Test Konyks Vollo Max : le même, sans les défauts de son grand-frère

I. Présentation

En mars dernier, Konyks annonçait la sortie de son nouvel interrupteur pour volet roulant, le Konyks Vollo Max. Cet interrupteur est encastrable est s'installe à la place d'un interrupteur existant, dans le but de domotiser un volet roulant filaire afin de le rendre connecté, sans perdre usage des boutons classiques. En effet, l'interrupteur Konyks intègre 3 boutons tactiles.

Il s'agit d'une évolution de la génération précédente nommée "Vollo" et que j'ai eu l'occasion de tester également. A la lecture de la fiche technique, on se rend compte rapidement que le Vollo Max est une version améliorée du modèle Vollo. Les caractéristiques sont identiques et le design également.

Il efface notamment le défaut majeur de la première génération en intégrant une nouvelle fonctionnalité : la gestion du rétroéclairage des boutons tactiles, mais nous y reviendrons.

Puisque les deux modèles sont très proches, c'est inutile que je me répète, je vous invite à prendre connaissance de mon test du Konyks Vollo en complément.

📌 Test Konyks Vollo

II. Package et design

La boîte du Vollo Max ressemble comme deux gouttes d'eau à celle du Vollo, où seule le nom du produit est différent. Le packaging est en français, avec des informations pertinentes sur le produit, le tout dans une boîte aux couleurs de Konyks. Voyez par vous-même.

Le contenu de la boîte est également identique : l'interrupteur, une notice en plusieurs langues dont le français et deux vis.

Sur la façade de de l'interrupteur, nous retrouvons les trois boutons tactiles, permettant de gérer le volet : la montée, la descente, et la commande "stop" au milieu. La façade de l'interrupteur est en verre trempé alors que la coque est en plastique. L'ensemble est élégant et apporte un plus au niveau design vis-à-vis d'un interrupteur lambda.

III. Montage, intégration et utilisation

Le montage de l'interrupteur est identique à celui du Vollo, notamment le câblage qui est identique et les prérequis. Bien sûr les précautions restent les mêmes : contactez un électricien si vous n'êtes pas certain de pouvoir réaliser l'installation vous-même, en tout sécurité.

Il est important de s'assurer de la compatibilité de son installation, à savoir disposer d'un volet roulant filaire avec 4 fils : deux pour l'électricité, un pour contrôler la montée et un pour contrôler la descente.

Dans mon cas, j'avais seulement 3 fils car le neutre (câble bleu) était connecté en direct sur l'alimentation du volet : heureusement comme ils sont branchés en série, il y avait une borne Wago derrière chaque boîtier de connexion, ce qui m'a permis de me repiquer dessus pour alimenter le bouton.

Le montage est assez simple car le schéma présent dans la notice d'utilisation est clair, mais cela me semble simple aussi car j'ai déjà monté plusieurs Konyks Vollo sur mon installation. Finalement, cet interrupteur s'installe comme un interrupteur filaire classique.

Je vous invite à consulter ma vidéo pour plus d'informations sur l'installation :

Néanmoins, la notice n'explique toujours pas comment ouvrir correctement l'interrupteur pour séparer la coque vitrée du bloc principal, ce qui est dommage. Personnellement, je n'ai toujours pas compris comment on pouvait utiliser les deux vis fournies, et ce n'est pas précisé.

Lorsque l'interrupteur est en place, on peut réactiver le disjoncteur... Le Vollo Max va s'allumer et se mettre à clignoter : il est en attente d'association avec votre smartphone pour le connecter à Internet. En attendant, il est utilisable dès à présent à l'aide des boutons tactiles.

La connexion avec l'application est simple également, il suffit de suivre l'assistant et de l'ajouter comme n'importe quel autre appareil Konyks. Dès lors que l'interrupteur est associé à votre compte Konyks, le pilotage à distance et automatisé est prêt à être utilisé !

L'application intègre une télécommande virtuelle qui sert à piloter le volet à distance : monter, descendre, stop. La télécommande et identique à celle du Konyks Vollo. Au niveau de l'interface ce qui évolue c'est la gestion du rétroéclairage : le bouton "Voyant" sous la télécommande sert à activer ou désactiver le rétroéclairage.

En complément, le bouton "Planning voyant" sert à gérer un calendrier pour le rétroéclairage : vous pouvez planifier l'activation et la désactivation du rétroéclairage, à la minute près.

Pour information, il n'est pas possible de gérer l'intensité du rétroéclairage, ni même de modifier la couleur.

Voici un aperçu de l'interrupteur Konyks Vollo Max, sans et avec rétroéclairage.

Bien entendu, le Vollo Max est compatible avec les scénarios et le système d'automatisation de Koynks. Le rétroéclairage est également gérable depuis un scénario, par exemple si vous avez un scénario qui ferme tous les volets, vous pouvez intégrer une action pour désactiver le rétroéclairage sur l'interrupteur à ce moment-là.

Konyks a fait évoluer les actions possibles pour son interrupteur, si l'on compare entre le Vollo et le Vollo Max. Pour le Vollo, il était seulement possible de gérer l'état, en gros pour monter, descendre ou stopper. Avec le Vollo Max, il est possible de faire la même chose via l'action "Interrupteur" à la place de "Etat", et surtout il est possible d'ajouter un timer à l'action. Par exemple, cela va permettre de réaliser une action de descente pendant 5 secondes. Le problème c'est que comme il n'y a pas de remontée d'état, cela ne veut pas dire que le volet se fermera qu'à la moitié, si l'on admet qu'il met 10 secondes à se fermer, tout dépend de son état actuel... Et ça l'interrupteur ne le connaît pas.

  • Scénarios :

Dans un même scénario, il est possible de mixer l'usage de plusieurs produit Konyks, y compris à la fois des interrupteurs Vollo et Vollo Max.

  • Automatisation :

Les conditions pour les scénarios d'automatisation sont variées, pour ma part, pour les volets j'utilise la fonction planning. Cette fonction me permet d'ouvrir et de fermer les volets à une heure spécifique. J'utilise aussi la méthode basée sur la météo pour ouvrir certains volets quand le soleil se lève : l'avantage c'est que cela est dynamique tout au long de l'année.

Dans l'interface qui fait office de tableau de bord (image de droite), les couleurs sont personnalisables tout comme les images de fond.

En complément, cet interrupteur est compatible avec les assistants vocaux, notamment Amazon Alexa et Google Assistant. Le volet roulant devient donc pilotable à la voix !

IV. Conclusion

Passer d'un volet roulant filaire non connecté à un volet roulant filaire connecté et dopé par une bonne dose d'intelligence apportée par l'application Konyks, il faut dire que c'est agréable !

Le Konyks Vollo Max vient remplacer son grand-frère, simplement en effacement les défauts de son aîné et on peut s'en satisfaire. La gestion du rétroéclairage c'est tellement important lorsque l'interrupteur se situe dans une chambre (enfin à mon avis) !

Au niveau du tarif, cette nouvelle version est proposée au même prix que l'ancienne, à savoir 39.90 euros. L'interrupteur Konyks Vollo est toujours disponible à la vente, au prix de 34.90 euros. Le prix est plus élevé que d'autres modèles "chinois" mais ici vous avez l'avantage d'avoir un support technique en français et d'avoir une application 100% en - bon - français.

Konyks doit continuer ses efforts sur la partie applicative et l'intelligence logicielle car c'est ce qui peut faire la différence avec les marques chinoises qui proposent des interrupteurs similaires.

Konyks Vollo Max

39.90
8.5

Design / qualité de fabrication

9.0/10

Facilité d'installation

8.0/10

Fonctions Smart Home

8.5/10

Points positifs

  • Très bonne qualité de fabrication
  • Garantie 2 ans et respect des normes CE
  • Design passe-partout
  • Gestion du rétroéclairage !
  • Bon système de scénarios et d'automatisation

Points négatifs

  • Notice - toujours - à perfectionner
Partagez cet article Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+ Envoyer par mail

Florian B.

Consultant chez Délibérata le jour, blogueur pour IT-Connect la nuit, je souhaite partager mon expérience et mes découvertes au travers de mes articles. Généraliste avec une attirance particulière pour les solutions Microsoft et le scripting. Bonne lecture.

florian has 2338 posts and counting.See all posts by florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.