française pour la voix du robot, il faudra penser à faire la modification, car l'anglais est définit par défaut. Ces robots ayant tendance à communiquer pour annoncer la fin du nettoyage ou signaler un dysfonctionnement, il faut avouer que c'est plus agréable en français.

Pour finir sur le contrôle de l'appareil, sachez qu'il est possible de planifier un nettoyage, mais aussi de gérer la puissance d'aspiration et le débit d'eau. Une fonction "Ne pas déranger" sert à déterminer une plage horaire pendant laquelle le robot se fera discret : il ne reprend pas un nettoyage en cours s'il s'était arrêté pour se recharger, ne démarrage pas un nouveau nettoyage, mais aussi il ne parlera pas et les LED seront éteintes.

V. Conclusion

Ecovacs nous livre un beau produit avec ce Deebot Ozmo 920 qui est bien entouré : le package est très complet notamment avec des pièces de rechange, les lavettes jetables ainsi que les accessoires pour le robot. Le robot est plutôt classe, entièrement noir, avec des surfaces brillantes. Au niveau de l'apparence, il est top et bénéficie d'une très bonne qualité de fabrication !

Le nettoyage est efficace et la fonction de lavage apporte un complément à l'aspiration classique. Cependant, il faut garder à l'esprit que le lavage à l'eau ne lavera pas un sol sale, c'est plus un complément à l'aspiration pour apporter une finition au nettoyage. Finalement, c'est le même constat à chaque fois sur les appareils 2-en-1.

Concernant la partie applicative, l'initialisation est simple et rapide, ensuite au niveau de l'utilisation je dirais que la page d'accueil pour le contrôle de l'appareil est intuitive, par contre si l'on rentre dans les paramètres c'est un peu fouillis. Il aurait pu être intéressant de catégoriser les paramètres. Au-delà de cela, l'application Ecovacs Home est vraiment puissante notamment avec le système de zones et de cartes que j'ai beaucoup apprécié.

Le robot Ecovacs Deebot Ozmo 920 est un appareil très complet, qui se montre efficace et qui est accompagné par une application riche en fonctionnalités.

Cet appareil est disponible sur Amazon, au prix de 499,99 €, ce qui correspond au prix pour un modèle qui titille le haut de gamme comme celui-ci.

👍 Points positifs

  • Un package très complet
  • Le système de zones prédéfinies et personnalisables
  • Deux blocs d'aspiration, pour deux types d'aspiration différents
  • La langue française pour la voix
  • Compact, il passe sous les meubles

👎 Points négatifs

  • Pas de télécommande : ni physique, ni virtuelle
  • Une autonomie trop juste pour les grandes habitations
Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian B.

Co-Fondateur d'IT-Connect, je souhaite partager mes connaissances et expériences avec vous, et comme la veille techno' est importante je partage aussi des actus.

florian has 2042 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.